Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dawn approach, la machine de guerre

Autres informations / 01.06.2013

Dawn approach, la machine de guerre

Comme l’an dernier avec Camelot (Montjeu), un poulain va s’élancer grand favori du Derby (Gr1). Il s’agit de l’invaincu Dawn Approach (New Approach) qui, à l’image du représentant Coolmore, a pulvérisé l’opposition dans les 2.000 Guinées (Gr1), alors qu’il effectuait sa rentrée. Le seul défaut que lui reconnaît Jim Bolger, c’est sa fainéantise. Un défaut qui peut se transformer en atout pour son premier essai sur 2.400m. Très relax en course, ne dépensant pas d’énergie inutile, Dawn Approach a le profil pour tenir, ce que suggère d’ailleurs son pedigree, puisque son père, New Approach, a gagné cette course en 2008. Dawn Approach devrait devenir le troisième poulain, en cinq ans, à réaliser le doublé "Guinées& Derby". Derrière Dawn Approach, qui apparaît comme intouchable s’il tient, la course est ouverte.

OCOVANGO, A L’OPPOSE DE POUR MOI

Avec Ocovango (Monsun), André Fabre va tenter de faire aussi bien qu’en 2011 avec Pour Moi (Montjeu). Les deux poulains présentent des profils très différents, comme on a pu s’en rendre compte lors du Prix Greffulhe (Gr2), qu’ils ont tous les deux remporté. Pour Moi avait attendu avant de venir crucifier ses adversaires (comme il l’a fait ensuite dans le Derby). À l’inverse, Ocovango est allé devant, une tactique pour tester sa tenue. Comme Pour Moi, Ocovango est allé découvrir l’hippodrome lors du breakfast with the stars. Enfin, Ocovango sera piloté par Pierre-Charles Boudot qui montera pour la première fois en compétition à Epsom. Mickaël Barzalona, le héros de 2011, avait pu quant à lui s’essayer la veille sur cette piste si particulière… Concernant Ocovango, André Fabre a souligné que son équilibre et sa vitesse de base seraient ses meilleurs atouts. Il reste un doute sur sa tenue, qui pas garantie par son pedigree maternel. Enfin, il est difficile de comparer Pour Moi et Ocovango. Pour Moi a été conditionné pour le Derby, en courant sur des hippodromes aux profils variés et en n’hésitant pas à prendre des coups dans les chevaux.

COOLMORE EN EMBUSCADE

Aidan O’Brien sellera pas moins de cinq pensionnaires. Le plus en vue est Battle of Marengo (Galileo). Il vient de vaincre facilement Loch Garman (Teofilo) dans les Derrinstown Stud Derby Trial (Gr2), à Leopardstown. Loch Garman s’élancera avec une chance dans le Prix du Jockey Club. Battle of Marengo en détient une régulière dans le Derby…Ruler of the World (Galileo) a beaucoup moins d’expérience mais il a impressionné dans le Chester Vase (Gr3). Mars (Galileo) n’a pas été ridicule dans les 2.000 Guinées  (Gr1), alors que Festive Cheer (Montjeu) est longtemps resté dans la liste du "Jockey Club".

CHOPIN, LE POINT D’INTERROGATION

Chopin (Santiago) est la grande inconnue de la course. Acheté récemment par le Cheikh Fahad al Thani, mais laissé à l’entraînement en Allemagne, chez Andreas Wohler, il a été supplémenté pour participer à la course. C’est le meilleur 3ans de son pays, et pour sa rentrée, à Krefeld, il a survolé un Gr3, laissant à huit longueurs Global Bang (Manduro), deuxième ensuite dans les Guinées germaniques remportées par le français Peace at Last (Oasis Dream).

LES RECORDS DU DERBY

ENTRAINEURS A 7 VICTOIRES

Robert Robson : Waxy (1793), Tyrant (1802), Pope (1809), Whalebone (1810), Whisjer (1815), Azor (1817) & Emilius (1823)

John Porter : Blue Gown (1868), Shotover (1882), St Blaise (1883), Ormonde (1886), Sainfoin (1890), Common (1891) & Flying Fox (1899)

Fred Darling : Captain Cuttle (1922), Manna (1925), Coronach (1926), Cameronian (1931), Bois Roussel (1938), Pont l’Evêque (1940) & Owen Tudor (1941)

JOCKEYS A 9 VICTOIRES

Lester Pigott : Never Say Die (1954), Crepello (1957), St Paddy (1960), Sir Ivor (1968), Nijinsky (1970), Roberto (1972), Empery (1976), The Minstrel (1977) & Teenoso (1983)

PROPRIETAIRES A 5 VICTOIRES

Goerges Windham : Assassin (1782), Hannibal (1804), Cardinal Beaufort (1805), Election (1807) & Lapdog (1826)

S.A. Aga Khan III : Blenheim (1930), Bahram (1935), Mahmoud (1936), My Love (1948, avec Léon Volterra) & Tulyar (1952)

MEILLEUR TEMPS

2010 : Workforce (King’s Best), en 2’31’’33