Prix de royaumont (gr3) : le pari de planete bleue

Autres informations / 01.06.2013

Prix de royaumont (gr3) : le pari de planete bleue

Disputé

sur les 2.400m de la piste du Jockey Club, le prix de Royaumont (Gr3) s’annonce

assez ouvert. Elles sont huit au départ, pour succéder à Sediciosa (Rail Link)

et à Testostérone (Dansili). huit pouliches un ton en dessous de l’élite, avec

encore beaucoup de choses à prouver.

PLANETE

BLEUE SAUTE LES ECHELONS

Très

chuchotée le jour de ses débuts, Planète Bleue (Dansili) avait finalement fini

deuxième de Venteuse (Beat Hollow) du prix de Chaillot (F). Cette dernière

s’imposait avec de la marge, mais planète Bleue n’avait pas démérité, concluant

bien. Quinze jours plus tard, elle revenait en piste, dans une "F"

disputée sur les 2.400m de Saint-Cloud. La pouliche entraînée par Francis

Graffard avait alors pris ses responsabilités : venue en tête, elle a animé

l’épreuve, avant de bien accélérer. Elle avait rallié le poteau détachée,

n’étant aucunement inquiétée. planète Bleue possède les qualités nécessaires

pour briller sur 2.400m : tenue et courage. Elle ne possède pas une véritable

pointe de vitesse, mais plutôt une longue accélération. Elle a toujours été

estimée par son mentor. Il l’a d’ailleurs engagée dans le prix de Diane

Longines (Gr1), mais aussi dans les Oaks d’Epsom (Grs1). Planète Bleue n’a pas

encore montré avoir le niveau de telles épreuves, et son manque d’expérience

l’y aurait certainement pénalisée. Elle tente déjà un beau pari dans ce prix de

Royaumont : passer directement d’une "F" à un Gr3.

LAVA

FLOW TOUJOURS EN PROGRESSION

Lava

Flow (Dalakhani) s’est révélée en 2013. La pouliche entraînée par André Fabre

comptait trois sorties à 2ans, et à aucun moment elle n’avait attiré l’oeil.

L’hiver lui a réussi, puisqu’elle compte, en 2013, deux victoires en deux

sorties. La dernière en date a été acquise au niveau Listed. Ses "lignes

sont bonnes :  pour son premier essai à

3ans, elle s’est imposée devant deux pouliches qui, depuis, ont passé le poteau

d’arrivée en tête et dans le prix de la Seine (L), elle devançait Venteuse. Les

limites de Lava Flow sont encore inconnues. Contrairement à Planète Bleue, elle

n’a pas encore couru sur 2.400m, mais nul doute qu’elle doit tenir la distance.

C’est une bonne pouliche, mais elle n’a pas non plus le niveau des meilleures.

Cela peut cependant être suffisant ce dimanche.

LA

"LIGNE" DU PRIX CLEOPATRE

Le prix

Cléopâtre (Gr3) mène au prix de Diane Longines. Du moins, la gagnante de cette

épreuve remporte son ticket pour le Gr1. Les battues, elles, peuvent choisir de

se rabattre sur ce prix de Royaumont. On retrouve au départ deux pouliches

ayant couru dans le Gr3 de Saint-Cloud : Eleuthèra (Spirit One) et Shahad

(Galileo), respectivement troisième et cinquième à Saint-Cloud. L’épreuve était

remportée par Baltic Baroness (Shamardal), qui s’imposait sans donner

l’impression d’être une future gagnante de prix de Diane Longines. Avant le

coup, il paraît difficile d’imaginer Eleuthèra ou Shahaf passer le poteau en

tête dans le prix de Royaumont. Elles ont toutes les deux montré leurs limites

dans cette épreuve. La victoire s’annonce compliquée, mais une place reste

possible.

ORION

LOVE DEVRA ETRE SAGE

Orion

Love (zamindar) ne manque pas de moyens. Mais elle est très compliquée. À 2ans,

elle avait vu le succès lui échapper dans une "F" à Longchamp en se

dérobant sur sa gauche en fin de course. Gagnante pour sa rentrée à

Saint-Cloud, elle a ensuite été alignée au départ du Prix Pénélope (Gr3). Elle

passait le poteau d’arrivée en troisième position. Mais elle avait à nouveau

fait des siennes, se rabattant brusquement sur sa gauche et gênant Eleuthèra.

Cela lui avait valu d’être rétrogradée à la cinquième place. En dernier lieu,

dans le prix de la Seine, Orion Love a été nettement dominée par Lava Flow. La

pouliche entraînée par Henri-Alex Pantall est donc a priori barrée pour la

victoire. Toutefois, selon son entourage, elle devrait être plus à l’aise sur

la distance de 2.400m.

DANCE IN

THE PARK MONTE A PARIS

Entraînée

par Didier Guillemin, Dance in the Park (Walk In the Park) quitte le Sud-Ouest

pour venir faire ses premiers pas en région parisienne. Elle vient d’être

battue de peu par Santa Ponsa, dans le Prix Caravelle (L), ensuite placée bonne

deuxième du Cléopâtre. Auparavant, Dance In the Park s’était imposée

plaisamment pour sa rentrée. La petite provinciale pourrait bien donner du fil

à retordre aux parisiennes.

L’HISTOIRE

DE LA COURSE

Royaumont

: abbaye fondée par saint Louis, située à 15 km de Chantilly.

Temps

record du prix de Royaumont à Chantilly : (2.400m – p.J.C.) : 2003 : 2’29”50

Temps

record de la piste (2.400m. p.J.C.) : Bering en 1986 (prix du Jockey Club) :

2’24”10