Prix de fontainebleau (gr3) : on attend tant de morandi

Autres informations / 14.04.2013

Prix de fontainebleau (gr3) : on attend tant de morandi

La

mission de Morandi (Holy Roman Emperor) est claire :même s’il effectue une

rentrée, il se doit de remporter le Prix de Fontainebleau (Gr3) nettement. Tout

autre résultat pour le lauréat du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) et meilleur

mâle de 2ans en France, serait une déception. Son entourage a choisi la Poule

d’Essai des Poulains (Gr1) comme premier objectif de sa saison. Le mile, donc,

d’où la rentrée dans ce Prix de Fontainebleau, pour un poulain qui a gagné sur

2.000m et en terrain lourd à 2ans. Mais Jean-Claude Rouget a toujours pensé

qu’il avait suffisamment de vitesse pour briller sur 1.600m également. Le

parcours, il le connaît déjà puisqu’il s’y était imposé facilement dans une

petite course E. Reste à savoir comment Morandi a évolué cet hiver, et si sa

domination sur ses contemporains sera la même cette année qu’en 2012.

L’opposition est largement à sa portée. Jean-Claude Rouget sellera aussi Courcy

(Mizzen Mast), lauréat du Prix de la Californie (L) cet hiver, à Cagnes. Courcy

est un bon poulain,  mais si on demandait

à Jean-Claude Rouget de comparer les deux, il dirait certainement qu’il y a

cent mètres entre Morandi et Courcy.

PILOTE

PEUT SURPRENDRE

Pilote

(Pivotal) est une possible révélation à ce niveau. Sa rentrée à Saint-Cloud a

été particulièrement plaisante. Uniquement accompagné aux bras par Olivier

Peslier, il est venu finir à une longueur et demie de Mutin (Kentucky

Dynamite), un autre élément de l’écurie Rouget envisageable pour la Poule

d’Essai. Sa dernière sortie à 2ans s’était soldée par un succès plaisant. La

vitesse de Pivotal associée à la tenue de sa mère, Légèreté (Rahy), a donné ce

miler doté d’une certaine vitesse de base.

US LAW

S’IL SE GERE

Us law

(Lawman) fait sa rentrée. L’an dernier, il a gagné le Prix Thomas Bryon (Gr3)

en allant devant sur un terrain pénible. Même s’il n’a pas volé la victoire,

car il a pris ses responsabilités et est allé au bout, on ne peut pas tirer de

vrais enseignements de cette course. Dans le Critérium International (Gr1), il

s’est montré brillant et n’a pu rivaliser avec deux poulains britanniques. Il a

aussi montré que le mile était le bout du monde, tout au moins s’il n’arrive

pas à se détendre. Princedargent (Kendargent) et Gengis (King’s Best), qui a

montré beaucoup de vitesse à 2ans, n’ont, au papier strict, une chance que pour

les places.