Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Nouveaux rebondissements dans l'affaire al zarooni : encke et six autres chevaux contrôles positifs

Autres informations / 21.05.2013

Nouveaux rebondissements dans l'affaire al zarooni : encke et six autres chevaux contrôles positifs

La

British Horse Racing Authority (B.H.A.) a publié ce lundi un communiqué

concernant l'affaire de dopage touchant Godolphin. Tous les chevaux entraînés

par Mahmood Al Zarooni et Saeed bin Suroor ont été prélevés. Les résultats des

tests sont désormais connus. Aucun cheval entraîné par Saeed bin Suroor n'a été

contrôlé positif. En revanche, à Moulton Paddocks, l'écurie auparavant gérée

par Mahmood Al Zarooni, sept chevaux ont été contrôlés positifs au stanozolol,

un stéroïde anabolisant. Ces chevaux sont : Encke (Kingmambo), vainqueur du St

Leger (Gr1) de Doncaster, Energizer (Monsun), vainqueur des Tercentary Stakes

(Gr3), Genius Beast (Kingmambo), troisième du Prix Hocquart 2011 (Gr2),

Improvisation (Teofilo), gagnante de son maiden en avril 2013, Stamford

(Dubawi), placé de maiden, Steeler (Raven's Pass), gagnant au niveau Gr3 et

troisième du Racing Post Trophy (Gr1) l'an dernier. Il avait été engagé dans le

Derby d'Epsom. Zip top (Smart Strike), pas revu en piste depuis sa deuxième

place derrière Camelot dans le Racing Post Trophy (Gr1).

ENCKE,

LE NOM LE PLUS MARQUANT

Le nom

d'Encke est celui qui marque le plus. Le poulain s'est imposé, à la surprise

générale, dans le St Leger de Doncaster (Gr1) en 2012. Il devançait Camelot

(Montjeu). Ce dernier voyait alors s'échapper la Triple couronne. La B.H.A. a

déclaré : « Godolphin et, à travers ses représentants, Mahmood Al Zarooni, ont

été informés des résultats de ces tests. Ils ont tous les deux été informés

qu'ils pouvaient demander, conformément aux règles, une deuxième analyse des

échantillons B concernés. Les deux parties ont jusqu'au jeudi 23 mai pour faire

connaître leur décision de saisir cette option. En accord avec les restrictions

imposées aux quinze chevaux qui ont été contrôlés positifs aux stéroïdes

anabolisants lors de l'enquête initiale, et dans l'attente d'une éventuelle

contre-analyse des échantillons B, les sept chevaux seront interdits de courir

en Grande-Bretagne pour une durée de six mois à partir de la date de

prélèvement des échantillons. De fait, les chevaux cités précédemment ne

pourront pas apparaître en compétition jusqu'au 29 octobre 2013. Tous ces

chevaux pourront être sujets à de nouveaux tests, sous l'égide de la B.H.A.,

avant de reprendre la compétition. » Dans ce communiqué, il est aussi précisé

que Saeed bin Suroor est autorisé à prendre l'intérim à Moulton Stables, tous ces

chevaux ayant passé avec succès les tests. La B.H.A. précise toutefois qu'en

accord avec les règles en vigueur, « les chevaux doivent avoir été quatorze

jours sous le soin de leur nouvel entraîneur avant d'être autorisés à

apparaître en compétition. » Mahmood Al Zarooni avait été condamné à une

suspension de huit ans par la Commission disciplinaire, pour usage de

substances prohibées. Rappelons que l'entraîneur a fait appel de cette

décision, la jugeant trop sévère. Ces derniers rebondissements ne vont assurément

pas l'aider. La B.H.A. a par ailleurs ajouté : « Aucune date n'a encore été

fixée par le Comité d'appel, mais la B.H.A. est en mesure de confirmer que cela

ne pourra se tenir avant la dernière semaine de juin, au plus tôt. »