Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Mid dancer, un crack quitte la scène

Autres informations / 21.05.2013

Mid dancer, un crack quitte la scène

Si Bel

la Vie (Lavirco) est le grand héros du Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris

(Gr1) 2013, il ne faut pas passer sous silence la performance d’un crack : Mid

Dancer (Midyan). Pour la dernière sortie de sa carrière et sa sixième

participation à l'épreuve mythique, il a terminé troisième. Son bilan dans

cette épreuve est exceptionnel. Il compte trois victoires dans le "Grand

Steeple", en 2007, 2011 et 2012, sans oublier sa deuxième place en 2009 et

ses deux troisièmes places en 2008 et cette année. Il partage donc le record de

victoires dans la plus grande course d’obstacle française avec Katko et Hyères

iii. Tous ceux qui ont eu la chance de voir courir Mid Dancer pourront dire aux

plus jeunes, dans quelques années, que ce crack est le plus riche sauteur ayant

jamais couru en France, avec 3.365.930 euros. Qu’il a enlevé vingt-cinq de ses

quarante-quatre sorties en écrasant l’opposition. Qu’il avait une classe folle,

aussi bien sur les gros obstacles que sur les haies, comme en témoigne son

succès dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) 2006. Qu’il a connu trois

entraînements et quatre casaques différentes. Et qu’il a tout simplement marqué

la vie de nombreuses personnes. Il tire sa révérence la tête haute et méritait

un hommage, au lendemain de sa dernière course. Nous avons donc retracé sa

carrière, au travers de ses principales victoires, de ses débuts le 5 septembre

2004 à Compiègne à son dernier succès dans le "Grand Steeple" 2012.

 

COMPIEGNE,

5 SEPTEMBRE 2004 PRIX DU MONT SAINT-PIERRE : LES DEBUTS D’UN FUTUR CRACK

En cette

fin d’été, Mid Dancer débute sur l’hippodrome de Compiègne, sous l’entraînement

de Marie-Lætitia Mortier et les couleurs de son éleveur, Gaëtan Gilles. Il

s’impose de dix longueurs et attire les convoitises. Hervé Barjot s’en rend

acquéreur et le cheval rejoint les boxes d’Arnaud Chaillé-Chaillé. Il défendra

désormais la casaque de Sean Mulryan. Dès ses premières apparitions sous ces

couleurs, il remporte les Prix des Cévennes et de Bourges.

MID

DANCER EN CHIFFRES

12ans

44

courses pour 25 victoires et 17 places

1,67m

485

kilos

3.365.930

16

succès de Groupes

4

casaques différentes :

Gaëtan

Gilles, Sean Mulryan, Pegasus Farms Ltd & MD Bloodstock

3

entraîneurs différents : Marie-Lætitia Mortier, Arnaud Chaillé-Chaillé &

Christophe Aubert

8

jockeys : Mehdi Benhennou, Philippe Sourzac, Christophe Pieux, Benoît Gicquel,

Conor O’Dwyer,  Jacques Ricou, Cyrille

Gombeau & Sylvain Dehez

LES

SOUVENIRS DE MARIE-LÆTITIA MORTIER

Marie-Lætitia

Mortier a été le premier entraîneur de Mid Dancer. L’an passé, elle nous avait

raconté : « Gaëtan Gilles m’avait déjà mis une jument à l’entraînement. J’étais

allée chez lui voir ses poulains. Il y en avait un qui était isolé des autres

dans son pré. C’était Mid Dancer. Son éleveur m’avait prévenu qu’il était très

compliqué. Il m’a proposé de le prendre en location, en totalité. Je venais de

me lancer et j’ai accepté. Il est arrivé chez moi au mois de février de ses

3ans. Et effectivement, il était difficile, voire dangereux. On a mis trois

semaines à pouvoir le seller et le brider. Pour raccourcir les étriers, une

fois en selle, cela nous prenait plus de dix minutes ! Mais quand il allait au

petit canter, les autres forçaient pour le suivre. Il était aussi très doué sur

l’obstacle. Tout de suite, il s’est montré hors normes. Aussi, avant de le

débuter, j’ai proposé à Gaëtan Gilles d’en reprendre la moitié, pour toucher un

peu de pension et parce que je pensais que le cheval était vraiment bon. » Une

fois le fauve dompté, il faut le débuter. « Je voulais le débuter dans le Prix

Finot, mais avec une course en plat auparavant. Or, j’ai été éliminée au mois

d’août à Clairefontaine, donc, prudemment, j’ai préféré aller à Compiègne.

J’appréhendais beaucoup le comportement du cheval, vu le mal qu’il nous avait

donné le matin. J’avais même demandé à deux personnes de venir avec moi, pour

ne pas le laisser seul une minute. Et finalement, arrivé sur l’hippodrome, ce

n’était plus le même cheval. C’était comme s’il avait fait ça toute sa vie. Il

a gagné de dix longueurs et évidemment, tout le monde l’a repéré. Arnaud

Chaillé-Chaillé est entré en contact avec moi, par l’intermédiaire d'Hervé

Barjot. » La transaction se fait rapidement. « Gaëtan Gilles avait besoin de

mon accord pour le vendre, comme j’avais besoin du sien. Toutes les parties

étaient d’accord. Je venais de m’installer, la banque avait coupé le robinet,

et la commission que j’ai touchée m’a réellement permis de continuer mon

activité. Je n’ai jamais eu aucun regret, d’autant plus que je suis devenue

amie avec Arnaud Chaillé-Chaillé, qui a eu un joli geste envers moi quand il a

gagné sa première course. Peut-être que si nous avions gardé le cheval,

j’aurais continué et gagné plus d’argent mais il ne faut pas oublier qu’à 3ans,

le cheval a bougé et n’a pu courir le "Général de Saint-Didier". On

ne l’a revu qu’en septembre de ses 4ans… Donc, non, je n’ai aucun regret et

j’ai toujours été ravie de le voir gagner ! »

 

AUTEUIL,

27 NOVEMBRE 2005, PRIX MORGEX (GR3) : PREMIER TEST REUSSI

Mid

Dancer reste sur sept succès consécutifs. À chaque fois, il a fait impression.

Invaincu en obstacle, fait rare dans la discipline, il passe un sérieux test

dans le Prix Morgex (Gr3). Mais il balaye l’opposition en quelques foulées, une

fois la dernière haie franchie. Ce jour-là, nous avons vraiment le sentiment

d’assister à la naissance d’un crack. Son accélération dans la ligne droite est

digne d’un cheval de plat. Son ascension ne fait que commencer.

 

AUTEUIL,

16 AVRIL 2006, PRIX MURAT (GR2) : RETOUR SUR SES TERRES D’AUTEUIL

Après

une sortie ratée dans l’Arkle Chase (Gr1) à Cheltenham, sur une distance trop

courte, Mid Dancer retrouve son royaume d’Auteuil. Sa sortie anglaise ne l’a

pas perturbé et il gagne par quatre longueurs. Il a seulement 5ans et même s'il

aurait eu une toute première chance dans le "Grand Steeple", il

s’oriente vers les haies.

 

AUTEUIL,

17 JUIN 2006, GRANDE COURSE DE HAIES D’AUTEUIL (GR1) :  PREMIER GR1 SUR LES HAIES DEVANT PRINCESSE

D’ANJOU

Ce

jour-là, Mid Dancer réalise sa première très grande performance. Il enlève son

premier Gr1 et devance une certaine Princesse d’Anjou (Nononito), tout juste

auréolée de sa victoire dans le "Grand Steeple". Attentiste durant le

premier tour, il prend la tête devant les tribunes, avant de se faire prendre

de vitesse par Princesse d’Anjou. Il revient ensuite la dominer très sûrement.

 

AUTEUIL,

3 DECEMBRE 2006, PRIX GEORGES COURTOIS (GR2) : LE STEEPLE POUR FINIR

L’ANNEE

Après un

échec à Carlisle, où il termine deuxième, Mid Dancer retrouve les gros

obstacles d’Auteuil et s’impose dans le Prix Georges Courtois (Gr2). Il précède

alors l’excellente Kario de Sormain (Gunboat Diplomacy) de trois longueurs.

Après s’être affirmé sur les haies, face aux chevaux d’âge, il se positionne

sur les gros obstacles en vue du "Grand Steeple" 2007…

 

AUTEUIL,

27 MAI 2007, GRAS SAVOYE GRAND STEEPLE-CHASE DE PARIS (GR1) : UN PREMIER

"GRAND STEEPLE" DANS DES CONDITIONS DANTESQUES

En ce

dimanche froid et pluvieux, l’élève de Gaëtan Gilles se présente invaincu sur

les obstacles français, en seize sorties. Ses deux seules défaites ont eu lieu

en Angleterre, à Cheltenham et Carlisle, sur des hippodromes sur lesquels il ne

s’est pas adapté. En 2006, il a enlevé la Grande Course de Haies d’Auteuil

(Gr1), son entourage ayant souhaité lui épargner les compétitions sur les gros

obstacles à l’âge de 5ans. En véritable champion, il va gagner le "Grand

Steeple" après avoir dominé les meilleurs hurdlers, comme l’avait fait

avant lui Ubu III. Mais il n’est pas le préféré de la France turfiste, qui lui

préfère son compagnon de couleurs et d’entraînement Or Noir de Somoza (Discover

d’Auteuil). Ce dernier chute au premier passage de la rivière des tribunes avec

Jacques Ricou. Cyrille Gombeau, associé à Mid Dancer, temporise derrière

Wisborough (Pelder) au passage de la piste intérieure. Au second tour, il est

le seul à pouvoir accompagner Lord Carmont (Goldneyev). Au saut du rail-ditch,

il saute fort, déséquilibrant légèrement son pilote. Dans le tournant final,

"Mid" déborde de ressources et Cyrille Gombeau le lance côté corde.

En quelques foulées, sitôt la double barrière franchie, Mid Dancer fond sur

Lord Carmont et se détache irrésistiblement sur un terrain très lourd. Il offre

ainsi un premier "Grand Steeple" au trio "Mulryan-

Chaillé-Chaillé-Gombeau". Au total, ils sont seulement cinq à finir le

parcours.

 

AUTEUIL,

4 NOVEMBRE 2007, PRIX LA HAYE JOUSSELIN (GR1) : LE DOUBLE DES CHAMPIONS

Après

une troisième place de rentrée dans le Prix Carmarthen (Gr3), sur les haies,

Mid Dancer retrouve le steeple dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1). Il signe

ainsi le doublé des champions, après sa victoire dans le "Grand

Steeple". Comme au printemps, Mid Dancer doit composer avec Lord Carmont

(Goldneyev), qu’il poursuit en fin de parcours. En dépit d’une faute à la

dernière haie, il s’impose facilement.

 

AUTEUIL,

11 OCTOBRE 2009, PRIX HEROS XII (GR3) : PREMIERE COURSE ET PREMIERE

VICTOIRE SOUS L’ENTRAINEMENT DE CHRISTOPHE AUBERT

Après sa

deuxième place dans le "Grand Steeple" 2009 et deux nouvelles

victoires de Groupes, Mid Dancer quitte les boxes d’Arnaud Chaillé-Chaillé pour

ceux de Christophe Aubert. Dès sa première sortie pour ce dernier, il remporte

le Prix Héros XII (Gr3) nettement. Malheureusement, il finira son année en

tombant dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1) puis en se blessant dans le Prix

Georges Courtois (Gr2).

 

MID

DANCER N’A RIEN PERDU DE SES MOYENS

« Que

dire ? Simplement qu’il n’a rien perdu de ses moyens », nous a déclaré,

visiblement soulagé, Hervé Barjot, manager de Pegasus Farms Ltd, propriétaire

de Mid Dancer, après le succès du champion dans le Prix Héros XII (Gr3). Il est

toujours à son meilleur niveau et va le prouver avec une deuxième place dans le

Prix La Haye Jousselin (Gr1) derrière Rubi Ball (Network).

 

AUTEUIL,

29 MAI 2011, GRAS SAVOYE GRAND STEEPLE-CHASE DE PARIS (GR1) : LE RETOUR DU

HEROS

Mid

Dancer se présente dans ce "Grand Steeple" après un succès en 2007,

une troisième place en 2008 et un premier accessit en 2009. Victime d’une

fracture du boulet suite à sa troisième place dans le Prix Georges Courtois

(Gr2) 2009, le cheval de Pegasus Farms Ltd n’a pu courir le "Grand

Steeple" 2010. Vainqueur du Prix Ingré (Gr3) 2011, il figure parmi les

chevaux en vue du championnat des steeple-chasers. Pibrac (Spadoun) et Remember

Rose (Insatiable) donnent d’emblée du rythme à la course. Mid Dancer longe le

rail et les pistes pour franchir, pour la première fois, la rivière des

tribunes. Au deuxième passage de la double barrière, le partenaire de Sylvain

Dehez commet une grosse faute et son pilote frôle la chute. Quarouso (Lavirco)

et Berryville (Poliglote) tombent au moyen open-ditch. Mid Dancer prend la tête

à rubi ball (Network), que David Cottin reprend. À l’avant-dernier obstacle, le

pensionnaire de Jacques Ortet vient comme un gagnant. Mais il ne prend pas le

meilleur à Mid Dancer, qui contrôle nettement la fin de course.

 

AUTEUIL,

20 MAI 2012, GRAS SAVOYE GRAND STEEPLE-CHASE DE PARIS (GR1) :  MID DANCER REJOINT KATKO ET HYERES III

Comme en

2011, Remember Rose (Insatiable) prend les devants à vive allure, associé pour

la première fois à Ruby Walsh. Il donne du rythme à la course. Mid Dancer

galope à portée de fusil des animateurs. Pendant le premier tour, tout se passe

pour le mieux pour le fils de Midyan. Et pour aller sauter une deuxième fois la

rivière des tribunes, Pistolet Rouge (Polish Summer) rejoint Remember Rose et

la course repart de plus belle. Mid Dancer hésite sur la rivière et perd

plusieurs longueurs. Son jockey, Sylvain Dehez, avouera qu’il avait pensé

l’arrêter. Au franchissement du rail-ditch, il est encore loin, mais les six

chutes survenues à cet obstacle vont lui permettre de refaire des longueurs.

Dernier pour sauter le moyen open-ditch, il double ses rivaux un à un et

reprend du moral. Il est ainsi quatrième dans le tournant final, derrière

Pistolet Rouge. Il regagne encore du terrain et arrive lancé sur Shannon Rock

(Turgeon), lequel fait illusion pour la victoire. Sur le plat, Mid Dancer

flotte un peu sous l’effort, ce qui ne l’empêche pas de prendre l’avantage sur

Shannon Rock dans les cent derniers mètres. En dépit d’une troisième place un

peu décevante dans le Prix Ingré (Gr3), Mid Dancer a démontré qu’il savait

répondre présent, à 11ans, pour les grandes occasions.

 

CHRISTOPHE

AUBERT PARLE DE MID DANCER

À

l’issue de la victoire de Mid Dancer dans le "Grand Steeple" 2011,

son mentor, Christophe Aubert, nous avait raconté : « C’est merveilleux, il va

falloir un long moment avant que je m’en rende compte car à l’heure où je vous

parle, ce n'est pas le cas. Mid Dancer est un champion multi générationnel, il

a marqué ses années, de 4 à 10ans. Mais il faut rendre à César ce qui lui

appartient, c’est Arnaud Chaillé-Chaillé qui a fabriqué ce cheval, c’est grâce

à lui qu’il est le champion qu’il est actuellement. Moi, je l'ai simplement

fait vieillir. Mid Dancer est un cheval hors du commun ; avec lui, on

communique tous les jours. Quand je viens le voir dans son box, d’un simple

regard, je sais ce qu’il veut ou ce dont il a besoin. Avec lui, nous savions

depuis le début comment il fallait le préparer. Nous avons oeuvré pour ça

depuis son retour à l’écurie et ça a marché. À l’écurie, depuis trois mois,

nous nous doutions que nous avions le cheval pour gagner le "Grand

Steeple". Nous avons alors réfléchi à un programme et l’avons suivi à la

lettre. Je ne vous cache pas que ç'a été difficile de s’y tenir. Avec un cheval

comme lui, on est tenté de faire n’importe quoi, tellement il est bon. Mais

nous avons rongé notre frein et attendu le jour J. Après le Prix Ingré, nous

n’avions plus aucune crainte. »