Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Mainsail, enfin !

Autres informations / 17.06.2013

Mainsail, enfin !

La troisième course fut la bonne ! Mainsail (Oasis Dream) n’avait pas été très heureux lors de ses deux précédentes sorties en 2013, finissant à chaque fois à la troisième place. Cette fois-ci, le pensionnaire de Pascal Bary a pris ses responsabilités. Christophe Soumillon l’a placé en tête de ce Prix Bertrand du Breuil-Longines (Gr3) et a mené la course a un train très peu soutenu.. Le poulain a ensuite accéléré dans la ligne droite, prenant ses adversaires de court. Il s’impose sans être inquiété. Ce faux train n’a évidemment pas été à l’avantage de ses adversaires, notamment de Foreign Tune (Invincible Spirit), extrêmement brillante. Poupée Flash (Elusive Quality), très tendue au rond, a été placée à l’arrière-garde, tout comme Spoil the Fun (Rock of Gibraltar). Le jockey de ce dernier, Julien Augé, connaîtra un souci avec un étrier à l’entrée de la ligne droite. Spoil the Fun ne pourra jamais s’illustrer. Laygirl (Layman), rapprochée dans le tournant final, réalise une belle performance en se classant deuxième. Elle résiste aux bons retours de Poupée Flash, troisième, et surtout de Foreign Tune, quatrième en faisant un "truc". À peine une tête sépare le deuxième du quatrième. La victoire de Mainsail est nette, par près de deux longueurs.

MAINSAIL LE MERITAIT

Mainsail méritait sa course de Groupe. Le poulain entraîné par Pascal Bary avait laissé une très belle impression lors de son succès, le dernier en date, dans le Prix Matchem (L) 2012. Depuis, il avait à plusieurs reprises joué de malchance, notamment dans le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2). Ce succès et cette victoire de Groupe, Mainsail les attendait depuis longtemps. Pascal Bary nous a déclaré après la course : « Enfin ! Mainsail le méritait vraiment. Il a été superbement monté par Christophe Soumillon, et il le fait de bout en bout. C’est vraiment très bien. Il devrait viser plus haut maintenant. Dans quelle course ? C’est encore à définir. »

LA BELLE HISTOIRE DE LAYGIRL SE POURSUIT

Laygirl n’en finit pas de progresser. La pouliche avait été réclamée le 22 janvier 2013 à Cagnes-sur-Mer, par Maria Desander, pour la somme de 9.003 euros. Pourtant, dans ce "réclamer", la pouliche n’avait même pas fini dans les dix premiers ! Elle a rejoint les boxes de Jean-Marc Capitte et s’est tout d’abord classée septième d’un handicap pour sa première sortie pour son nouvel entourage. Puis elle a montré un nouveau visage : elle s’impose dans deux handicaps, à Salon-de-Provence, avant de revenir à Paris et de décrocher un Quinté sur la P.S.F. de Chantilly. Son premier essai au niveau Groupe, avec cette deuxième place, est plus que concluant. L’entourage de Laygirl nous a déclaré : « Elle venait de gagner un Quinté sur l’hippodrome en attendant, s’imposant au dernier moment. Elle est en forme et fait bien Chantilly. Alors nous avons tenté notre chance ici. C’était maintenant ou jamais. Cette deuxième place, c’est comme une victoire. En plus, par la force des choses, elle a dû progresser seule, très tôt. Elle n’aurait pas battu Mainsail de toute façon, mais aurait été deuxième plus facilement. »

POUPEE FLASH BONNE TROISIEME POUR SA RENTREE

Poupée Flash n’avait pas couru depuis près de neuf mois, depuis le Prix Coronation (L), à Saint-Cloud, et Pascal Bary avait supplémenté sa pouliche dans ce Prix Bertrand du Breuil-Longines. Une supplémentation réussie. Poupée Flash trouvait ici un peloton réduit, et surtout le bon terrain qu’elle affectionne tant. Elle se classe troisième, après avoir patienté, et échoue de peu pour la deuxième place. « Poupée Flash court très bien, nous a expliqué Pascal Bary. Elle n’avait pas couru depuis longtemps, et de plus, elle était tendue au rond. Désormais, elle devrait viser les bonnes courses de pouliches sur 1.600m. »

LE FRERE DE RAIL LINK

Mainsail est le frère de Rail Link, vainqueur du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) et du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), de Crossharbour (Zamindar), lauréat du Prix du Conseil de Paris (Gr2), de la Coupe et du Prix Gontaut-Biron (Grs3), et de Chelsea Manor (Grand Lodge), gagnant de la Coupe (Gr3), mais aussi troisième des Prix Ganay et d’Ispahan (Grs1). Deuxième mère de Mainsail, Dockage (Riverman) a enlevé une Listed à Longchamp. Mainsail est le neveu de Mooring (Zafonic), vainqueur du Prix de Lieurey (Listed à l’époque), et de Wharf (Storm Bird), multiple placé de Groupes en Angleterre et aux États-Unis.

 

PRIX BERTRAND DU BREUIL LONGINES

Gr3 - Plat - 80.000- 1.600m - Pour chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et au-dessus, n'ayant pas, cette année, gagné une course du Groupe I. Poids: 56 k.

1er MAINSAIL (M4)

C. Soumillon (56)

Oasis Dream & Docklands

Pr. : K. Abdullah

Ent. : P. Bary - El. : Juddmonte Farms

2e LAYGIRL (F5)

U. Rispoli (54,5)

Layman & Freak Out

Pr. : Mme M. Desander

Ent. : J.-M. Capitte - El. : Ecurie de l'Hommee

1'41''94.

1 3/4 L.

Arqana, octobre 2009, Deauville, Yearling, 4.000 €, Clairefontaine (rachat)

3e POUPEE FLASH (F4)

S. Pasquier (54,5) NEZ. Elusive Quality & Modesty Blaise

Pr. : F. Niarchos

Ent. : P. Bary - El. : Flaxman Holdings Ltd

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 42’’26

De 1.000m à 600m : 26’’81

De 600m à 400m : 11’’51

De 400m à 200m : 10’’49

De 200m à l’arrivée : 10’’87

Temps total : 1’41’’94