Quevega, la jument de tous les records

Autres informations / 26.04.2013

Quevega, la jument de tous les records

Comme dans un travail du matin ! La quatrième victoire de la championne française Quevega (Robin des Champs) dans le World Series Hurdle (Gr1) a été facile. Encore plus facile que dans le Mares’ Hurdle (Gr2) de Cheltenham. D’autant que son principal rival, Solwhit (Solon), a été déclaré forfait juste avant le départ. L’élève du haras de Préaux n’était pas "carré" selon les vétérinaires irlandais. Ils l’ont donc écarté de la course. Avec ce redoutable adversaire en moins, Quevega n’a eu qu’à assurer son parcours. Elle a galopé au coeur du peloton, évoluant toujours dans un dos. Après être passé une première fois devant les tribunes, Rêve de Sivola (Assessor) a pris la tête, durcissant la course. Dans le tournant final, il a été le seul à pouvoir espérer faire galoper Quevega. Mais l’élève de Pierre Rives n’attendait qu’un signe de son jockey, Ruby Walsh, pour bondir. Dès que ce dernier a ouvert les mains, Quevega s’est détachée. Cinq longueurs ont sanctionné sa supériorité, mais il y aurait pu en avoir plus si Ruby Walsh n’avait pas arrêté sa partenaire avant le poteau. Avec Quevega, on ne trouve plus vraiment les mots justes. Tous les superlatifs ont déjà été utilisés à son sujet. Certes, elle ne collectionne pas les Grs1 comme Sprinter Sacré (Network) ou encore Solwhit. Mais elle gagne les deux courses que son entourage lui fixe comme objectif chaque année : le Mares’ Hurdle de Cheltenham, seulement classé Gr2, qu’elle a enlevé cinq fois (un record !) et le World Series Hurdle. Ce jeudi, elle a décroché cette Grande Course de Haies irlandaise pour la quatrième fois, un autre record. Tous ses succès de Grs1, elle les a d’ailleurs remportés dans ce World Series Hurdle. Et pour enfoncer le clou, l’arrivée a été complétée par deux "FR", Rêve de Sivola concluant deuxième devant le bon finisseur Zaidpour (Red Ransom). Il y avait trois français au départ de ce World Series Hurdle et ils ont terminé aux trois premières places !

ON NE CHANGE PAS UN PROGRAMME QUI GAGNE

Après la quatrième victoire de sa protégée dans le World Series Hurdle, Willie Mullins était soulagé, heureux et sportif. Il a confié : « Je suis vraiment désolé pour Solwhit et son entourage. Je ne sais pas ce qui s’est passé avec lui, mais cela peut arriver à n’importe quel cheval, à n’importe quel moment. Nous n’avons pas peur d’engager Quevega sur 3.200m car elle montre beaucoup de vitesse à la maison. Mais nous avons Hurricane Fly. Si nous ne l’avions pas eu, Quevega l’aurait remplacé. J’étais très nerveux aujourd’hui car elle avait pris l’habitude de faire des fautes à Punchestown et elle n’en a pas fait aujourd’hui. Avant Cheltenham, j’étais inquiet car elle ressemblait à une jument en gestation. C’est pourquoi, elle n’avait pas accéléré de la même façon. Samedi, elle a travaillé sérieusement et c’est vraiment la première fois de la saison qu’elle était prête. On ne changera pas son programme la saison prochaine. Elle devrait participer à Cheltenham et tenter de gagner le Mares’ Hurdle pour la sixième fois, lors de la prochaine saison. Ensuite, elle reviendra à Punchestown pour le World Hurdle. Elle est âgée mais elle est forte. Elle a un pedigree dans lequel on trouve traces de performers en cross-country en France. Avec ce genre de terrain, c’est un avantage [terrain lourd à Punchestown, ndlr]. » Grâce à Quevega, Willie Mullins et Ruby Walsh sont les recordmen, dans leur catégorie, en terme de victoires dans ce Gr1.

QUEVEGA, UN ACHAT DE PIERRE BOULARD

C’est le courtier Pierre Boulard qui a acheté Quevega. Il nous avait raconté à Cheltenham : « J’avais acheté Quevega à 3ans, après qu’elle avait gagné trois courses en plat. Mais elle était petite et lorsque Willie [Mullins, ndlr] l’a vu arriver…Elle ne toisait que 1,60 m. Au final, heureusement qu’il l’a prise quand même, sinon, nous n’aurions pas vécu de telles émotions. Je n’en dormais pas de la nuit, mais dès qu’elle a travaillé, elle s’est montrée plaisante. À quoi cela tient-il parfois ? »

REVE DE SIVOLA POURRAIT VENIR EN FRANCE

Rêve de Sivola a pris une nouvelle place, celle de dauphin de Quevega. Son propriétaire, Paul Duffy, a avoué que son cheval pourrait venir courir en France : « Nous sommes très contents de sa performance aujourd’hui. Rêve de Sivola a été battu par meilleur : Quevega a encore rugi aujourd’hui… Nick [Williams, entraîneur de Rêve de Sivola, ndlr] a un oeil sur les courses françaises donc il est possible qu’il traverse la Manche. La saison prochaine, il commencera sa saison dans le Long Distance Hurdle à Newbury. » Rêve de Sivola pourrait donc venir nous rendre visite lors de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1).

 

WORLD SERIES HURDLE

Gr1 - Haies - 170.000 € - 4.800m - Pour pur-sang mâles, hongres et femelles de 4ans et plus

1RE QUEVEGA (F9 - ROBIN DES CHAMPS & VEGA IV)

R. Walsh (71) 6'30''20.

Pr. : Assoc. Syndicate Hammer/Trowel

Ent. : W.P. Mullins - El. : Pierre Rives

Arqana, Saint-Cloud, juillet 2007, cheval à l’entraînement, 22.000 €, présenté par Bertrand de Watrigant (rachat)

2E REVE DE SIVOLA

(H8 - Assessor & Eva de chalamont)

D. Jacob (74) 5 L.

Arqana, Deauville, décembre 2006, Yearling, 6.000 €, vendu par Thomas Trapenard à Nick Williams

3E ZAIDPOUR (H7 - RED RANSOM & ZAINTA)

P. Townend (74) LOIN.

Arqana, Saint-Cloud, octobre 2009, cheval à l’entraînement, 80.000 €, vendu par Aga Khan Studs à PB Bloodstock Services

· Les autres partants dans leur ordre d'arrivée :

Holywell (Gold Well), Fiveforthree (Arzanni) & Whatuthink (Presenting). Non partant : Solwhit (Solon)