Prix de pepinvast (gr3) : voiladenuo concretise une belle histoire de famille

Autres informations / 06.04.2013

Prix de pepinvast (gr3) : voiladenuo concretise une belle histoire de famille

Je suis

très content de cette victoire, c’est une belle histoire de famille, puisque

nous avons élevé Voiladenuo avec mes enfants… » Entraîneur de Voiladenuo

(Network), Guy Denuault est ravi après le succès de son protégé dans le Prix de

Pépinvast (Gr3). Le bien nommé Voiladenuo a mis en lumière

une

grande famille des courses de l’Ouest, au travers d’une victoire de Groupe à

Auteuil. Il a aussi surpris bon nombre d’observateurs présents à Auteuil. Il

restait sur une victoire dans le Prix Univers II (L), au niveau des gros

handicaps, après un hiver studieux à Pau. Petit cheval courageux, il était un

peu monté par Kévin Nabet dans le tournant final. À ce moment du parcours, il

pouvait paraître battu. D’autant que, devant, Carilo (Dubai Destination) avait

beaucoup de ressources. Ce dernier s’est bien allongé sur le plat, avant de se

heurter au courage de Voiladenuo, lequel a refait du terrain depuis l’entrée de

la ligne droite. Pour finir, Voiladenuo est revenu à hauteur de Carilo pour le

dominer très nettement. « Ce succès me procure une joie différente de celle que

j’ai pu avoir avec notre bon Orlando Magic [3e du Grand Prix de Pau, Gr3,

ndlr], a expliqué Guy Denuault. En effet, Voiladenuo, nous l’avons vu tout

petit. Nous avons hésité à le castrer, mais nous sommes dit que nous allions

attendre un peu. » Comme dans le Prix Grandak, où les deux seuls mâles entiers

ont pris les deux premières places, le Prix de Pépinvast a donc également souri

à un mâle entier. De plus, il est fils de network, ce qui ferait donc un papier

intéressant pour un étalon à profil obstacle. Quant à la suite du programme,

Guy Denuault nous a dit : « On s’était dit avant cette course que, s’il ne

faisait rien aujourd’hui, il irait au repos. Mais, du coup, on va réessayer une

fois dans cette catégorie. » Ajoutons que Kévin Nabet et Guy Denuault

remportent leur premier Groupe. Le Prix Univers ii, un vrai tremplin vers les

Groupes En obstacle, les gros handicaps mènent souvent aux Groupes, pour les

bons éléments. Le Prix Univers II est un bon exemple de ce constat. Ce gros

handicap pour 4ans couronne très régulièrement un sauteur de classe. Avant de

devenir une légende en Angleterre, Big Buck’s (Cadoudal) a enlevé cette course.

Et cette année, Voiladenuo a donc fait le doublé "Univers II-Pépinvast".

Saint Firmin (Saint des Saints) a également fait sa rentrée dans le gros

handicap du 10 mars, avant d’enlever le Prix d’Indy (Gr3) et de finir troisième

de ce Prix de Pépinvast.

CARILO

VENU UN PEU TROP TOT DEVANT

En dépit

des « Allez David ! » lancés depuis les tribunes par le clan "Lerner"

pour encourager Carilo et son jockey David Cottin, le couple n’a pu s’imposer.

Sa deuxième place dans ce Prix de Pépinvast est néanmoins encourageante. « II

réalise une très belle performance, nous a dit Carlos Lerner, entraîneur de

Carilo. C’est un cheval qui est en plein progrès. Il est très régulier. À

chaque sortie, il s’améliore et nous apprend de nouvelles choses. Aujourd’hui,

il est venu trop vite en tête, alors qu’il doit attendre le plus possible : il

a tendance à se reprendre sinon. Son objectif final reste le Prix Alain du

Breil. On va voir comment il récupère, auquel cas il pourrait disputer encore

une préparatoire. » Le parcours de Saint Firmin a été un

"copier-coller" de sa sortie victorieuse dans le Prix d’Indy. Il a

entamé son rapproché au bout de la ligne d’en face et a bien prolongé son

effort pour finir troisième.

BONNE

RENTREE DE LE GRAND LUCE

Meilleur

hurdler de 3ans, au printemps 2012, Le Grand Lucé effectuait sa rentrée dans ce

Prix de Pépinvast. Il s’est classé quatrième. Son entraîneur, Jean-Paul

Gallorini, nous a confié : « C’est une très bonne course de rentrée. Vous

savez, on ne peut pas être totalement prêt pour une course de rentrée. Et il a

été très bien monté. C’est important : avoir le capital cheval et le capital

jockey. »

SIGNE

DENUAULT !

Élevé

par Guy, Maxime et Laetitia Denuault, Voiladenuo est un fils de Paresca

(Maresca Sorrento), qui défendait déjà les couleurs Denuault, mais n’a pu

obtenir de résultats en deux sorties en plat à Saumur. Avant Voiladenuo,

Paresca a donné Ucocotte (Califet), gagnante de deux épreuves

"plates" et placée en obstacle. Les deux derniers produits de Paresca

répertoriés sur France Galop sont Atuvuedenuo (Assessor), une femelle de 3ans,

et Biendenuo (Princeton), un 2ans.