Quand des stars manquent

Autres informations / 18.06.2013

Quand des stars manquent

Un petit Royal Ascot, cela n’existe pas. Par son ambiance et son niveau durant cinq jours, le meeting de Royal Ascot reste inégalable. Mais le meeting 2013 manque de réelles têtes d’affiche. Cette année, il n’y a pas de Goldikova?(Anabaa), Frankel (Galileo) ou de Black Caviar (Bel Esprit) qui permettraient de rehausser ces cinq jours de courses. L’une des attractions de la semaine cependant est constituée par la présence de l’américain Animal Kingdom (Leroidesanimaux), en piste mardi dans les Queen Anne Stakes (Gr1). Le représentant du Team Valor est le grand favori de ce Gr1 et tente un pari audacieux après avoir gagné le Dubai World Cup (Gr1) à Meydan.

Cette année, un homme manquera à Royal Ascot, Sir Henry Cecil, disparu la semaine dernière. Le Queen’s Vase rendra hommage à ce grand entraîneur, titulaire du record de 75 victoires lors de ce meeting.

Côté français, plusieurs chevaux sont à suivre dans les Grs1. Cinquième du "Jockey Club" (Gr1), Mshawish (Medaglia d’Oro) revient sur sa distance sur les 1.600m des St James’s Palace Stakes (Gr1), mardi. Maxios (Monsun) est engagé mercredi dans les Prince of Wales’s Stakes (Gr1) et Top Trip (Dubai Destination), jeudi dans le Gold Cup (Gr1). Vendredi, deux françaises sont encore en lice pour les Coronation Stakes (Gr1), Kenhope (Kendargent) ainsi que Siyenica (Azamour). Samedi, Gammarth (Layman) est le seul français engagé dans les Diamond Jubilee Stakes (Gr1).