Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Intello : c’est simple, c’est le meilleur

Autres informations / 05.06.2013

Intello : c’est simple, c’est le meilleur

Le lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1) 2013, intello?(Galileo) est sans conteste un poulain d'exception. Il respire la classe par sa robe, son physique, son regard, sa locomotion, sa capacité d'accélération, son pedigree. S'il fallait définir le classicisme, il en serait l'un des plus parfaits exemples. À en croire ses éleveurs, les frères Wertheimer, pas besoin d'être un intello pour concevoir un crack de cette trempe : « C'est simple. Quand on a une bonne jument, on va au meilleur

étalon ! »...

Par Thierry Grandsir (DNA Pedigree)

LE MEILLEUR ÉTALON : GALILEO

Sur la planète courses, il y a Galileo et les autres. Il vient de signer le doublé Derby & Prix du Jockey Club par produits interposés, trente-cinq ans après un Mill Reef, auteur du même exploit en 1978 avec Shirley Heights à Epsom et Acamas à Chantilly. Galileo est un cheval rare, tant par l'harmonie de son modèle, la force de sa personnalité, le sang bleu de ses origines (par sadler's Wells et Urban sea, gagnante du Prix de l'Arc de Triomphe et mère de Sea the stars), le haut niveau de ses performances (gagnant du Derby avec classe), et le classicisme de sa production (trente-quatre gagnants de Gr1 au compteur !). Le qualificatif de chef de race s'impose, il est aujourd'hui "le meilleur étalon".

Le millésime 2010 est pour lui à l'image des précédents, ultra-classique. À son digne fils Intello s'ajoutent les noms des 3ans Ruler of the World (gagnant du Derby), Magician (2.000 Guinées d’Irlande), Galileo Rock (troisième du Derby), Battle of Marengo (gagnant de Gr2, quatrième du Derby), Secret Gesture (deuxième des Oaks), Moth (troisième des 1.000 Guinées de Newmarket.), Eye of the storm, noble Galileo, Magical Dream, etc. Ses petitsfils ne sont pas en reste, avec Dawn Approach (2.000 Guinées de Newmarket), Talent (Oaks), Libertarian (deuxième du Derby), Rehn's nest (deuxième 1.000 Guinées d’Irlande), Trading Leather (troisième des 2.000 Gui-

nées d’Irlande)... On notera au passage que Secret Gesture est issu d'une fille de Danehill comme Intello, que Magician a pour mère une fille de Mozart (Danehill), et que le placé de Gr3 Noble Galileo a pour père de mère Danehill Dancer (Danehill). C'est si "simple" de pouvoir s'inspirer de ce qui fonctionne avec les "meilleurs"...

Mesurer l'impact d'un étalon peut se faire en listant ses actifs classiques du moment comme nous venons de le faire, ou en utilisant la méthode que nous avions proposée lors de notre étude sur les gagnants des Poule d'Essai, en pointant leur présence dans les pedigrees des partants. Chez les milers, poulains et pouliches, Danzig figurait dans les deux tiers des pedigrees du programme, et chez les huit premiers de chaque épreuve. Passons maintenant des 1.600m des Poules d'Essai aux 2.100m du Prix du Jockey Club, pour constater un nouvel équilibre : sept descendants de Danzig et huit de Sadler's Wells au départ, dont deux possédant ces sangs en commun (Intello et le gagnant du Critérium International Loch Garman). Sans attendre le prochain Grand Prix de Paris, passons maintenant des 2.100m du "Jockey Club" aux 2.400m du Derby d'Epsom 2013 : douze partants, pour dix descendants de Sadler's Wells dont huit fils ou petits-fils de Galileo (y compris les quatre premiers), soit les deux tiers du lot ! Le raccourcissement de la distance du Prix du Jockey Club ne sera donc pas sans impact sur l'élevage.

Revenons maintenant au pedigree d'Intello : le nick Galileo x fille de Danehill dont il est issu est devenu le croisement dominant de notre temps. Il est à vrai dire rassurant, pour un passionné de pedigrees, de constater que le poulain doté des meilleures origines soit le vainqueur de la course ! Mais en matière d'élevage, tout n'est pas si "simple" : le taux de réussite de ce nick affichait un taux supérieur à 15 % de vainqueurs de Gr1 en 2008, mais de seulement 6,5 % aujourd'hui. Explication : entré au haras en 2002, Galileo n'a produit que cinq foals avec des filles de Danehill en 2003, trois en 2004 (dont Teofilo) et cinq en 2005 (dont Cima de Triomphe). Le premier gagnant de Gr1 de cette liste fut donc Teofilo, champion des 2ans en 2006. Suite à ce résultat, le printemps 2007 enregistra la conception de vingt-et-un foals inspirés du même croisement (dont Frankel, Golden Lilac?et Roderic O'connor), seize en 2009 (dont Maybe), vingt-et-un en 2010 (dont Intello et Secret Gesture),

vingt en 2011, etc... Seulement voilà, il n'y a qu'un vainqueur du Derby tous les ans, et si la proportion de partants se recommandant de Galileo augmente chaque année, le taux de réussite de son nick avec Danehill chutera de façon irrémédiable tout en participant, paradoxalement, à l'amélioration de la race. C'est "simple", la sélection ne conserve que les "meilleurs" !

Intello a d'ailleurs toutes les chances de devenir un jour, à l'image de son père, le "meilleur étalon". Nous nous associons clairement au souhait formulé hier par Jour de Galop, qui exhortait les éleveurs français à s'unir pour le conserver sur notre sol. Nos étalonniers nous proposent déjà le sang de Galileo via Diogènes (haras de la Linière), Gravity (haras de Pouilly), Heliostatic (haras des Brousses), Soldier of Fortune (haras du Logis Saint Germain) et Vendangeur (haras de Cercy-la-Tour), sans oublier Augusta National (haras d'Orion mère par Danehill), et surtout Cima de Triomphe (haras du Thenney), un lauréat du Derby italien (Gr1) qui revendique la même combinaison génétique qu'Intello : Galileo x Danehill x Caro. Ce ne sera pas si "simple" de conserver le "meilleur", mais nous pouvons leur faire confiance pour tout mettre en œuvre afin d'y parvenir !

LA BONNE JUMENT : IMPRESSIONNANTE

Aujourd'hui, avoir accès à une saillie de Galileo n'est pas si "simple". Il ne suffit pas d'arriver avec un (très gros) chèque, encore faut-il que la jument présente le standing requis, et impressionnante, mère de notre jeune crack, possède des atouts majeurs : son physique, témoignant d'une rare élégance (qu'elle a transmis), son pedigree (par Danehill et une double gagnante de Gr1), et ses performances. Elle remporta en effet trois victoires et quatre places en onze sorties, gagnant son maiden sur 1.400m lors de sa deuxième apparition publique en août de ses 2ans, puis s'adjugeant le Prix de Sandringham (Gr2) et des accessits d'honneur dans la Poule d'Essai des Pouliches (Gr1 de Tie Black, bénéficiant de la rétrogradation de Price tag) et dans le Prix d'Astarté (Gr1 de Mandesha, mais devant Tie Black et Price Tag) à 3ans. Pure miler, elle fut d'ailleurs la seule pouliche à oser affronter les mâles dans le Prix Jean Prat (Gr1), concluant au sixième rang de l'épreuve. Après des prolongations inefficaces à 4ans (trois sorties en demiteinte), elle entra au haras pour rencontrer Pivotal, son premier fiancé.

Le croisement était génial : le nick Pivotal x fille de Danehill a produit trois gagnants de Gr1 (Buzzword, Saoire et Siyouni) et la combinaison Pivotal x Kaldoun fut illustrée par la bonne Golden Apples, triple lauréate de Gr1 aux USA. Un pedigree magnifique, orné d'un double inbreeding en 4x4 sur Northern Dancer et sur Caro, mais concrétisé par le hongre maintenant âgé de 4ans Intelleto qui court encore après une première victoire malgré treize sorties dans des lots modestes... Comme quoi, ce n'est pas toujours si "simple", même avec les "meilleurs" !

Intello est un deuxième foal, né en Allemagne pour permettre à sa mère de rencontrer Monsun avec lequel elle a produit no Mood, un poulain de 2ans à l'entraînement chez Carlos Laffon-Parias, ex mentor de sa mère. Impressionnante a donné le jour ce printemps à une pouliche foal de Galileo, et a été confirmée pleine de ce même Galileo. Impressionnante est assurément une "bonne jument" (et même mieux que cela), qui a droit aux "meilleurs étalons" dans son carnet de bal.

Sa mère Occupandiste (Kaldoun) fut une pouliche de grande qualité sur 1.300m 1.600m, gagnante du Prix des Réservoirs (Gr3) à 2ans avant de s'adjuger le Prix Maurice de Gheest et le Prix de la Forêt (Grs1) à 4ans. Dotée de beaucoup de vitesse et d'influx, elle a produit Only Answer (Green Desert), lauréate du Prix du Cercle (L) à 3ans avant d'épingler les Prix de Saint-Georges et du Petit Couvert (Gr.3) sur 1.000m à 4ans. Notons qu'elle a un 3ans nommé Mondialiste et un deux ans baptisé Planétaire, tous deux par Galileo. La mère suivante, Only seule (Lyphard), gagnante à 2ans, a produit neuf vainqueurs dont quatre black types, essentiellement sur courtes distances. Elle est également la deuxième mère du 3ans Indian Chief (Montjeu), récent troisième des Dante Stakes (Gr2) derrière les placés classiques Libertarian et trading Leather, et la troisième mère du hongre Meneas (American Post), lauréat quant à lui du Critérium du F.E.E. (L) l'an passé. La quatrième mère, Elle seule (Exclusive Native), fut assez précoce pour se placer deuxième du Prix du Bois (Gr3) à 2ans et assez bonne pour s'imposer dans le Prix d'Astarté (Gr2, aujourd'hui Gr1) à 3ans. Mère de Elnadim (July Cup) et Mehthaaf (Irish 1000 Guineas), elle émane de la production de l'exceptionnelle Fall Aspen (Pretense), gagnante des Matron Stakes (Gr1) à 2ans aux USA et responsable de la bagatelle de neuf gagnants de Stakes dont quatre au plus haut niveau : fort Wood (Grand Prix de Paris, étalon tête de liste en Afrique du Sud), Hamas (July Cup), Northern Aspen (Gamely H.) et Timber Country (Champagne St., Breeders' Cup Juvenile, Preakness St.). De Fall Aspen descendent également l'inoubliable et regretté Dubai Millenium (quadruple gagnant de Gr1), Medaaly (Racing Post Trophy, père de la deuxième mère de Style Vendôme), Reginetta (Oka Sho Jap. 1000 Guineas), Europa Point (double gagnant de Gr.1 en Afrique du Sud), et bien d'autres. C'est "simple", avec les meilleures familles...

UN CUMUL DE TALENTS

Intello cumule les talents génétiques. C'est "simple", mais ça ne suffit pas toujours, on le sait, et d'autres élevages disposant pourtant de moyens encore plus importants n'atteignent pas le même niveau de réussite. Peut-être parce que Wertheimer & Frères ont su cumuler les talents humains, de l'entraîneur au jockey en passant par le manager et l'ensemble de leurs collaborateurs, à tous les niveaux. C'est si "simple", quand on a les "meilleurs" dans l'équipe !