Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix du president de la republique (gr3 handicap) : full jack joue avec les statistiques

Autres informations / 21.04.2013

Prix du president de la republique (gr3 handicap) : full jack joue avec les statistiques

Le Prix

du Président de la République (Gr3) est toujours l’objet d’études en tous

genres pour essayer de trouver son lauréat. Il faut faire la part des choses

entre la classe, la forme et bien sûr, la situation au poids, puisque l’épreuve

se court selon la formule handicap. La statistique amusante était que Full Jack

(Kahyasi) correspondait parfaitement au portrait-robot du lauréat puisqu’il a

6ans et il est en valeur 64. Mais il y avait une autre statistique que Full

Jack avait en sa défaveur : il portait des oeillères. Et aucun lauréat du

"Président" n’avait gagné ce Gr3 avec cet ustensile. C’est désormais

chose faite. Ajoutons que le pensionnaire de Marcel Rolland a choisi son jour

pour ouvrir son palmarès. En effet, Full Jack n’avait encore jamais gagné en

vingt-trois sorties. Ce dimanche, il avait tout pour lui, et notamment le

terrain très souple, sans plus. Son jockey Alexis Acker, qui venait de le

monter dans la préparatoire, le Prix Lutteur III (L), s’en est parfaitement

servi. Il a profité de l’allure sélective imprimée par Utopia Dream (Princeton)

puis Upwelling (Robin des Prés), attendant au coeur du peloton. Il a négocié

les dix-huit obstacles du parcours sans problème. Ce n’est qu’à l’entrée de la

ligne droite qu’il a fait mouvement, arrivant avec des ressources intactes pour

la fin de course. Sur le plat, il a déployé une belle action pour dominer

Monétaire (Anabaa) et l’excellent finisseur Pearse (River Bay). « Le

raffermissement du terrain a vraiment convenu à Full Jack, nous a confié Marcel

Rolland. L’allongement de la distance aussi. J’espère que mon mandat sera

renouvelé l’année prochaine ! On va voir ce que l’on va faire avec lui. » Full

Jack aime le bon terrain et les longues distances. Dès lors, il peut attaquer

les Groupes du printemps. Et pourquoi pas le Grand Steeple (Gr1) ? Marcel

Rolland était aussi représenté par Mukonzi Has (Turgeon). Ce dernier a éjecté

son jockey à la rivière du huit. « Il a dû se faire serrer, c’est pour cela que

son jockey s’est retrouvé à terre », nous a dit Marcel Rolland.

ANDRE

DUBOE, UN FIDELE D’AUTEUIL

Propriétaire

et éleveur de Full Jack, André Duboé nous a raconté: « C’est vraiment une

double émotion ! Etre à la fois éleveur et propriétaire d’un vainqueur de

Président… C’est superbe ! J’avais déjà sa grand-mère… Je suis éleveur sans sol

au Haras des Fontaines et j’ai acheté la mère de Full Jack par accident, car

des amis me l’avaient gardée. Les courses, pour moi, cela représente plus une

passion qu’un business. Je viens des Hautes Pyrénées, de Tarbes pour être

précis. » Les couleurs Duboé avaient déjà brillé à Auteuil, dans le Prix Amadou

(Gr2), grâce à l’excellent Full of Ambition (Galetto), également deuxième du

Prix Alain du Breil (Gr1), sous l’entraînement de Jean Lesbordes.

UNE

PREMIERE POUR ALEXIS ACKER

Au

service de Marcel Rolland, Alexis Acker a déjà connu l’ivresse des sommets avec

le champion Rock Noir (Mansonnien), lauréat du Prix Renaud du Vivier (Gr1).

Mais cette victoire est différente car il s’agit pour lui d’un premier succès

dans ce handicap. Il a avoué : « C’est le plus grand handicap de l’année sur le

steeple et on rêve tous de le gagner. C’est vraiment énorme ! »

UNE

DEUXIEME PLACE SOUS FORME DE REVANCHE SUR LE SORT POUR MONETAIRE

Blessé,

Monétaire a réussi à revenir à un excellent niveau. Sa dernière course, facile,

avait été une préparation idéale. Jacques Ricou l’a fait attendre dans cette

course où les animateurs ont progressivement craqué. C’était la bonne tactique

et Monétaire a fait longtemps illusion pour le succès avant de se faire

rattraper par Full Jack. Son entraîneur Jehan Bertran de Balanda nous a déclaré

: « Il n'y a rien à dire. Il est deuxième d'un cheval très endurci, alors que

c'était sa deuxième course cette année. En plus, il découvrait les gros d'en

face. Il a eu une fracture, et il y a six mois, on ne savait pas ce qu'on

allait en faire. Il a été chanceux dans la première partie du parcours. Il a

bien sauté, la monte était parfaite. J'avais dit à Jacques d'être patient, et

de monter pour une place. On est très content de le revoir à ce niveau-là. »

LA

FAMILLE DE LONG RUN

Full

Jack a donc été élevé par André Duboé, dont les chevaux portent souvent un nom

commençant par "Full". Il appartient à une superbe famille

d’obstacle. Full Jack est en effet le cousin du champion Long Run (Cadoudal),

vainqueur du Cheltenham Gold Cup (Gr1) 2011, de deux King George VI Chase (Gr1),

du Prix Maurice Gillois (Gr1) et du Prix Cambacérès (Gr1). Il est aussi le

cousin de Liberthine (Chamberlin), vainqueur de Gr3 sur les fences de

Cheltenham et de Hica (Cadoudal), deuxième du Prix Wild Monarch (L). Full

Contact (Cadoudal) et Libertina (Balsamo), mères respectivement de Full Jack et

Long Run, sont sœurs. Full Contact a couru dix-sept fois, faisant souvent

l’arrivée. Elle a gagné à Auteuil, Enghien et Pau. Elle a fini sa carrière par

une chute dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Avant Full Jack, elle

a donné d’autres gagnants : Full of Birds (Epervier Bleu), Full Tune (Green

Tune) et Full

Atraction

(Poliglote). Frère de Full Jack, Full Magic (Kahyasi) n’a pas gagné, mais il

s’est placé de courses principales. Deuxième mère de Full Jack, Full of Pep

(Hard to Beat) était une excellent poulinière. Outre Libertina, la mère de Long

Run, elle a produit Full of Ambition, un vrai petit champion sur les haies.

 

PRIX DU

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Gr3 -

Steeple-chase - Handicap (+2 ; +4) - 225.000€ - 4.700m - Pour tous chevaux de 5

ans et au-dessus, ayant reçu une allocation en steeple-chase depuis le 1er

janvier de l'année dernière inclus et ayant, lors de l'une de leurs six

dernières courses en obstacles, soit été classés dans les sept premiers d'une

course Premium, soit ayant reçu une allocation de 7.500, soit été classés dans

les trois premiers d'un prix (à réclamer excepté) couru sur un hippodrome de

1ère Catégorie.