Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

éric hoyeau : « les wild cards contribuent à l’attractivité du catalogue »

Autres informations / 29.06.2013

éric hoyeau : « les wild cards contribuent à l’attractivité du catalogue »

Depuis l’an dernier, la vente d’été Arqana a pris ses quartiers à Deauville, au cœur d’un mini-meeting de cinq réunions. Elle débute mardi, avec les canters sur la P.S.F. des 2ans de plat et des stores de 3ans. Les enchères commenceront quant à elles mercredi, avec les 2ans et les stores, et se poursuivront jeudi, avec les chevaux à l’entraînement, ainsi que la réduction d’effectif de Gérard Augustin-Normand. « La première édition de cette vente à Deauville a donné entière satisfaction : c’est un confort supplémentaire pour les acheteurs et les vendeurs, et la synergie avec les courses fonctionne bien », confie Éric Hoyeau.

LES STORES

Les deux ventes de référence outre-Manche pour les stores, la Land Rover Sale de Goffs et la Derby Sale de Tattersalls, qui se déroule en ce moment en Irlande, ont confirmé la reprise de ce marché, avec des progressions de l’ordre de 30 % de la moyenne. « Le marché des stores s’est en effet retendu, notamment grâce à la réduction de l’offre, confirme Éric Hoyeau. Les chevaux français font partie de l’offre recherchée. La culture du commerce des stores en ventes publiques n’est pas encore bien ancrée en France. Du coup, de belles opportunités peuvent se perdre. Malgré tout, nous avons réussi à réunir une offre qui expose les étalons qui réussissent et de belles familles maternelles, offre sur laquelle il devrait y avoir un certain intérêt. » Sur ce créneau, beaucoup de ventes sont réalisées alors que les chevaux ne sont que foals, et donc il n’y a finalement que peu de chevaux sur le marché public, même si les bons résultats de cette vente, année après année, permettent tranquillement de remonter la pente. Les résultats des chevaux achetés lors de cette vente lui apportent aussi une belle publicité.

On peut citer par exemple les noms tels que : Un temps pour tout, Ulyssia Royale, Saint du Chênet, Quel Esprit, Grands Crus ou Vino Griego... « On constate également que de plus en plus de chevaux français entraînés en Grande-Bretagne ou en Irlande reviennent courir en France ou bien sont achetés par des propriétaires britanniques qui les laissent à l’entraînement en France. C’est un vrai apport... », ajoute Éric Hoyeau.

LES CHEVAUX A L’ENTRAINEMENT

L’objectif premier de cette vente est de permettre la rotation des effectifs. Comme chaque année, les grandes maisons, comme les Aga Khan Studs ou Wertheimer & Frère, présentent des lots intéressants. L’an dernier, sur ce créneau, la demande avait été plus forte que le catalogue. Arqana se heurte notamment à la concurrence du marché amiable, mais cette année, des wild cards d’importance se sont ajoutées récemment au catalogue. « Nous menons un important travail de prospection, notamment sur les jeunes chevaux d’obstacle, et parmi les wild cards que nous avons recrutées tout récemment, nous avons beaucoup de 3 et 4ans très prometteurs. Ces inscriptions de dernière minute contribuent à l’attractivité récente. Ce sont des chevaux qui ont des performances toutes récentes que nous avons choisis... » Outre ces wild cards, le catalogue, riche de 192 lots, propose aussi des chevaux de plat qui ont dévoilé un vrai potentiel, à l’image de Piana (Doyen), récente lauréate du Prix Mélisande (L).

Sur ce segment de l’offre, Arqana a innové cette année en proposant sur son site internet plus de vidéos des courses références, avec un nouvel environnement qui permet de mieux visualiser le cheval concerné.

LA RÉDUCTION D’EFFECTIF DE GÉRARD AUGUSTIN-NORMAND

Vingt-cinq chevaux appartenant à Gérard Augustin-Normand sont venus s’ajouter au catalogue de la vente d’été. Sylvain Vidal, qui manage les intérêts du propriétaire, nous a expliqué : « Gérard AugustinNormand s’est lancé dans l’élevage, et nous allons donc rentrer, en septembre, une trentaine de yearlings pour les débourrer. Il faut donc que nous fassions tourner l’effectif, car nous ne souhaitons pas dépasser une centaine, voire un peu moins, de chevaux à l’entraînement. Nous passons vingt-cinq chevaux en vente, et il est possible que nous renouvelions l’expérience en septembre ou en octobre. Cela dépendra du résultat des chevaux en course, des ventes que nous pouvons faire à l’amiable ou à réclamer... »

LES 2ANS

Chez les 2ans, la nouveauté réside cette année dans le Breeze-Up Jackpot, auquel ces poulains sont éligibles. Une enveloppe totale de 200.000 € est allouée par Arqana pour ce challenge, qui récompense d’un premier bonus de 10.000 € tout poulain lauréat de l’un des dix maidens sélectionnés par l’agence, puis d’un super bonus de 100.000 € pour le premier 2ans qui couplera dans la saison une victoire dans l’un des dix maidens du challenge avec une première place au niveau Listed ou Groupe en France. « L’an dernier, les canters sur P.S.F. avaient été très appréciés des professionnels », raconte Éric Hoyeau.