Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Intello, incontestable tete de classe

Autres informations / 03.06.2013

Intello, incontestable tete de classe

Le Prix du Jockey Club (Gr1) 2013 a livré un résultat d’une grande limpidité avec la victoire d’un crack : intello (Galileo). Dans cette épreuve sélective (merci à notre ami irlandais qui a imprimé un train fou), il a nettement devancé – deux longueurs – le deuxième et le troisième : Morandi (Holy Roman Emperor) et Sky Hunter (Motivator). Deux longueurs et demie plus loin, Mshawish (Medaglia d’Oro) et Shikarpour (Dr Fong) prenaient la quatrième place et la cinquième.

Voilà des écarts nets, qui indiquent un résultat clair et sans contestation : Intello est aujourd’hui un des meilleurs 3ans d’Europe. Et si l’on compare à notre Jockey Club très rythmé la parodie de Derby d’Epsom au « pas de chameau », on peut même affirmer sans crainte qu’Intello est le meilleur 3ans d’Europe sur 2.000m et plus.

Après la course, Jean-Claude Rouget n’estimait-il pas que Morandi allait regagner un Gr1 ? Et Sky Hunter, qui n’a perdu son invincibilité que dimanche, pour son premier essai au niveau Groupe, n’est-il pas capable de gagner un Gr1 ? Et enfin, pour revenir à Intello, nous pensons qu’il peut devenir le premier à réaliser le doublé Jockey Club sur 2.100m Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Dimanche, il a d’ailleurs hérité du statut de favori pour l’"Arc". Les bookmakers britanniques le proposent à 6/1.

UN PUR PRODUIT DE LA SELECTION

Avec son nom prédestiné, qui signe le bon élève intelligent et bosseur, Intello est le plus pur produit de la sélection. Sélection, d’abord, au sens de compétition : il a remporté le Prix du Jockey Club qui semble être un grand millésime (la génération des 3ans français est meilleure que les crus précédents). Et Intello l’a fait avec la manière, préparé à la perfection par André Fabre et monté par un Olivier Peslier des grands jours, bien inspiré de prendre immédiatement la roue des deux « leaders » improvisés. Dans la Poule d’Essai des Poulains, il avait été condamné à l’exploit par son numéro à l’extérieur... exploit devenu impossible au vu des incidents de parcours. Mais désormais, Intello est le leader incontesté et incontestable de la classe 2010.

Sélection, ensuite, au sens de l’élevage : Intello est né de l’union de Galileo et d’Impressionnante, une pouliche placée de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et gagnante du Prix de Sandringham (Gr2). Il possède un « papier » quasiment irréprochable. C’est pourquoi, si les éleveurs français s’unissent, ils doivent tout faire pour conserver un tel cheval à l’élevage en France, en vue d’une future carrière d’étalon. Il aura alors vocation à devenir le tête de liste des années à venir.

UNE QUESTION DE GENERATION ET DE RYTHME...

Le Jockey Club sur 2.100m a encore prouvé qu’il ne pénalisait pas les meilleurs... à condition bien sûr que les 3ans français soient dans une bonne génération (car nos amis anglais et irlandais n’envoient rien d’extraordinaire neuf fois sur dix). Et à condition qu’un rythme soutenu décante la course. On a bien vu, samedi, à Epsom, ce que donnait une course de sélection sans train : dans cette épreuve curieusement « à la française », le grand favori, Dawn Approach (New Approach), s’est fait voler la victoire qu’il méritait. La course pouvait bien avoir lieu sur 2.100m ou sur 2.400m, Dawn Approach aurait perdu ses moyens de la même manière.

OLIVIER PESLIER : « UN CHEVAL MANIABLE, AVEC UNE BONNE VITESSE DE BASE »

Olivier Peslier est revenu sur son parcours, en détaillant : « Intello est capable de sortir vite de sa boîte, et c’est ce qu’il a fait. Courir sur le mile dans la "Poule" lui a donné de la vitesse. J’ai ainsi pu suivre facilement le rythme. Grâce au numéro à la corde, il a aussi eu un bien meilleur parcours que dans la "Poule". À l’entrée de la ligne droite, j’ai eu toutes mes aises, et quand nous avons été attaqués, il a bien répondu. C’est un poulain très maniable, ce qui me laisse penser qu’il tiendra 2.400m. »

Dans la Poule d’Essai des Poulains, Olivier Peslier avait choisi de monter Anodin (Galileo) plutôt qu’Intello. Le jockey s’en est expliqué: « J’ai pensé d’abord à l’Écurie. Nous avions deux très bonnes chances dans cette course et nous aurions pu terminer "un" et "deux". Je savais qu’Intello était un poulain facile à monter. Au contraire, Anodin est compliqué. Comme je l’avais déjà monté, j’ai préféré le garder pour la Poule et laisser Intello à Maxime Guyon, qui travaille le matin pour André Fabre. C’était un choix d’équipe, que j’assume totalement. »

INTELLO TIENDRA-T-IL 2.400M ?

À peine leurs trophées reçus, Alain et Gérard Wertheimer se sont rendus à la conférence de presse d’après course, où les questions sur la tenue d’Intello ont été les plus souvent posées. L’indiscutable meilleur 3ans français ira-t-il sur l’"Arc" ? « C’est une question qu’il faut poser à son entraîneur. Chacun son métier... » Nous avons demandé son avis à Pierre-Yves Bureau. Lui aussi nous a assuré qu’aucun programme n’avait été défini avant la course. « Nous avions beaucoup de pression avant la course et, sincèrement, rien n’a été encore décidé. Vu la façon dont il a fait les 2.100m, on se dit qu’il devrait tenir 2.400m. Côté pedigree, bien sûr, il y a Galileo, mais il y a aussi beaucoup de vitesse du côté de sa mère. Si André Fabre pense qu’il fera 2.400m, nous n’inventerons rien, et on connaît le programme qui mène à l’"Arc"... »

LE CROISEMENT MAGIQUE GALILEO-DANEHILL

Côté pedigree, intello illustre également le classicisme absolu. Il est en effet issu du croisement entre Galileo et une fille de Danehill, un croisement magique puisqu’il a déjà donné Frankel, Golden Lilac, Roderic O’connor, Maybe, Teofilo, Cima de Triomphe... Comme l’ont résumé les frères Wertheimer : « C’est simple. Quand on a une bonne jument, on va au meilleur étalon ! » Impressionnante, la mère d’Intello était une excellente jument de course spécialisée entre 1.400m et 1.600m. Elle a remporté le Prix de Sandringham (Gr2), et s’est classée deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches et du Prix d’Astarté (Grs1). Après Intello, Pierre-Yves Bureau nous a confié qu’elle a eu un 2ans par Monsun, une foal femelle par Galileo et elle est de nouveau pleine de Galileo. En revanche, son premier produit, un dénommé Intelleto (Pivotal), n’évolue pas sur la même planète que son petit frère, et il est actuellement en valeur 24.

Impressionnante est une fille d’Occupandiste (Kaldoun) qui avait elle aussi beaucoup de vitesse puisqu’elle avait réalisé le Prix Maurice de Gheest – Prix de la Forêt (Grs1). Au haras, Occupandiste a aussi donné Only Answer (Green Desert), gagnante du Prix de SaintGeorges (Gr3). Si l’on remonte encore plus loin dans le pedigree d’Intello, on trouve tout autant de caractère gras. Occupandiste est issue d’Only Seule (Lyphard), une sœur d’Elnadim (Danzig), gagnant d’un July Cup (Gr1) et étalon, de Mehthaaf (Nureyev), gagnante des Irish 1.000 Guineas (Gr1). Leur mère, Elle Seule (Exclusive Native), a gagné le Prix d’Astarté (Gr2 à l’époque), et c’est une fille de Fall Aspen (Pretenge), gagnante des Matron Stakes (Gr1) aux États-Unis, deuxième mère de Dubai Millenium.

MORANDI : UN ENTOURAGE HEUREUX

Dans l’entourage de Morandi (Holy Roman Emperor), tout le monde était très satisfait de cette deuxième place. « Intello est un phénomène, Morandi est tout simplement battu par un crack. » Jean-Claude Rouget, entraîneur de Morandi, analysait : « Morandi est tout simplement battu pas un très bon cheval. Intello confirme qu’il est un crack et Morandi ne me surprend pas. On ne peut être que très satisfait de cette deuxième place.

Quand on se trouve au cœur de grandes générations comme celle-là, on ne peut être qu’heureux d’être deuxième du Jockey Club. Morandi répète les valeurs qu’il a montrées à 2ans. Il va regagner un Gr1 cette année. Il va rester sur ce type de distance. »

Morandi défend les couleurs de Daniel Trèves, qui a ajouté : « Morandi a réalisé une course exceptionnelle. Intello est un crack et cela me fait plaisir pour son entourage qu’il ait gagné. »

En 2007, Jean-Claude Rouget était deuxième de ce Gr1 avec Literato (Kendor), qui a ensuite couru et gagné le Prix Guillaume d’Ornano (Gr2) à Deauville. On peut imaginer une trajectoire similaire pour Morandi.

MSHAWISH QUATRIEME AVEC UN PARCOURS EN OR

Malheureux pour ses débuts à 2ans, Mshawish (Medaglia d’Oro) avait impressionné pour sa rentrée à Saint-Cloud, sur 1.600m. Il a ensuite été aligné au départ du Prix de Guiche (Gr3). Il s’y classait deuxième au bout des 1.800m de course, sa tenue étant alors sujette à question. Son entourage a finalement décidé de l’aligner au départ des 2.100m du Prix du Jockey Club. Sa place était méritée, suite à cette performance. Mais c’était aussi un challenge : allait-il tenir la distance ? Mshawish a eu de la chance lors du tirage des places à la corde, héritant du numéro 1. Cela lui garantissait donc moins de terrain à couvrir dès le départ. Ce numéro 1 peut aussi se transformer en piège. Mais ce ne fut pas le cas pour le poulain entraîné par Mikel Delzangles. Avec sa vitesse de base en partant, il a pu rapidement bien se placer et n’a pas fait un mètre de trop à la corde. Il s’est classé quatrième et Mikel Delzangles, son entraîneur, nous a déclaré : « C’était la première fois qu’il abordait cette distance. L’autre jour, après le Prix de Guiche, on a vu qu’il aurait du mal à tenir. Cela s’est confirmé aujourd'hui : 2.100m, c’est vraiment le bout du monde pour lui. On a eu une course et un parcours en or. Il fait vraiment une très belle course. Et il faut souligner qu’il est devancé par de très bons poulains. » L’avenir de Mshawish reste encore à définir, mais une chose semble certaine : on ne le reverra pas sur cette distance, ni sur plus long. « On va voir comment il récupère avant de décider de la suite du programme. Mais je pense en effet qu’on le reverra plutôt sur le mile. »

LE MANQUE D’EXPERIENCE DE SHIKARPOUR N’ETAIT PAS UN FREIN

Avec sa seule victoire dans le Prix des Gobelins (F) sur sa carte de visite, Shikarpour (Dr Fong) était le concurrent le moins expérimenté du Prix du Jockey Club (Gr1). Mais, en terminant cinquième, il a prouvé qu’il avait sa place dans le concert des meilleurs 3ans français. Il a marqué Morandi (Holy Roman Emperor) à la culotte, dans le parcours. Entre les trois cents et les deux cents derniers mètres, Shikarpour a été décroché par les chevaux de tête, Intello (Galileo), Sky Hunter (Motivator) et Morandi. À sa décharge, il n’a pas leur vitesse et sera mieux sur 2.400m. Il n’empêche, Shikarpour a trouvé les ressources pour prolonger son effort et prendre la cinquième place. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a confié : « Shikarpour avait le droit de courir. Il s’est bien défendu, en dépit de son manque de métier. Il n’a pas été réactif au départ, mais il a fourni une bonne performance. Le Grand Prix de Paris est une possibilité. Cependant, il faut penser au deuxième semestre. C’est un vrai cheval d’automne. »

DALWARI FAIT DES SIENNES

Installé parmi les chevaux en vue, Dalwari (More Than Ready) n’a terminé que neuvième. Il a le désavantage d’avoir tracé son parcours le nez au vent et, surtout, il a pris beaucoup de temps pour entrer dans sa stalle. Déjà, il a fait quelques difficultés dans le Prix de Guiche (Gr3), qu’il a remporté, mais là, il a fallu trois bonnes minutes et un travail acharné des pousseurs, excellents comme toujours, pour qu’il entre dans sa stalle. À chaud, Jean-Claude Rouget, entraîneur du cheval, a dit : « C’est un peu handicapant sa difficulté pour entrer dans sa stalle. Pourtant, le matin, c’est un cheval très gentil qui ne cause aucun souci. On va essayer de résoudre ce problème avec Nicolas Blondeau. Aujourd’hui, Dalwari n’a pas fait sa course. »

UN TRES GRAND WEEK-END POUR GALILEO

L’étalon Coolmore Galileo (Sadler’s Wells) signe un week-end exceptionnel. Samedi, Ruler of the World lui a offert un nouveau succès dans le Derby d’Epsom (Gr1) et ses fils, Galileo Rock et Battle of Marengo, s’y classaient respectivement troisième et quatrième. Ce dimanche, il réalise le doublé dans les Derbies français et anglais, grâce au succès de son fils Intello. Ce dernier lui offre par ailleurs une première victoire dans le Prix du Jockey Club.

10.000 personnes

A CHANTILLY CE DIMANCHE

10.000 personnes sont venues dimanche assister au Prix du Jockey-Club, à Chantilly. Les spectateurs ont pu voir notamment la victoire d’Intello (Galileo) dans le Derby français et aussi profiter des animations sur l’hippodrome, notamment l’exposition de voitures de collection.

TIR GROUPE DE RISING STAR

Trois JDG Rising Star seulement (sur dix-neuf partants) étaient au départ de ce Jockey Club. Or, elles ont trusté trois des quatre premières places ! Pas mal, lorsque l’on sait que ce label est décerné à l’occasion de la première victoire d’un cheval, le plus souvent à 2ans...

 

PRIX DU JOCKEY CLUB

Gr1 Plat 1 500.0002.100m Pour poulains entiers et pouliches de 3 ans. Poids: 58 k.

1er INTELLO (M3)

O. Peslier (58)

Galileo & Impressionnante

Pr. : Wertheimer et Frère

Ent. : A. Fabre

El. : Wertheimer & Frere

2e MORANDI (M3)

C. Soumillon (58)

Holy Roman Emperor & Vezina Pr. : D.-Y. Treves

Ent. : J.-C. Rouget

El. : Oceanic Bloodstock Inc

3e SKY HUNTER (M3)

M. Guyon (58)

Motivator & Pearl Kite

Pr. : Godolphin SNC

Ent. : A. Fabre

El. : Darley Stud Management Co. Ltd

4e MSHAWISH (M3)

G. Benoist (58)

Medaglia d'Oro & Thunder Bayou

Pr. : Cheik J. Bin Hamad Al Thani

Ent. : M. Delzangles

El. : Otif 2007

Arqana, Saint-Cloud, mai 2012, breeze-up, 170.000 €, vendu par Brown Island Stables à Mandore International Agency

5e SHIKARPOUR (M3)

T. Jarnet (58)

Dr Fong & Shibina

Pr. : S. A. Aga Khan

Ent. : A. de Royer Dupré El. : S.A. Aga Khan

Arqana, Deauville, Yearling, août 2011, 65.000 €, vendu par Capucines à Jean-Claude Rouget

· Les autres partants dans leur ordre d'arrivée :

Willie the Whipper (Whipper), Bravodino (Dynaformer), Max Dynamite (Great Journey), Dalwari (More Than Ready), Loch Garman (Teofilo), Superplex (Multiplex), Ares d'Emra (Desert Style), Glacial Age (Verglas), Beyond Thankful (Whipper), First Cornerstone (Hurricane Run), Lion d'Anvers (Kentucky Dynamite), Milano Blues (Anabaa Blue), Haya Kan (American Post), Dastarhon (Dansili).

Tous couru.

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1'05''33

De 1.000m à 600m : 25''58

De 600m à 400m : 12''97

De 400m à 200m : 11''91

De 200m à l’arrivée : 12''10

Temps total : 2'07''89