Qipco 1.000 guinees (gr1) : on peut y croire avec what a name

Autres informations / 04.05.2013

Qipco 1.000 guinees (gr1) : on peut y croire avec what a name

Meilleure

pouliche française de sa génération, What a Name (Mr Greeley) a une belle carte

à jouer dans les 1.000 Guinées (Gr1). Les bookmakers ne s’y sont pas trompés et

ils l’ont propulsée deuxième favorite, derrière Hot Snap (Pivotal), du

classique anglais. On peut logiquement penser que notre française présente plus

d’atouts que la pensionnaire de Sir Henry Cecil. Hot Snap n’a que deux sorties

à son palmarès. Elle a débuté en septembre de ses 2ans par un succès dans un

maiden disputé sur la P.S.F. de Kempton. Puis elle a impressionné dans la

préparatoire britannique, les Nell Gwyn Stakes (Gr3). Débordée en début de

parcours, elle est venue finir fort et a remporté son premier Groupe avec

désinvolture. Mais Sir Henry Cecil, à l’issue de ce succès, a souligné que la

pouliche serait encore mieux plus tard dans l’année, et évoquait les Coronation

Stakes (Gr1) pour elle. Finalement, son entourage l’aligne ce dimanche au

départ des 1.000 Guinées. Dans ce peloton de quinze pouliches, son manque

d’expérience sera un handicap sérieux. What a Name, à l’inverse, a déjà couru

au plus haut niveau l’an dernier, allant même affronter les mâles dans le Prix

Jean-Luc Lagardère (Gr1) où elle n’a été devancée que par Olympic Glory

(Choisir), qui sera l’un des favoris de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

Elle n’a pas forcément impressionné lors de sa rentrée (victorieuse) dans le

Prix Imprudence (Gr3), mais Mikel Delzangles avait prévenu qu’elle n’était pas

encore prête. L’une des forces de What a Name, c’est sa maniabilité, et sur la

piste du Rowley Mile, c’est primordial.

JUST THE

JUDGE, UNE RENTREE TRES ATTENDUE

Elle

s’élancera de la stalle 12, dans le wagon qui devrait être le bon, puisque Hot

Snap a hérité du 14 et Just the Judge (Lawman) du 13. La pensionnaire de

Charlie Hills est encore invaincue et elle effectuera sa rentrée directement

dans le classique. Elle a réalisé un galop public sur cette piste, le jour des

Nell Gwyn, et ce travail a été convaincant. Charlie Hills a aussi précisé dans

la presse britanique que le mile serait un avantage pour elle. Comme What a

Name, elle est facile à monter, et son équilibre parfait sera aussi un avantage

sur la piste vallonnée du Rowley Mile. Comme l’an dernier, les représentantes

d’Aidan O’Brien ne figurent pas parmi les pouliches les plus en vue, mais on se

souvient de la démonstration de Homecoming Queen (Holy Roman Emperor) il y a

douze mois. Cette année, le maître de Ballyodoyle n’a pas hésité à supplémenter

Moth (Galileo), dont le succès dans un maiden au Curragh a impressionné. Elle

devra monter plusieurs marches d’un coup. Avec des accents de supporter, on

suivra la performance de Maureen (Holy Roman Emperor), confiée à Olivier

Peslier, ainsi que celle de Celtic Filly (Footstepsinthesand), entraînée par

Eoghan O’Neill, qui l’a réclamée à Cagnes-sur-Mer. Elle est évidemment à une

cote d’énorme outsider.