Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Au conseil d’administration de france galop du 13 mai

Autres informations / 15.05.2013

Au conseil d’administration de france galop du 13 mai

Outre le

long exposé de Jean-Christophe Giletta, le conseil d’administration de France

Galop de lundi a traité plusieurs sujets. D’abord, le président de France Galop

s’est félicité de la réussite, sur le plan sportif, de la réunion de la veille

à Longchamp, avec de nombreux partants et la victoire de deux chevaux français

dans les Poules d’Essai, dans des temps record. Il a informé les membres du

conseil d’administration de la décision des commissaires de France Galop de

faire réaliser un prélèvement biologique de tous les chevaux déclarés partants

dans les Poules d’Essai des Poulains et des Pouliches. Ces prélèvements ont été

effectués les 10 mai et 11 mai dans les pays d’entraînement des chevaux

concernés, en collaboration avec les autorités hippiques de ces pays.

LES

CHINOIS ACHETERONT "FRANÇAIS"

Le

président a fait part de l’accord de coopération conclu avec le China Horse

Club comprenant le parrainage du prix Hocquart par le China Horse Club et le

parrainage d’une course par France Galop lors de la réunion inaugurale du

nouvel hippodrome de Tianjin le 21 septembre prochain. Il a souligné que ce

contrat constituait une nouvelle étape après la signature en août dernier de

l’accord avec le Tianjin State Farms Agribusiness Group et l’Université

d’agriculture de Mongolie Intérieure, qui portait sur l’organisation des courses.

Les partenaires chinois ont confirmé leur intention d’acheter des chevaux

français, ce qui constitue une perspective favorable pour notre élevage. Le

président a indiqué que le comité stratégique étudie, dans le cadre de sa

réflexion générale sur le modèle économique de l’Institution, toutes les

hypothèses d’économies possibles et recherche les mesures les plus adaptées

dans le souci du respect de l’intérêt général et de l’équité entre toutes les

composantes de l’Institution. Concernant France Galop, il a souligné que

l’objectif ne se limite pas à la seule recherche d’une réduction des coûts mais

qu’elle s’accompagnera d’un projet stratégique de développement du Galop.

ENCORE

UN ESPOIR A BRUXELLES…

Le

président a indiqué que Dominique de Bellaigue et lui-même allaient

prochainement être reçus à Bruxelles par Michel Barnier avec lequel ils

évoqueront les dossiers de la taxe affectée et de la T.V.A. équine. Par

ailleurs, les membres du conseil d’administration ont procédé à l’examen et

l’arrêté des comptes 2012 de France Galop qui seront présentés aux membres du

Comité pour approbation. Ils ont donné leur accord sur les programmes des

courses de Groupes, des Listed Races et des handicaps supports d’événement, en

plat et en obstacle, du second semestre. Les vice-présidents ont rendu compte

des réunions des conseils du plat et de l’obstacle. Le conseil de l’obstacle a

notamment pris connaissance du résultat de l’enquête réalisée auprès des

entraîneurs à la suite du transfert de l’événement et de la réunion

"R1" du dimanche 24 mars, d’Auteuil à Mauquenchy en raison de

l’insuffisance de partants (76 partants pour 8 courses à Auteuil). Il ressort

de cette étude que les causes sont moins structurelles qu’occasionnelles : la

pénibilité des meetings de Cagnes et de Pau, en raison des conditions

météorologiques et de leur proximité du meeting d’Auteuil, semblent être à

l’origine de cette situation.

QUELQUES

NOUVEAUTES TECHNIQUES

Les

membres du conseil d’administration ont donné leur accord sur les points

techniques débattus par les conseils :

-

maintenir les taux de réclamation en T.T.C. et les augmenter de 10 % pour tenir

compte de l’impact de la hausse de la T.V.A.,

-

annoncer le dédoublement des courses après la déclaration des partants

probables,

-

retarder à 11 h 30 les déclarations des forfaits, les engagements

supplémentaires et les partants probables,

-

Réserver la participation des chevaux de 3ans aux courses Afasec après le 1er

mai afin d’optimiser le nombre de partants dans les courses Premium de 3ans en

début d’année.