Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Des débuts en forme de canter pour bernay

Autres informations / 13.07.2013

Des débuts en forme de canter pour bernay

Bernay (King’s Best) n’a pas eu à forcer son talent pour remporter le Prix James Crockett (G), à l’occasion de ses premiers pas. Il a évolué sur une troisième ligne, tout en étant un peu brillant, avant de se décaler à l’entrée de la ligne droite. Son jockey, Grégory Benoist, a temporisé avant de lui demander de prendre l’avantage, ce qu’il a fait très facilement, légèrement accompagné aux bras. Son pilote a eu beau se retourner, il a pu poser les mains rapidement, Bernay ayant fait la différence en quelques foulées. Il a laissé son plus proche poursuivant, Flamboyant (Peer Gynt), à plus de deux longueurs, gagnant avec de la marge. « Bernay est un poulain très précoce, un cheval que nous estimons, a avoué Christophe Ferland, entraîneur du poulain. C’est pour cette raison que Grégory est descendu. Il l’a fait très facilement. Nous allons prendre notre temps avec lui. » Bernay est un poulain grand et puissant, qui sera certainement encore mieux en prenant de l’âge. Grégory Benoist en a dit : « C’est un poulain sur lequel circulaient de bons bruits et il les a confirmés. Je n’ai pas voulu le brusquer, car c’est un cheval de qualité. Je l’ai juste retendu et cela a suffi pour qu’il l’emporte plaisamment. »

LE FRERE DE DON’T HURRY ME

C’est Sylvain Vidal qui a signé le bon pour acquérir Bernay, pour 48.000 €, aux ventes d’octobre 2012. Bernay est le frère de la bonne Don’t Hurry Me (Hurricane Run), lauréate du Prix Pénélope (Gr3) et deuxième du Premio Mario Incisa (Gr3), mais aussi le propre frère de Gold save the King (King’s Best), bon cheval de Quintés Plus. Mère de Bernay, Beringold (Bering) est restée inédite. Bernay est aussi le neveu de Gold and Steel (Shining Steel), gagnant de l’American Derby (Gr2), Befuto (Saint Andrews), vainqueur de trois Listeds, Golden Marvel (Linamix), lauréat du Prix de Suresnes (L) et de Rose Melody (Galileo), deuxième du Prix Casimir Delamarre (L) et génitrice de Hard  Dream  (Oasis Dream), gagnant du Prix Noailles (Gr2).