Prix jacques laffitte (l) : un nouveau cap pour grace lady

Autres informations / 05.04.2013

Prix jacques laffitte (l) : un nouveau cap pour grace lady

Pour sa

rentrée, à 4ans, Grace Lady (Muhtathir) a montré qu’elle avait passé un cap en

s’imposant dans le Prix Jacques Laffitte (L). Quand l’ouverture s’est produite,

à la corde, elle a placé une accélération très tranchante pour venir sur la

ligne des premiers. Tout en flottant un peu – ce qui a motivé l’ouverture d’une

enquête –, elle a ensuite conservé l’avantage sur Tagar Béré (High Yield), un

cheval dur et expérimenté qui s’est bien plu sur ce parcours en ligne droite.

Ce n’est que la deuxième victoire de la carrière de Grace Lady, qui avait

ouvert son palmarès l’an dernier sur ce parcours. En 2012, elle s’était montré régulière,

prenant deux places dans les deux Listeds qu’elle avait courues, elle qui avait

débuté sa carrière en 2011 par une troisième place dans le Prix des Marettes

(F). Jeudi, elle a franchi un palier qui va l’amener vers les Groupes dans

lesquels elle aura sa chance si elle fournit le même type d’accélération.

Rencontré après la course – et l’enquête –, Laurent Benoit nous a dit,

concernant cette représentante de l’Écurie Victoria Dreams : « On sent qu’elle

a gagné en maturité. Elle a toujours eu de la qualité, mais elle est maintenant

plus détendue. Elle a également changé physiquement. Elle a eu de bonnes leçons

à 3ans et a pu s’endurcir. Elle appartient à une souche qui n’est pas réputée

pour être précoce. À présent, elle devrait s’orienter vers les courses de

Groupes, sur des distances allant de 1.600 à 2.000m. » C’était également la

première sortie de Grace Lady sous l’entraînement de Tatiana Puitg. Auparavant,

toujours pour les couleurs Victoria Dreams, elle était sous la responsabilité

de Michel Macé. Cheval très régulier, Tagar Béré s’est une nouvelle fois placé

dans une Listed en prenant la deuxième place. Ce pensionnaire de Marc Pimbonnet

est en forme et comme Grace Lady, il avait déjà gagné sur ce parcours

particulier. Concernant le favori, Mainsail (Oasis Dream), sa rentrée est très

encourageante. Il se classe troisième, après avoir dû jouer des coudes dans la

phase finale. En revanche, l’autre cheval très en vue, Propulsion (Pulpit) n’a

pas paru très à l’aise sur ce parcours. Il avait l’avantage d’avoir effectué sa

rentrée, mais se présentait seulement à dix d’intervalle. Cette fois,

Propulsion a été monté dans les écuries.

UNE MERE

GAGNANTE EN OBSTACLE

Élevée

par Jean-Philippe Dubois, Grace Lady a pour mère Parcelle de Sou (Ajdayt), qui

a pris trois places sur les haies d’Auteuil au niveau Listed. Elle avait

également gagné le Prix Girofla sur la butte Mortemart. Avant Grace Lady,

Parcelle de Sou avait produit Darwins fox (Kahyasi), troisième de Gr2 sur les

claies de Gowran Park. Sur le pedigree de Grace Lady, Laurent Benoit nous avait

raconté l’an dernier : « Sa mère avait montré de la qualité en obstacle, mais

souvent les juments d’obstacle produisent bien en plat. Et le choix de l’étalon

Muhtathir, qui réussit bien dans les deux disciplines, va dans ce sens.