Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

C'est bon pour le moral !

Autres informations / 30.05.2013

C'est bon pour le moral !

Vadamar (Dalakhani) n'avait pas été revu en piste depuis le 7 octobre 2012, lors de sa tentative dans le Qatar Prix du Cadran (Gr1). Il effectuait sa rentrée ce mercredi, dans le Prix la Boétie (B), après un hiver synonyme de changements. Le premier vient du fait que le cheval a été castré durant l'hiver. Le deuxième changement notable, ce mercredi en course, est la tactique adoptée. L'an dernier, on voyait Vadamar aller de l'avant en compétition. Pour sa rentrée, le hongre s'est essayé à la course d'attente. Une tactique qui lui a réussi ce mercredi et qui devrait être la sienne à l'avenir. Si Vadamar n'a pas animé la course, il n'a jamais été vu bien loin. Le hongre portant les couleurs de Qatar Racing Ltd a galopé en deuxième position à la corde, derrière l'animateur, Aviator (Motivator), avec Shawnee Saga (Sagacity) à son extérieur. Mahnaz n'a pas eu un bon parcours, devant galoper sur une troisième épaisseur, nez au vent. Elle sera à reprendre, d'autant plus que la piste assouplie n'a probablement pas été du goût de cette fille de Dansili. Dans la ligne droite, Vadamar a bien accéléré, même s'il lui a fallu résister au retour de Goldtara (Gold Away). Cette dernière a bien fini, mais trop tard. Gentle Storm (Gentlewave), qui adore les pistes assouplies, se classe troisième.

VADAMAR REPREND EN DOUCEUR

C'est donc une rentrée victorieuse pour Vadamar. Et si la course porte le label B, elle vaut bien, sur le papier, une Listed. La mission n'était donc pas gagnée d'avance, mais Vadamar s'impose plaisamment, lui qui n'avait pas passé le poteau en tête depuis le 16 octobre 2011. Le fait d'attendre et de faire la ligne droite sans avoir à porter le poids de la course, semble lui convenir. Mikel Delzangles avait décidé d'essayer cette technique dans un objectif bien précis : « Il n'avait pas couru depuis longtemps, cette rentrée est donc plutôt bonne. Il a eu deux courses très dures en fin d'année dernière, où il avait été devant et avait été battu. Il faut qu'il oublie cela et qu'il reprenne du moral. Il doit apprendre à courir différemment. »Il n'est donc pas question de se presser avec Vadamar. « Nous allons prendre notre temps. Il a été castré durant l'hiver et risque donc d'avoir un contrecoup suite à cette sortie. Je ne pense pas qu'il courra au niveau Groupe très prochainement. Laissons-le prendre du moral. » Vadamar dispose notamment d'un engagement dans le Gold Cup d'Ascot (Gr1) mais il est donc fort peu probable qu'il effectue le déplacement à Royal Ascot, dans cette épreuve souvent éprouvante.

QATAR RACING LTD BRILLE AVANT UN WEEK-END SOUS HAUTE TENSION

Il s'agit par ailleurs d'un nouveau succès pour Qatar Racing Ltd. L'écurie, avec à sa tête le Cheikh Fahd Al Thani, est en grande forme : elle a rencontré un premier succès dans un classique il y a moins d'une semaine, avec la victoire de Just the Judge (Lawman) dans les Irish 1.000 Guineas (Gr1). Qatar Racing Ltd a encore fait parler d'elle cette semaine, se portant acquéreur, à hauteur de 50 %, mardi, de Secret Gesture (Galileo), favorite des Oaks d'Epsom (Gr1) qui se disputeront vendredi. La casaque pourrait par ailleurs être représentée dimanche, à Chantilly, dans le Prix du Jockey Club, grâce à Willie the Whipper (Whipper). Elle aura aussi des ambitions dans le Derby d'Epsom (Gr1), samedi, avec la présence au départ de Chopin (Santiago). Il s'agit du premier poulain entraîné en Allemagne au départ du Derby d'Epsom. Il a été supplémenté dans le mythique Gr1, moyennant 75.000 £.

LES ORIGINES TARDIVES DE VADAMAR

Élevé par les Aga Khan Studs, Vadamar est un fils de Dalakhani. La mère de Vadamar est Vadawina (Unfuwain), gagnante du Prix Cléopâtre (Gr3) puis du "Saint-Alary" (Gr1) par quatre longueurs. Vadawina est une bonne jument qui n'a pu débuter qu'à l'âge de 3ans. Vadamar est son deuxième produit, le meilleur à l'heure actuelle. La deuxième mère, Vadaza (Zafonic), n'était pas plus précoce que Vadawina Vadaza avait tout de même été débutée dans le Prix des Roches (B) à Deauville, n'étant pas revue en compétition ensuite avant l'année suivante– alors âgée de 3ans –, au cours de laquelle elle se plaçait deux fois de Listed. Vadaza a surtout été une excellente poulinière puisqu'elle a donné, outre Vadawina : Vadapolina (Trempolino), gagnante des Prix Cléopâtre et de Psyché (Grs3) après avoir pris la quatrième place des "Réservoirs" (Gr3) à 2ans ; Vadsalina (Sagacity), une bonne 2ans gagnante du Prix Isonomy (L) en fin d'année. La troisième mère, qui, elle non plus, ne manquait pas de réussir en course, a donné Valixir (Trempolino), deuxième du Prix des Chênes (Gr3) de Bago, troisième des Prix Lupin et du "Jockey Club" (Grs1) puis gagnant du Prix d'Ispahan et des Queen Anne Stakes (Grs1).