Prix de la traversiere (f) : art contemporain sans bavure

Autres informations / 02.04.2013

Prix de la traversiere (f) : art contemporain sans bavure

Malgré

son numéro 16 dans les boîtes, ce qui n’est jamais un avantage sur la P.S.F. de

Chantilly, Art Contemporain (Smart Strike) a pu rapidement se placer en bonne

position, juste derrière les animateurs, grâce à sa rapide mise en jambes. Le

plus dur était fait pour ce poulain déjà très professionnel, et dans la ligne

droite, il a pris nettement la mesure de Mondialiste (Galileo), qui a mené les

opérations. Christophe Soumillon n’était pas surpris par ces débuts victorieux

car, comme il l’a expliqué : « Je l’avais travaillé sur cette piste il y a deux

semaines et il m’avait bien plu. J’étais donc assez confiant, d'autant plus

qu’il est déjà bien dressé et qu’il s’est montré sage derrière les boîtes. J’ai

eu un super parcours, malgré mon numéro dans les stalles. » L’autre bonne note

de la course est à mettre au crédit de Music Hall (Stormy River), qui a eu

tendance à se coucher sur un rival tout au long de la ligne droite, ce qui n’a

pas aidé son jockey, Thierry Thulliez. Il court comme un poulain encore vert,

mais devrait rapidement trouver sa voie dans ce genre d’épreuve.

LE NEVEU

DE SUPER CELEBRE

Art

Contemporain défend les couleurs de Jean-Louis Bouchard, qui l’a acheté

yearling à Arqana. C’est un fils de Super Lina (Linamix), deuxième du Prix

Pénélope (Gr3), et quatrième du Prix Saint-Alary (Gr1). Super Lina est une

soeur de Super Célèbre (Peintre Célèbre), gagnant du Prix Noailles et dauphin

de Dalakhani dans le Prix du Jockey Club (Gr1). C’est aussi la souche

maternelle à qui l’on doit

Stacelita

(Monsun).