Anjou-loire challenge - 4e etape du crystal cup (l) : chriseti reçoit toutancarmont dans son domaine

Autres informations / 09.05.2013

Anjou-loire challenge - 4e etape du crystal cup (l) : chriseti reçoit toutancarmont dans son domaine

Cette

quatrième étape du Crystal Cup, l’Anjou-Loire Challenge, a vraiment fière

allure. Et l’on peut affirmer, sans trop se tromper, qu’il s’agira de la plus

belle étape du challenge européen sur le cross en 2013. Au départ, deux champions

de la discipline. À votre gauche, Chriseti (April Night), vainqueur des deux

dernières éditions de l’Anjou-Loire Challenge. Il est LE crack, la référence du

cross français. Face à lui, affichant cinq victoires pour cinq courses en cross

: Toutancarmont (Al Namix). Le pensionnaire d’Isabelle Pacault n’a que 6ans,

mais il s’annonce comme le successeur de Chriseti dans le futur. C’est pourquoi

leur confrontation est si palpitante pour tout passionné d’obstacle. Bien sûr,

Chriseti part avec l’avantage de connaître le parcours, puisqu’il participera à

son septième Anjou-Loire Challenge, la course la plus longue du monde (7.300m).

Désormais, il se concentre sur deux objectifs annuels, cette Listed et le Grand

Cross de Craon (L) à l’automne. Et cela fonctionne très bien. Le champion

d’Étienne Leenders a enlevé trois fois la grande épreuve de Craon en plus de

son palmarès à l’Isle-Briand. Sa tactique qui consiste à attendre le plus

longtemps possible, avant de venir crucifier ses rivaux dans les 1.000m

derniers mètres, fonctionne à merveille. De plus, il vient de l’emporter sans

forcer, sur 5.200m au Lion-d’Angers. Tous les feux sont au vert. Mais il

trouvera face à lui l’adversaire le plus coriace qu’il ait jamais eu à

affronter. Car Toutancarmont a fait des merveilles cet hiver à Pau. Il a

poursuivi à Fontainebleau, en enlevant le Grand Cross. Très maniable, il

possède aussi beaucoup de tenue et s’adapte à tous les parcours. Les 1.300m

supplémentaires par rapport à l’épreuve bellifontaine ne devraient pas être un souci

pour lui. Même s’il est avéré qu’ils seront un avantage pour Chriseti. Il peut

se poser comme le futur lauréat du Crystal Cup.

UNE

SOLIDE OPPOSITION ETRANGERE

Néanmoins,

il y aura du monde et du beau monde face à Chriseti et Toutancarmont. Notamment

des visiteurs aux dents longues. Nous pensons par exemple à Bostons Angel

(Winged Love). Ce protégé de Jessica Harrington a remporté le RSA Chase (Gr1)

en 2011 à Cheltenham. Converti sur le cross, il y a très bien couru, notamment

à Cheltenham ou encore à Punchestown, où il a fini troisième de l’étape locale

du Crystal Cup. S’il ne se ressent pas de ses efforts irlandais – la course

ayant eu lieu le 25 avril – et s’il s’adapte au parcours, il peut faire une

bonne course. Bien connu au Lion-d’Angers, où il a décroché l’Anjou-Loire

Challenge 2010, Another Jewel (Saddlers' Hall) a montré un regain de forme en

Irlande, finissant devant Bostons Angel. Il participera pour la quatrième fois

à la course et une nouvelle fois, nous l’attendons à l’arrivée. Nick Williams

sera aussi du voyage dans l’Ouest, avec Maljimar (Un Desperado), cinquième des

deux dernières éditions de la course, et Shalimar Fromentro (Martaline),

capable d’un coup d’éclat pour une place.

ET LES

AUTRES FRANÇAIS…

Dans un

cross, plus que dans une autre course d’obstacle, sur les haies ou le steeple,

tout peut arriver. Des chevaux comme Sulon (Passing Sale), Rubis d’Albain

(Ragmar), qui débute en cross directement dans l’Anjou-Loire Challenge, Posilox

(Loxias), gagnant au "Lion" ou encore Phakos (Robin des Champs),

placé lors des trois dernières éditions, peuvent espérer prendre une place.