Prix de sandringham (gr2) : what a name doit reprendre sa marche en avant

Autres informations / 02.06.2013

Prix de sandringham (gr2) : what a name doit reprendre sa marche en avant

La poule

d’Essai des pouliches (Gr1), dont le prix de Sandringham (Gr2) constitue une consolante

de luxe, a été dominée par Flotilla (Mizzen Mast), à qui Esotérique (Danehill

Dancer) a donné une bonne réplique. Mais la génération des pouliches de 3ans

compte un autre élément de qualité, avec What a Name (Mr Greeley). La

pensionnaire de Mikel Delzangles avait choisi les 1.000 Guinées et la ligne

droite de Newmarket plutôt que Longchamp. Ses performances à 2ans, ainsi que sa

rentrée dans le prix Imprudence (Gr3), laissaient penser qu’elle pouvait

dominer les britanniques chez elles. What a Name a déçu, mais on a maintenant

une explication : la pouliche était en chaleur. Il faut donc oublier sa sortie

dans les "Guinées" et se rappeler tout ce qu’elle a nous a montré

avant. Elle doit s’imposer dans ce Gr2. Des participantes à la "poule"

qui viennent chercher leur Groupe ici, Dauphine Russe (Russian Blue) est celle

qui s’est le mieux comportée. Elle s’est classée cinquième et aurait même pu

finir plus près si elle ne s’était pas retrouvée trop loin durant le parcours.

François Doumen a été patient avec sa pouliche et il est récompensé par sa

progression constante. Elle devrait de nouveau jouer les premiers rôles

dimanche.

TOPAZE

BLANCHE ET KENHOPE, APRES LEUR ECHEC DE LA POULE

Topaze

Blanche (zamindar) pose une interrogation. Elle s’était montrée tendue pour sa

rentrée dans le prix de la Grotte (Gr3). Bien que tirant durant la majorité du

parcours, elle avait tracé une superbe ligne droite, laissant penser qu’elle

avait bien passé le cap de 2ans à 3ans. Mais, dans la poule d’Essai, elle n’a

pu faire jeu égal avec les meilleures. Le peloton moins fourni devrait être à

son avantage, et elle reste capable de rebondir dans une course comme celle-ci.

Kenhope (Kendargent), convaincante pour sa rentrée à Saint-Cloud, a confirmé

dans le prix de la Grotte (Gr3), tout en profitant de sa condition avancée.

puis, elle aussi a déçu dans la poule. Mais, comme topaze Blanche, elle peut

montrer un autre visage dimanche. Reste le cas de pouliches ayant eu un

parcours protégé, au moins cette année. Peace Burg (Sageburg), qui a affronté

l’élite à 2ans dans le prix Marcel Boussac (Gr1), n’a pas couru depuis sa

rentrée dans le prix Imprudence (Gr3), où elle s’est légèrement blessée.

Sparkling Beam (Nayef) fait, elle, le grand saut, forte de lignes intéressantes

au niveau Listed. Enfin, White Waves (Any Given Saturday), née pour réussir sur

les pistes rapides, n’a pas encore montré qu’elle pouvait chatouiller les

meilleures de sa génération.