Prix de pepinvast (gr3) : sans extreme cara,

Autres informations / 05.04.2013

Prix de pepinvast (gr3) : sans extreme cara,

En

l’absence d’Extrême Cara (Hurricane Cat), vainqueur du Prix Cambacérès (Gr1),

le Prix de Pépinvast (Gr3) sera une nouvelle occasion, pour ses dauphins de

l’automne dernier, de prendre une option sur le titre de meilleur hurdler de

4ans. En toile de fond se dessine bien sûr le Prix Alain du Breil (Gr1). Mais

nous n’en sommes pas encore là. Pour le moment, les bons 4ans effectuent leur

rentrée, les uns après les autres, et les nouveaux venus s’essayent au plus haut

niveau. Ce Prix de Pépinvast apparaît, dès lors, très ouvert. CARILO, APRES UNE

PROBANTE RENTREE

Troisième

du Prix Cambacérès, Carilo (Dubai Destination) a fait une réapparition pleine

de promesses dans le Prix d’Indy (Gr3). Il finissait troisième, tout en ayant

quelques excuses, comme nous l’avait confié son mentor, Carlos Lerner: « Il

n’avait pas pu sauter sur le gazon et il court donc très bien. » Avec une

course dans les jambes, Carilo peut enlever son premier Groupe. Deuxième du

Prix d’Indy, Viviane Royale (Poliglote) n’ira pas en steeple pour le moment et

poursuit sa voie sur les haies. À son affaire en terrain très souple, elle

trouvera une piste plus ferme vendredi. Néanmoins, elle est capable de gagner,

sur la foi de son succès dans le Prix Bournosienne (Gr3).

LE GRAND

LUCE, LE MEILLEUR 3ANS DU PRINTEMPS 2012

Le

printemps dernier, Le Grand Lucé (Dream Well) avait été le meilleur poulain de

sa génération. Il avait successivement remporté les Prix Wild Monarch, Stanley

et Aguado (Ls). À l’automne, il a connu quelques contretemps, ce qui ne l’a pas

empêché de conclure deuxième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3). Même pour

sa rentrée, sous 68 kilos, il peut l’emporter.

SAINT

FIRMIN, LE GAGNANT DU PRIX D’INDY

En dépit

de sa cote de 9,7/1, Saint Firmin (Saint des Saints) avait surpris bon nombre

d’observateurs après sa victoire dans le Prix d’Indy. Ce jour-là, il avait

l’avantage d’avoir déjà effectué sa rentrée. Ce vendredi, il sera possible de

juger si son succès du 17 mars était dû à sa forme avancée ou bien à sa classe

pure.

VIRTUAL

PLAYER ET VOILADENUO, LES NOUVEAUX VENUS

Gagnante

par sept longueurs de l’important Prix de Marsan, Virtual Player (Protektor)

avait donc débuté par une victoire à Auteuil. Le terrain plus ferme ne devrait

pas être un problème pour cette protégée de Guy Cherel. Elle ne portera que

63,5 kilos et peut s’immiscer parmi l’élite de sa génération. Après un bon

meeting palois, Voiladenuo (Network) a décroché le Prix Univers II (L), un gros

handicap gagné, en son temps, par un crack comme Big Buck’s (Cadoudal). Il

tente de monter de catégorie et demeure capable de prendre une place.