Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Compiegne, prix boum : beuillac : l’incroyable scenario

Autres informations / 16.05.2013

Compiegne, prix boum : beuillac : l’incroyable scenario

«

Beuillac qui a une confortable avance et va s’imposer… » L’affaire est pliée

pour tout le monde, y compris pour le commentateur,  alors que le poteau du Prix Boum s’approche.

Mais, incroyable ! Beuillac (Robin des Champs), grand favori à 2/1, qui a

course gagnée, après 4.700m d’efforts en cross, tombe sur le plat, à deux

mètres du poteau ! Le cheval trébuche, roule à terre avec Jonathan Plouganou.

Le couple passe le disque en tête, mais séparé. Dès lors, pas de victoire pour

Beuillac, récompensé de son parcours dans sa "musique" par un

"T" comme tombé. Le succès est revenu finalement à l’heureux outsider

(53/1), Quercy du Manoir (Freedom Cry). À quelques jours du  "Grand Steeple" (Gr1), Jonathan Plouganou

s’est heureusement relevé sans mal, de même que Beuillac. Une chute d’un cheval

aux abords du poteau, alors qu’il avait course gagnée, est un cas de figure

rare. Mais dans l’histoire hippique, cela s’est déjà produit. En 1956, le

sauteur de la reine mère d’Angleterre, Devon Loch, avait course gagnée dans le

Grand National de Liverpool (Gr3), après 7.200m de course. Il était sur le plat

et s’est écroulé à quelques mètres du poteau… Devon Loch était monté par le

futur écrivain Dick Francis. En 2003, Gary Stevens a passé le poteau en tête

dans l’Arlington Million (Gr1) avec Storming Home. Mais il est tombé quasiment

en même temps qu’il franchissait la ligne et son cheval en avait gêné d’autres.

Il a donc été rétrogradé à la quatrième place. Plus récemment, l’été dernier, à

Deauville, le jockey d’Havana Gold est tombé, alors que le cheval était en

passe de gagner le Prix François Boutin (L), laissant la victoire à Style

Vendôme. Tant que le poteau n’est pas passé…