Prix du muguet (gr2) : il a fallu un grand don bosco pour cueillir le "muguet

Autres informations / 01.05.2013

Prix du muguet (gr2) : il a fallu un grand don bosco pour cueillir le "muguet

Favori

du Prix du Muguet (Gr2), Don Bosco (Barathea) s’est imposé. Mais cette

victoire, il a fallu aller la chercher. Comme prévu, il a animé l’épreuve, mais

le rentrant Blue Soave (Soave) lui a mis la pression pendant une grande partie

du parcours. Il faut dire qu'il a lui aussi pour habitude d'aller devant. Une

fois débarrassé de cet adversaire, Don Bosco a dû répondre à beaucoup

d’attaques dans la ligne droite et il ne s’en est pas fallu de beaucoup pour

que Sarkiyla (Oasis Dream), qui avait patienté dans son sillage, ne vienne le

battre tout à la fin. Don Bosco remporte là son troisième Groupe en moins d’un

an. Son entraîneur, David Smaga (esquinté car il s’est pris un coup de jumelles

!), a raconté après la course : « J’espère que ça vous a plu ! Dernièrement, il

a été battu deux fois, mais seulement tout à la fin et sur 2.000m. Les courses

ne se gagnent pas au mérite, mais il méritait vraiment de gagner ici. »

OMAR

SHARIF : « MAINTENANT, JE N’AI PLUS QUE LES CHEVAUX POUR M’AIMER ! »

Comme

toujours à chaque victoire de Don Bosco, le cheval était bien entouré aux

balances. Son propriétaire, Omar Sharif, a pris la parole et a raconté : «

Petit, j’adorais les chevaux. Mais maintenant, j’ai un autre type de relation

avec eux. Je suis très heureux d’en posséder. Je n’en ai pas beaucoup, mais j’ai

beaucoup de chance d’avoir un champion tel que Don Bosco. Maintenant, à mon

âge, les femmes ne m’aiment plus. Je n’ai plus que les chevaux pour m’aimer !

Concernant Don Bosco, j’étais toujours un peu inquiet de le voir aller devant.

Surtout sur 2.000m où c’est un peu dur pour lui à la fin. Sur 1.600m, il me

plaît beaucoup ! » David Smaga, lui, a ajouté : « Et bien maintenant, nous

irons sur 1.850m ! » Comprenons que Don Bosco devrait courir le prix d’Ispahan

(Gr1).

RETOURS

CONVAINCANTS DE SARKIYLA ET SOFAST

De

retour en France après une bonne quatrième place à Meydan dans le Godolphin

Mile (Gr2), Sarkiyla a très bien couru pour sa rentrée en France. Déjà

troisième de Don Bosco dans le Prix Perth (Gr3), elle a fini plus près cette

fois et son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a dit : « C'est très bien.

Elle avait également très bien couru à Meydan et elle est encore en cours de

progression. Pour la suite, on devrait peut-être privilégier l'étranger. »

Quant à Sofast (Rock of Gibraltar), muni d’oeillères pour la première fois, il

a vraiment convaincu pour sa rentrée. Monté à l’arrière-garde, il a progressé

seul, en pleine piste, pour venir prendre la troisième place. Il n’avait pas

été revu depuis le Prix Quincey (Gr3), fin août, et cette performance annonce

une victoire à ce niveau cette année.

UNE

SOUCHE ABDULLAH

Don

Bosco a été acheté aux ventes d’août 2008 d’Arqana,  à Deauville, pour la somme de 55.000 euros.

David Smaga s'en était rendu acquéreur, car « il était bien né et beau. Il

m’avait tapé dans l’oeil ». Don Bosco descend d’une belle souche

"Abdullah" par sa deuxième mère, Pelagic, fille de Fleet Girl. Cette

dernière a donné naissance à de nombreux black types, dont bourbon Girl, mère

de Daring Miss, placée de Gr1 et lauréate du Grand Prix de Chantilly (Gr2).

Cette même Bourbon Girl se retrouve également être une aïeule de Concentric,

qui fut l’une des favorites du Prix de Diane (Gr1) et a remporté une Listed, de

Spanish Moon, gagnant du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), ou encore des bien connus

Apsis et Kocab. Perfidie (Monsun), la mère de Don Bosco, a depuis produit

Vodkato (Russian Blue), gagnant de Listed sur la P.S.F. de Deauville.