Prix de saint-georges (gr3) : catcall se paye les anglais

Autres informations / 12.05.2013

Prix de saint-georges (gr3) : catcall se paye les anglais

Grâce à

un coup de reins qui a fait la différence, Catcall (One Cool Cat) est venu à

bout de sprinteurs chevronnés sur les 1.000m du Prix de Saint-Georges (Gr3).

Pour son premier essai au niveau Groupe, le pensionnaire de Philippe Sogorb a

fait mouche, offrant par la même occasion à son jeune entraîneur, installé en

2012, une première victoire à ce niveau. En gros progrès depuis qu’il a été peu

à peu raccourci, Catcall a passé un nouveau cap et, après sa victoire dans le

Prix Cor de Chasse (L), il s’installe petit à petit parmi l’élite des

sprinteurs français qui se cherchent un leader. Suite à ce succès, son

entraîneur a raconté : « Cela fait vraiment plaisir. Pour moi mais aussi pour

son propriétaire, Gérard Samama, qui n’a pas pu venir mais il doit nous

regarder. Depuis que nous avons raccourci Catcall, il se montre de plus en plus

plaisant. C'est un cheval plutôt tardif, qui progresse. Avoir un cheval comme

ça est vraiment très agréable. » Plus tard, Philippe Sogorb a ajouté avoir deux

options possibles : soit courir le Prix du Gros-Chêne (Gr2), soit accorder un

temps de repos au cheval puis le supplémenter dans les King’s Stand Stakes

(Gr1) qui se disputent à Royal Ascot sur 1.000m.

FRANÇOIS-XAVIER

BERTRAS : « MILLE METRES, C’EST SA DISTANCE »

 Au micro du cheval émetteur, François-Xavier

Bertras – lauréat de deux courses dimanche – a livré ses impressions,

commentant : « Nous avions prévu d’attendre dans le parcours. Mille mètres,

c’est en plein sa distance et à trois cents mètres du poteau, il a vraiment

enclenché. Plus Catcall vieillit, plus il prend de la vitesse.»

LES

ETRANGERS PEU BRILLANTS

L’Angleterre

du sprint ne donne pas l’impression d’avoir de phénomène, comme l’a montré le

résultat des Palace House Stakes (Gr3) courus à Newmarket il y a une semaine.

Là, les entraîneurs étrangers avaient amené des chevaux qui avaient fait leurs

preuves au niveau Groupe, mais ils n’ont pas été vraiment tranchants. Favori,

Monsieur Joe  (Choisir) était vraiment

dans un jour sans, comme le français Gammarth 

(Layman). Celui qui aurait sans doute été favori, Maarek  (Pivotal), a finalement été déclaré

non-partant à cause de la qualité du terrain, pas assez souple pour ses

aptitudes.

LA

FAMILLE DE BUSHRANGER

Élevé

par Fernand Krief, Catcall a été acheté yearling, en décembre 2010, par Gérard

Samama. Sa mère,  Jurata (Polish

Precedent), avait déjà donné  Plein

d’Estime (Mark of Esteem), deuxième du Prix Pelleas (L) et troisième des Prix

Ridgway et Turenne (Ls). Jurata est une fille de  Port Hélène (Troy), lauréate de Listed et

deuxième des Lancashire Oaks (Gr3), et donc une soeur de  Helen of Spain (Sadler’s Wells), gagnante du

Prix de Pomone (Gr2). La vitesse, on la trouve chez sa troisième mère,  Docklands, la deuxième mère du précoce

Bushranger