Prix ingre (gr3) : bel la vie en garde sous la pedale

Autres informations / 27.04.2013

Prix ingre (gr3) : bel la vie en garde sous la pedale

Le Prix

Ingré (Gr3) est la dernière préparatoire au Gras Savoye Grand Steeple-Chase de

Paris (Gr1). À trois semaines du grand rendez-vous, il s’agit surtout de se

dévoiler sans pour autant brûler trop de fuel. En s’imposant sans prendre un

coup de cravache, c’est ce que Bel la Vie (Lavirco) a réalisé parfaitement. Le

pensionnaire de Guillaume Macaire s’est montré parfait dans ses sauts,

notamment lors du franchissement de la rivière des tribunes où, grâce à un bond

superbe, il a gagné plusieurs longueurs et s’est retrouvé en tête. Dans le

dernier tournant, il avait toujours l’avantage. Entre la double-barrière et la

dernière haie, Shannon Rock (Turgeon) a pris un petit avantage, mais Bel la Vie

est reparti pour le dominer sur le plat, sans que Bertrand Lestrade n’ait

besoin d’utiliser des "arguments frappants". Pour Guillaume Macaire,

le scenario était donc idéal. « Il n’a pas "pris dur" et c’est

important à trois semaines du "Grand Steeple". Entre les deux

dernières, quand il a vu les autres revenir, Bertrand s’est dit qu’il allait le

monter pour l’avenir, sans le secouer, pour aller chercher la victoire, mais

finalement, le cheval est reparti de lui-même. » Concernant la distance des

5.800m qu’il aura à parcourir pour la première fois dans trois semaines,

Guillaume Macaire ne s’est pas montré inquiet. « Premièrement, ce sera la même

distance pour tout le monde. Et surtout, c’est un cheval qui ne tire jamais. Il

se met en mode off, et quand on appuie sur un bouton, il passe en mode on.

C’est très important. » Son jockey, quant à lui, a expliqué : « C'est un super

cheval, il a avalé la rivière et même si j'ai été un peu gourmand sur le

rail-ditch, il l'a bien pris. Cette course n'était pas un objectif et je l'ai

respecté, mais il a bien gagné. J'ai 23 ans et j'ai la chance de toucher un

cheval comme ça, il faut espérer qu'il ne lui arrive rien et à moi non plus. Et

rendez-vous dans trois semaines. »

LAGUNAK

AURA MOINS DE PRESSION LE JOUR J

Derrière

le dominateur Bel la Vie, les enseignements sont moins limpides. Shannon Rock a

très bien couru pour son retour en steeple et on se souvient de la performance

qu’il avait réalisée l’an dernier dans le "Grand Steeple". Il aura de

nouveau une belle carte à jouer, même si l’opposition pourrait être plus

relevée qu’en 2012. Jean-Paul Gallorini a aussi placé Quarouso (Lavirco) à la

troisième place. C’est une valeur sûre chez les meilleurs steeple-chasers, et

son entente avec Nathalie Desoutter fait toujours merveille. Malheureux en

dernier lieu, Ozamo (Alamo Bay) courait de façon rapprochée et il s’est bien

comporté, donnant raison et satisfaction à son entourage. Lagunak (Mansonnien),

grand favori après sa rentrée victorieuse en rentrée, a été monté de façon très

sage, à l’arrière-garde. Il a bien conclu pour prendre la cinquième place, en

net retrait toutefois. Mais pour Yannick Fouin, son entraîneur, pas de drame,

au contraire : « Je suis content car il court correctement sur une piste plus

roulante. Son jockey l'a respecté et il a bien conclu, isolé au centre de la

piste. Dans trois semaines, la distance ne sera plus la même et il n'aura plus

la pression d'être le favori. » La performance de Mid Dancer (Midyan) est

peut-être plus inquiétante. Avec une action caractéristique et pas très

impressionnante, le cheval s’est montré plutôt efficace dans ses sauts, mais il

n’a jamais été capable d’accélérer dans la ligne droite, comme il l’avait fait

lors de sa rentrée. on le sait toutefois, le cheval est capable de se

transcender le jour J, et il ne faut donc pas l’enterrer trop vite. Pour le

sport, on ne peut qu’espérer qu’il remporte un quatrième "Grand

Steeple", mais sa tâche, avant le coup, paraît compliquée.

BIBELLE,

UNE ACQUISITION EN OR

élevé

par les époux Gabeur, Bel la Vie est un fils de Bibelle (Le Balafré). Lors des

premiers succès de Bel la Vie, Benoît Gabeur nous avait raconté l’histoire de

Bibelle : « Bibelle a couru "à réclamer" à Lisieux. Guy Petit l’a

achetée [pour 7.000€, ndlr]. Le lendemain, lorsque j’ai vu dans le journal que

c’était lui qui l’avait réclamée, je l’ai appelé et lui ai proposé de la

reprendre. Guy Petit ne l’avait pas achetée pour un propriétaire en particulier

et il me l’a donc revendue. Je ne l’avais pas vue courir, mais ce qui

m’intéressait surtout, c’était son potentiel génétique. » Bibelle est née de

Miss Tracy (Misti), qui a notamment remporté le Prix Maurice Gillois (Gr1).

Après sa victoire "à réclamer" et six courses disputées, Bibelle est

donc directement partie au haras. Elle a donné cinq produits dont quatre en âge

de courir, et trois qui ont gagné. Elle est morte en 2010, après avoir donné

naissance à un poulain de network. Elle a également produit Belgarde

(Kapgarde), qui s’est malheureusement tuée à Enghien, alors qu’elle avait déjà

gagné dix courses.