Prix de suresnes (l) : lion d’anvers se montre le plus fort

Autres informations / 27.04.2013

Prix de suresnes (l) : lion d’anvers se montre le plus fort

Lion

d’Anvers (Kentucky Dynamite), frère du placé de Gr1 American Devil (American

Post), s’est montré à la hauteur de ses origines. Pour sa rentrée, ce cheval

qui était encore maiden a remporté le Prix de Suresnes (L). Vite venu

s’installer en tête, il a bien répondu à l’attaque du favori, San Marino Grey

(Clodovil), qui est venu comme pour gagner à mi-ligne droite, avant de pencher

un peu. La victoire de Lion d’Anvers ne souffre d’aucune contestation, c’était

bien lui le plus fort et il peut envisager de continuer le chemin menant au

Jockey Club (Gr1) avec des ambitions. D’autant plus que ses deux poursuivants

immédiats au classement de cette Listed, San Marino Grey et Kapstadt (Country

Reel), avaient l’avantage d’avoir effectué une rentrée. John Van Handenhove,

l’entraîneur de Lion d’Anvers, n’a pas évoqué de future course pour son

pensionnaire. Mais on peut imaginer qu’il pourrait se diriger vers le Prix de

Guiche (Gr3), où il tenterait de faire mieux que son frère, qui y avait été

nettement battu à cause de la distance, trop longue pour ses aptitudes. John

Van Handenhove était confiant avant d’aborder ce Prix de Suresnes. Il a

expliqué : « Le cheval effectuait certes une rentrée, mais il courait une

Listed, alors il était préparé en conséquence. J’étais confiant pour aborder

cette course et le cheval a su répondre à mes attentes. À 2ans, il a montré de

la qualité, alors qu’il n’avait pas le physique pour être performant à cet âge.

Il avait bien débuté sur cette piste, alors nous avions tenté ensuite le Prix

de Condé où, hormis Morandi, il n’y avait aucun cheval qui faisait peur. J’ai

de bons espoirs avec Lion d’Anvers cette saison. » Le cheval défend les

couleurs du haras de Quetieville, qui possède un autre bon 3ans dans les boxes

du professionnel belge : Max Dynamite (Great Journey), quatrième du Prix

Noailles (Gr2) sans être très heureux.

LE FRERE

D’AMERICAN DEVIL

Élevé

par ses propriétaires au haras de Quetieville, Lion d’Anvers est un frère

d’American Devil (American Post), récent deuxième du Prix Servanne (L) pour sa

rentrée à Maisons-Laffitte, et troisième (rétrogradé à la quatrième place)  du Prix Maurice de Gheest (Gr1) l’an dernier.

Alcestes Selection (Selkirk), la mère de ces deux éléments, est une fille d'Attitre

(Mtoto), qui s’est, en son temps, placée deuxième des Oaks d’Italie (Gr1) sur

les 2.200m de l’hippodrome de Milan. Attitre est ensuite devenue la mère de

Belle Isnarde (Desert Prince), qui a triomphé au niveau Listed sur cette même

distance de 2.200m. D’autre part, Lion d’Anvers met en lumière son père,

Kentucky Dynamite. L’étalon du haras du Quesnay est bien représenté chez les

meilleurs 3ans, puisqu’outre ce Lion d’Anvers, il est à l’origine de Mutin.