Prix durtain (l) : star flight ne se trompe pas d’engagement

Autres informations / 26.04.2013

Prix durtain (l) : star flight ne se trompe pas d’engagement

Engagée

dans le Prix Gaston Branère (L), samedi à Auteuil, Star Flight (Poliglote) a

finalement couru le Prix Durtain (L) à Enghien. C’était le bon choix. La

pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé s’est imposée plaisamment dans cette

Listed, un plus pour elle qui appartient à une grande famille de sauteurs.

Montée de façon offensive, elle a galopé dans le sillage de l’animateur,

Singapore Louis (Sandwaki), le long de la corde. Sautant avec application, elle

a pris la tête dans le tournant final, avec Lough Kent (Barathea) dans son

sillage. Le favori, My Maj (Majorien), était un peu loin après avoir accroché

la haie de l’ultime virage, se montrant également fautif à l’ultime obstacle,

frôlant la correctionnelle. Pendant ce temps, Star Flight ne l’a pas attendu,

accélérant le long du rail, pour résister nettement au retour courageux de My

Maj. Propriétaire et coéleveur de Star Flight, Georges Filleul a expliqué: «

Cette victoire est très importante. Cela faisait trois ans que je n’avais pas

gagné à Paris. De plus, c’est une belle histoire. Marly Flight (Mansonnien),

mère de Star Flight, s’était accidentée dans le Prix Finot (L) et nous avions

réussi à la maintenir en vie. Le premier produit qu’elle a donné est Star

Flight et elle nous récompense. Nous avions hésité à courir le Quinté de samedi

à Auteuil et cette Listed. Finalement, nous avons bien choisi. Je tiens à remercier

Arnaud Chaillé-Chaillé et Patrick Boiteau. » Star Flight a débuté à

Châteaubriant par un succès. Elle avait rapidement démontré de la qualité en

finissant deuxième à Auteuil, avant d’échouer dans le Prix Bournosienne (Gr3).

Certainement tardive, elle devrait prendre son envol à 4ans.

MY MAJ

HANDICAPE PAR UNE FAUTE ET LE POIDS

My Maj a

été battu par Star Flight, à laquelle il rendait cinq kilos. Le poids ajouté à

la faute qu’il a commise à l’avant-dernière haie rehausse sa deuxième place.

D’autant qu’il a su se relancer pour "mourir" à deux longueurs de

Star Flight. Entraîneur de My Maj, Yannick Fouin nous a dit : « Il a refait du

chemin, mais il n’a pas bien négocié la haie du dernier tournant et

l’avant-dernière haie. De plus, il portait 72 kilos et rendait du poids à la

gagnante. Il n’aurait pas fini comme cela s’il n’avait pas de la qualité. S’il

est bien, il pourrait tenter le Prix Alain du Breil (Gr1), mais nous aviserons

le moment venu. » La troisième place est revenue à Lough Kent (Barathea), un

peu allant durant le parcours, lequel a précédé Shinydream (Poliglote), qui

court en progrès.

LA

GRANDE FAMILLE DES "FLIGHT"

Élevée

par Georges Filleul et Patrick Boiteau, Star Flight est donc le premier produit

de sa mère, Marly Flight. Cette dernière a produit ensuite une femelle de 3ans,

nommée Sary Flight (Turtle Bowl), et un 2ans, Mister Flight (Califet). La

deuxième mère de Star Flight est l’une des meilleures poulinières d’obstacle en

France. Il s’agit de Sunday Flight (Johnny O’Day), gagnante de onze courses.

Sunday Flight est à l’origine de Sunny Flight (Saint Cyrien) et Golden Flight

(Saint Cyrien), vainqueurs du Prix La Haye Jousselin (Gr1), mais aussi de Poly

Flight (Poliglote), deuxième du Challenge de Haies des 4 Ans (L). Troisième

mère de Star Flight, Karmyn Flight (Pure Flight) a donné la championne Karly

Flight (Mansonnien), lauréate des Prix Ferdinand Dufaure et Renaud du Vivier

(Grs1), et deuxième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Karly Flight

est devenue la mère de Chutney Flight (Dylan Thomas), gagnante du Prix Madame

Jean Couturié (L) en plat.