Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix hopper (l) : gorvello, de plus en plus impressionnant

Autres informations / 19.04.2013

Prix hopper (l) : gorvello, de plus en plus impressionnant

Favori

de ce Prix Hopper (L), le Grand Steeple des 4ans du printemps, à Enghien,

Gorvello (Poliglote) a été la sensation de la réunion. Le pensionnaire de Guillaume

Macaire a atteint son objectif fixé de longue date en gagnant cette Listed. Et

sa course s’est déroulée sans accroc. Il a galopé dans le sillage de

l’animateur, Singapore Sling (Muhtathir). Dans le tournant final, il a relayé

le protégé d’Alain Bonin très facilement. Entre les deux dernières haies, son

jockey, Bertrand Lestrade, est allé chercher le bon terrain en dehors, d’autant

que son partenaire est très droitier. Gorvello a accéléré de nouveau, sans que

son pilote ne bouge le petit doigt. La course était jouée. Sur le plat,

Bertrand Lestrade n’a eu qu’à se retourner car Gorvello n’avait aucun rival à

sa mesure. Il a laissé le bon My Maj (Majorien), vainqueur du Prix général de

Saint-Didier (Gr3), à neuf longueurs. « Gorvello s’est imposé avec beaucoup de

classe, il l’a fait très aisément, a dit son pilote. Il le fait vraiment bien.

» Gorvello est désormais invaincu cette saison, en trois courses, toutes à

Enghien. D’ailleurs, il n’a jamais connu la défaite sur cette piste, en cinq

sorties. Sur le plateau de Soisy, il n’a plus rien à prouver, si ce n’est

attendre le Prix Roger Saint (L) à l’automne. Dès lors, il serait intéressant

de le revoir à Auteuil. Il n’a couru qu’une fois sur la butte Mortemart.

C’était au printemps de ses 3ans, sur les balais. Il y terminait septième.

Désormais plus mature, Gorvello a aussi franchi les paliers. Certes, la famille

Papot a déjà Vanilla Crush (Martaline) dans les Groupes pour steeple-chasers de

4ans à Auteuil. Mais Gorvello a assurément la classe pour réussir sur la butte

Mortemart.

MY MAJ

BATTU PAR MEILLEUR

Finalement

peu expérimenté en steeple, My Maj n’a pas à rougir de sa défaite face à

Gorvello. Il a galopé à l’arrière garde et n’a fait mouvement qu’au bout de la

ligne d’en face. Ensuite, le protégé de Yannick Fouin a bien terminé, mais un

peu tard. Sa deuxième place est bonne. « Nous sommes battus par un très bon

cheval, nous a avoué Yannick Fouin. Il a fait des fautes qui ne sont pas

flagrantes. Il a accroché l’open-ditch et n’a pas bien négocié la butte. Tout

cela lui a fait perdre du terrain. Mais il est revenu terminer vite. Nous

allons voir ce que l’on va faire avec lui. Nous pourrions courir le Prix

Questarabad (Gr3) puis le Prix Alain du Breil (Gr1). Nous allons voir cela avec

son propriétaire. » Constamment dans le groupe de tête, Victoire des Borde

(Antarctique) a montré du mieux ce vendredi. Dans la ligne droite, elle s’est

bien relancée, ne se faisant souffler la deuxième place que tout à la fin.

UNE

BONNE FAMILLE DE SAUTEURS

Né de

Poliglote, qui fait référence chez les étalons d’obstacle, Gorvello est un

élève de Jacky Thomas. C’est le premier produit de la bonne Rolandale

(Mansonnien), une grande jument noire qui avait fait un numéro dans le Prix

John Cunnington, à Auteuil, en s’imposant de bout en bout. Rolandale est la

soeur de Jakiloup (Loup Solitaire), vainqueur d’un bon steeple à Enghien et

placé de Groupe à Auteuil. Tarah Rederie (Cadoudal), la deuxième mère, a quant

à elle gagné en haies et en steeple-chase à Auteuil.