Prix servanne (l) : gammarth se bonifie avec le temps

Autres informations / 23.04.2013

Prix servanne (l) : gammarth se bonifie avec le temps

Souvent,

les sprinteurs viennent avec le temps et Gammarth (Layman) en est un bon

exemple. À 5ans, le représentant de Gérard Mimouni a vraiment franchi un cap.

Au premier semestre 2012, il évoluait encore dans les handicaps, mais après

avoir gagné son Quinté sur les 1.200m ligne droite de Maisons-Laffitte, il est

passé en 44 de valeur. Dès lors, plus de choix possible : il a fallu attaquer

les Listeds et les Grs3. Il s’y est d’ailleurs plutôt bien comporté, mais sans

parvenir à gagner. Pour sa rentrée, il avait bien couru sur la ligne droite de

Fontainebleau, étant seulement battu par Catcall (One Cool Cat), qui avait

l’avantage d’avoir déjà effectué sa rentrée. Mardi, dans le Prix Servanne (L),

il a fait preuve d’une nette supériorité, en pratiquant la course d’attente,

contrairement à sa rentrée. Il a commencé à se rapprocher à la Girafe et a

remporté un facile succès. « En dernier lieu, il s’était montré trop brillant,

parce que c’était sa rentrée et qu’il était un peu frais, a expliqué Henri-Alex

Pantall. Cette fois, il était bien décontracté à l’arrière-garde et il a pu

placer sa pointe de vitesse. Il progresse bien et il est à l’aise sur cette

distance. Nous pouvons continuer de rêver et il a été engagé à Royal Ascot, où

nous avons vécu de si beaux moments l’an dernier…»

BONNE

RENTREE D’AMERICAN DEVIL

La

rentrée d’American Devil (American Post), deuxième, une courte tête devant

Myasun (Panis), est très bonne. L’an dernier, le pensionnaire de John Van

Handenhove avait réalisé de drôles de performances face aux aînés, notamment

dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1), où il avait pris la troisième place avant

d’être rétrogradé à la quatrième. Son entraîneur nous a raconté : « Je n’avais

pas trop le choix des engagements, c’est pour cela qu’il est rentré dans une

Listed. Il confirme ce qu’il avait montré l’an dernier. Sa seule vraie

contre-performance a eu lieu en terrain léger, car il n’aime pas quand cela

résonne. Mais le problème, c’est qu’il n’aime pas le lourd, c’est pour cela que

je n’ai pas couru dans le Prix de la Forêt (Gr1). Son objectif de l’année se

situe dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1). Je le préfère en ligne droite, mais

il pourrait cependant courir le Prix de la Porte Maillot (Gr3). »

UN

DESCENDANT DE SHINING WATER

Gammarth

a été élevé par son propriétaire, Gérard Mimouni. Sa mère défendait déjà ces

couleurs. Cette Emouna Queen (Indian Ridge) n’a pas réussi à gagner, et au

haras, Gammarth est pour le moment son meilleur produit. Elle est issue de

l'"Abdullah" Maya Cove (Caerleon), elle-même fille de Shining Water

(Kalaglow), gagnante des Solario Stakes (Gr3) et deuxième des Park Hill Stakes

(Gr2). Shining Water a produit une multitude bons chevaux, dont Tenby

(Caerleon), lauréat du Grand Critérium (Gr1).