Prix de brunehaut (d) : venturous spirit assure l’essentiel

Autres informations / 18.05.2013

Prix de brunehaut (d) : venturous spirit assure l’essentiel

Deuxième

de "B" en débutant à Longchamp, Venturous Spirit (Arch) est partie à

une cote de championne dans ce Prix de Brunehaut (D), à 7/10. Elle a assuré

l’essentiel en s’imposant, mais la démonstration attendue n’a pas eu lieu. Elle

a pu bénéficier d’un bon parcours à la corde, et aussi, il faut bien le dire,

d’une relative faiblesse de l’opposition pour une course de ce niveau.

Venturous Spirit est sûrement une pouliche avec un brin de qualité, mais il

faut lui laisser le temps de progresser et de prendre de l’expérience. Son

entraîneur, Mikel Delzangles, a indiqué après la course : « C’est bien, elle a

eu un bon parcours et gagne. Je pense et j’espère qu’elle va progresser.

Normalement, ce doit être le cas, car ce n’était que sa deuxième course. Elle

est un peu tardive et doit encore faire des progrès. » L’an dernier, ce Prix de

Brunehaut était revenu à Valyra (Azamour), future gagnante du Prix de Diane

Longines (Gr1). Venturous Spirit n’est pas de ce calibre, du moins pas encore.

UNE

PETITE-FILLE DE VENISE

Venturous

Spirit appartient à une famille très connue, la famille "V" des

Wildenstein. Sa mère, Vatrouschka (Kingmambo) n’a gagné qu’une course à 3ans,

mais elle est une fille de Venise (Nureyev). Venise a produit Verveine,

gagnante du Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque) et à l’origine de Volga et Vallée

Enchantée. Venise est aussi la mère de Vanishing Prairie, génitrice de Vespone.