Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un derby pour conforter timeform

Autres informations / 29.06.2013

Un derby pour conforter timeform

À l’issue du premier week-end de juin, celui du Prix du Jockey Club et du Derby d’Epsom (Grs1), les handicapeurs internationaux ont révélé leurs visions des deux classiques. Et le Derby d’Epsom ne leur a pas laissé une grande impression, du fait d’une arrivée de handicap. En revanche, Timeform a placé Ruler of the World (Galileo), gagnant du Derby, au-dessus d’Intello?(Galileo), vainqueur du "Jockey Club", avec 124p pour le premier contre 122p pour le second... Le Derby d’Irlande (Gr1) qui aura lieu samedi, en semi-nocturne, devrait conforter Timeform, car Ruler of the World a de grandes chances de remporter ce classique et de confirmer rapidement sa victoire anglaise. Favori des "books" à 11/10, il part couru. Il est vrai qu’il est invaincu en trois courses, ses limites sont donc inconnues. Mais les lots qu’il a devancés sont inférieurs, sur le papier et l’impression visuelle, à celui qu’Intello a dominé à Chantilly. L’automne devrait nous confirmer ce sentiment. À Epsom, Ruler of the World a pu revenir de la seconde moitié du peloton, dans une course cadenassée qui a contrarié Dawn Approach (New Approach). Une belle performance donc. Néanmoins, le temps du Derby était loin d’être bon. Avec une vraie course, sur une piste bonne à légère, la donne peut changer.

LIBERTARIAN, LA NOTE D’EPSOM

Si l’on se fie à la fin de course de Libertarian (New Approach), deuxième à Epsom, la donne peut effectivement changer. Acheté depuis par Godolphin, le protégé de la famille Burke a été la note en Angleterre. Il a enclenché tardivement, mais il a fini fort. Libertarian veut sa revanche et peut l’obtenir. Il devrait être aidé dans sa tâche par Cap O’Rushes (New Approach).

Notons que le troisième du Derby sera aussi présent dans le classique irlandais : Galileo Rock (Galileo). Au Curragh, nous aurons donc le droit à une vraie revanche du Derby d’Epsom. Galileo Rock n’a pas eu un parcours idéal le 1er juin. Il a voyagé en épaisseur, nez au vent. Pourtant, en cheval dur, il a conservé courageusement la troisième place. Le voir gagner serait une petite surprise, mais il peut de nouveau se placer.

LES POULAINS EPARGNES DE DERBY

Trading Leather (Teofilo) et Sugar Boy (Authorized) n’ont pas couru le Derby d’Epsom. Leur fraîcheur peut donc être un atout en Irlande. Troisième des 2.000 Guinées irlandaises (Gr1), Trading Leather vient de remporter aisément une Listed. Sugar Boy a, lui, enlevé à la lutte le Classic Trial (Gr3) de Sandown. Il devançait alors Galileo Rock et Libertarian, une ligne qui lui donne du crédit pour créer la surprise.

AIDAN O’BRIEN POUR UN ONZIÈME DERBY D’IRLANDE

Aidan O’Brien est chez lui au Curragh. Il y a remporté dix éditions du Derby (Desert King, Galileo, High Chaparral, Dylan Thomas, Soldier of Fortune, Frozen Fire, Fame and Glory, Cape Blanco, Treasure Beach et Camelot). Samedi, il tentera donc d’enlever la course pour la onzième fois !