Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix finlande (l) : la revelation ighraa

Autres informations / 07.04.2013

Prix finlande (l) : la revelation ighraa

Surprise

à l’arrivée du Prix Finlande (L). Personne n’attendait Ighraa (Tamayuz) dans

cette Listed, pas même son entraîneur, Francis-Henri Graffard ! La pouliche

restait sur un bon succès à Lyon-La Soie, mais passait à une catégorie

nettement supérieure. Elle était proposée ici à la cote de 42/1. Cet essai a

donc été réussi pour cette pouliche très expérimentée – onzième course – et

formée à 2ans à l’école des courses anglaises. Pourtant, au rond, de l’avis de

tous, on ne peut pas dire que son physique attirait favorablement l’attention,

car elle est plutôt petite. Dans ce Prix Finlande, elle a couru battue, étant

placée à l’arrière-garde par Antoine Hamelin. Vaunoise (Teofilo) a été la plus

rapide à s’élancer, étant ensuite relayée par Day for Night (Desert Style).

Ighraa a tracé une belle ligne droite, revenant de l’arrière, à l’extérieur.

Elle a ajusté Meri Shika (Spirit One), vue en tête de peloton, sur le poteau.

Une encolure les sépare et la victoire d’Ighraa est plutôt due à sa qualité

qu’aux circonstances de course.

IGHRAA SURPREND

SON ENTOURAGE

Au

betting, Ighraa était la concurrente de loin la plus délaissée de cette

épreuve. Et si les spectateurs ne s’attendaient pas à la voir à une telle fête,

son entourage non plus, donc. Après la course, Francis-Henri Graffard n’a pas caché

un léger étonnement: « C’est une surprise. Elle était arrivée chez moi pour

gagner plutôt une petite course. Mais elle n’a fait que progresser, du coup on

a décidé de tenter notre chance dans cette Listed. J’avais prévenu les

propriétaires en leur disant que nous allions courir pour une troisième place.

C’est pour cela qu’Antoine l’a montée battue. Elle a vraiment un gros coeur,

c’est fantastique ! Pour la suite, restons réalistes. C’est une petite jument

et on l’entraîne surtout au moral, plus qu’au physique. Voyons d'abord comment

elle récupère. » Ighraa est en effet l’une des pouliches au départ de ce Prix

Finlande qui ne disposait pas d’engagements classiques. Antoine Hamelin a de

son côté confirmé les dires de l’entraîneur: « Nous savions que nous ne

partions pas avec la première chance. Avant le coup, nous la montions pour une

place. Elle était très à l'aise à l'extérieur et j'ai préféré l'isoler car je

ne voulais pas me "prendre un mort" dans la phase finale. Une fois

qu'elle a pris son action, elle a terminé vite. »

MERI

SHIKA BONNE DEUXIEME

Meri

Shika n’a rien pu faire contre Ighraa, mais ne démérite pas pour autant.

Pouliche vue au niveau Gr1, dans le Total Prix Marcel Boussac, elle prouve ses

aptitudes sur piste raffermie. Son entraîneur, Jehan Bertran de Balanda, a

indiqué: « Nous pensions qu’elle pouvait bien faire dans un tel lot. Elle est

sérieuse et a des "lignes". Tout le monde dit que c’est une pouliche

de terrain lourd, mais le sol d’aujourd’hui ne m’inquiétait pas. »

VAUNOISE

PERD SON INVINCIBILITE

Invaincue

en deux sorties, Vaunoise passait un test à ce niveau de compétition et sur la

distance de 1.800m. « Elle ne doit pas être condamnée. D'après son jockey, elle

sera mieux sur 1.600m. Il faut la revoir, la saison est longue », a déclaré

Jean-Claude Rouget.

UNE

FAMILLE RICHE EN BLACK TYPE

Ighraa a

fait ses classes en Angleterre. Elle était entraînée par Brian Meehan et

portait la casaque du Cheikh Hamdan Al Maktoum. En sept sorties outre-Manche,

elle n’a pas réussi à s’imposer, décrochant quelques places. Elle a été achetée

34.000 Guinées par Blandford Bloodstock lors des ventes Tattersalls Autumn.

Ighraa est la soeur de Nashmiah (Elusive City), gagnante de Listed et placée de

Grs3 en Angleterre, et de Streets Ahead (Beat Hollow), placé de Listed à 2ans.

Sa deuxième mère, Fern (Shirley Heights), placée de Listed, a elle aussi

produit des chevaux ayant acquis du black type, comme Flying Heights (Kris),

bon cheval en Allemagne. Quant à sa troisième mère, Free Guest (Be my Guest),

elle a remporté les Nassau Stakes et les Sun Chariot Stakes (Gr2 à l’époque).

Elle est par ailleurs la mère de Shamshir (Kris), gagnante du Fillies’ Mile

(Gr1) et deuxième notamment des Oaks d’Epsom (Gr1). Avec cette victoire dans le

Prix Finlande, Ighraa fait donc honneur à sa famille.