Prix la force (gr3) : triple threat s’ouvre les portes du "jockey club

Autres informations / 08.04.2013

Prix la force (gr3) : triple threat s’ouvre les portes du "jockey club

« Rien

ne sert de courir, il faut partir à point ». Tout le monde connaît le début de

la fable Le Lièvre et la Tortue. La tortue dans ce Prix La Force (Gr3), ce fut

Triple Threat (Monsun), parti avec un temps de retard en raison d’un écart à la

sortie des stalles. Tout de suite, il s’est retrouvé à une quinzaine de mètres

du peloton emmené par Ivan Grozny (Turtle Bowl). Peu à peu, Triple Threat a recollé

et, dans la ligne droite, il a fait très grosse impression lorsqu’il a passé en

revue ses rivaux. Appliqué et doté d’une grande action, il s’est placé en deux

cents mètres comme l’un des favoris pour le "Jockey Club" (Gr1). Son

style a été d’autant plus étincelant que son principal rival, Sefri (Jazil), a

peiné dans les derniers mètres, étant rattrapé par son manque de tenue. Après

ce succès, Maxime Guyon, le partenaire de Triple Threat, a indiqué : « Le

cheval effectuait une rentrée, ce qui était un point d’interrogation tout de

même. Au départ, il a marqué un temps d’arrêt et nous nous sommes retrouvés

derniers décollés. Le principal est qu’il se soit imposé tout de même. Il a

vraiment montré une belle accélération. La distance n’a pas été un souci, c’est

un cheval qui va tenir. »

DEJA

PASSE PAR UN GR1 A 2ANS

Triple

Threat est un élément avec lequel son entourage a eu de l’ambition lorsqu'il

était âgé de 2ans. Il avait débuté directement dans une "B", à

Deauville, le Prix de Saon, et ce jour-là, il était quatrième, proche du second

de l’épreuve remportée par Meneas (American Post). Beaucoup de très bons bruits

circulaient sur sa candidature. Après avoir ouvert son palmarès dans une

troisième course B, le Prix Nino, Triple Threat a couru le Critérium International

(Gr1), sur 1.600m. Favori, il s’y était classé quatrième, décevant un peu tout

de même.

SEFRI A

RACCOURCIR

Pour sa

quatrième sortie, Sefri a perdu son invincibilité. Le verdict de son

entraîneur, Jean-Claude Rouget, est que le cheval a pêché par manque de tenue.

Il a expliqué : « Nous avions des doutes avant le coup sur sa capacité à tenir

la distance et ils sont confirmés. Il va revenir sur 1.600m, où il y a peu

d'épreuves pour lui. Il court bien, car c’était un nouvel exercice pour lui, la

découverte du gazon en compétition y compris. C’est un cheval qui peut réussir

plus tard, notamment à l’étranger. » Sefri est venu très facilement au pavillon

et n’a pu répondre à l’attaque de Triple Threat. Après trois victoires faciles

sur P.S.F., dans des épreuves où ses adversaires n'étaient pas de grande

qualité, on peut dire que son essai à ce niveau est concluant.

IVAN

GROZNY, UN ANIMATEUR QUI TIENT BON

Récent

gagnant d’une "E" à Saint-Cloud dans un bon style, Ivan Grozny

montait nettement de catégorie. Il ne s’est pas démonté et a animé la course à

un bon rythme. Dans la phase finale, il a tenu bon et a conservé la troisième

place. Son entraîneur, Daniel Rabhi, nous a dit : « Il est troisième, c'est

très bien, mais il est jeune dans sa tête. En tirant moins et en se montrant

plus calme, il doit pouvoir gagner un Gr3. C'est un poulain qui a tendance à

confondre vitesse et précipitation et on ne peut pas trop le reprendre dans ce

genre de course. En étant caché, avec une course qui "roule", il peut

finir vite. Aujourd'hui, il nous fait très plaisir. » Parmi les chevaux à

reprendre, il faut citer Wight Is Wight (Peintre Célèbre). Brillant au canter,

il l’a été en course et a mis beaucoup de temps à s’équilibrer. Il vaut

certainement mieux que ce qu’il a montré ici.

LE NEVEU

DE CANFORD CLIFFS

Triple

Threat avait été présenté yearling à Tattersalls, où il avait été racheté pour

72.000 Guinées. Il défend donc toujours les couleurs de son coéleveur, le team

Valor. Sa mère, Drei (Lyphard), est à l’origine de Mrs Marsh (Marju), la mère

de Canford Cliffs (Tagula), gagnant des Irish 2.000 Guinées, des St James’s

Palace Stakes, des Sussex Stakes, des Queen Anne Stakes et des Lockinge Stakes

(Grs1). Drei a aussi produit Pina colada (Sabrehill), deuxième de Gr2 aux États-Unis.

La deuxième mère du poulain, Triple Tipple (Raise a Cup), a gagné le Wilshire

Handicap (Gr2).