Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Examen blanc reussi pour intello

Autres informations / 08.07.2013

Examen blanc reussi pour intello

Le Prix Messidor (Gr3) avait valeur d’examen blanc pour intello (Galileo). Un examen pour valider son billet dans le Prix Jacques Le Marois (Gr1), d’où son retour sur le mile et en ligne droite. Magnifique au rond de présentation, le champion des frères Wertheimer n’a pas gagné de dix longueurs, mais il a fait le job. Et plutôt bien, l’objectif étant dans un mois, pas ce dimanche. Son leader, Prince d’Aliénor (Verglas), s’est porté au commandement, mettant quelques mètres pour le rejoindre car il était parti vite. Puis Prince d'Aliénor a emmené le peloton à un rythme régulier, étant suivi par Don Bosco (Barathea), avec Intello en troisième position. À la Girafe, Olivier Peslier a déboîté Intello, lequel a mis un peu de temps à trouver son action. Un instant, une petite crainte a envahi les tribunes : celle de voir Intello battu dans ce lot. Mais il a pris l’avantage très sûrement, et il aurait pu gagner la course encore plus facilement si elle s’était prolongée. Il l’a emporté sans souffrir : la mission est donc accomplie pour le vainqueur du Prix du Jockey Club (Gr1).

DIRECTION LE PRIX JACQUES LE MAROIS !

Ce dimanche, Intello a pu reprendre ses marques sur le mile, face à des adversaires rompus à ce style de course. Ses rivaux du Prix Jacques Le Marois sont prévenus, il sera difficile à battre le 11 août. « André [Fabre, entraîneur d’Intello, ndlr] voulait ramener Intello sur le mile pour lui redonner de la vitesse en vue du Prix Jacques Le Marois, nous a expliqué Pierre-Yves Bureau, manager des Wertheimer & Frère. De plus, la course avait lieu en ligne droite. Il fallait aussi une épreuve intermédiaire à Intello, pour éviter de rester trop longtemps sans courir. Aujourd’hui, il a fait son travail, juste aux bras. C’est ce que nous voulions. Le Prix Jacques Le Marois est son premier objectif, et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) fait partie des possibilités. »

Leader d’Intello, Prince d’Aliénor a conservé la quatrième place. « Nous sommes aussi très contents de l’acquisition du leader, qui est un bon cheval », a ajouté Pierre-Yves Bureau. Notons qu’Intello a réalisé le deuxième meilleur temps depuis 2000 en 1’34’’00, derrière Stormy River (1’33’’90).

UNE PREPARATION IDEALE POUR DEAUVILLE

En selle sur Intello, Olivier Peslier a réalisé la course parfaite en vue du Gr1 deauvillais. De ce fait, le Prix Messidor s’est transformé en un bon travail pour Intello. Il a confié : « Il est bien sorti et il a été relax pendant tout le parcours. Lorsque je lui ai demandé d'accélérer, il a pris son action. Je lui ai laissé le temps de s'équilibrer et il a bien accéléré ensuite. Je lui ai juste donné une petite claque sur l'encolure pour qu'il ne se relâche pas une fois devant, qu'il n'oublie pas que la mission n'était pas terminée. »

BONNE COURSE DE MAINSAIL

Vainqueur de ses deux premières sorties, dont une Listed sur la ligne droite mansonnienne, Mainsail (Oasis Dream) a confirmé son aptitude à ce parcours. Dans la phase finale, il est venu prendre la mesure de Don Bosco, prolongeant bien son effort, pour approcher Intello. Mais ce dernier est reparti aisément pour finir.

DON BOSCO, FIDELE A LUI-MEME

Don Bosco a encore fait une course superbe. Allant en début de parcours, il a bien suivi l’effort d’Intello, mais n’a pu résister à Mainsail. Il se classe bon troisième. « Il court très bien, ayant fait figure de gagnant, nous a dit David Smaga, son mentor. Il a été un peu allant, mais c’est très bien. Vous devriez le revoir à Deauville, mais nous ne savons pas encore dans quelle course. » Avec la vitesse qu’il a montrée, Don Bosco pourrait réussir dans une course comme le Prix Maurice de Gheest (Gr1).

LE CROISEMENT MAGIQUE "GALILEO-DANEHILL"

Côté pedigree, Intello illustre le classicisme absolu. Il est en effet issu du croisement entre Galileo et une fille de Danehill, un croisement magique puisqu’il a déjà donné Frankel, Golden Lilac, Roderic O’connor, Maybe, Teofilo, Cima de Triomphe... Comme l’ont résumé les frères Wertheimer, « c’est simple, quand on a une bonne jument, on va au meilleur étalon ! » Impressionnante, la mère d’Intello était une excellente jument de course spécialisée entre 1.400 et 1.600m. Elle a remporté le Prix de Sandringham (Gr2) et s’est classée deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches et du Prix d’Astarté (Grs1). Après Intello, Pierre-Yves Bureau nous a confié qu’elle a eu un 2ans par Monsun, une foal femelle par Galileo et elle est de nouveau pleine de Galileo. En revanche, son premier produit, un dénommé Intelleto (Pivotal), n’évolue pas sur la même planète que son petit frère, et il est actuellement en valeur 24. Impressionnante est une fille d’Occupandiste (Kaldoun) qui avait elle aussi beaucoup de vitesse puisqu’elle avait réalisé le doublé Prix Maurice de Gheest & Prix de la Forêt (Grs1). Au haras, Occupandiste a aussi donné Only Answer (Green Desert), gagnante du Prix de Saint-Georges (Gr3). Si l’on remonte encore plus loin dans le pedigree d’Intello, on trouve tout autant de caractère gras. Occupandiste est issue d’Only Seule (Lyphard), une sœur d’Elnadim (Danzig), gagnant d’un July Cup (Gr1) et étalon, de Mehthaaf (Nureyev), gagnante des Irish 1.000 Guineas (Gr1). Leur mère, Elle Seule (Exclusive Native), a gagné le Prix d’Astarté (Gr2 à l’époque), et c’est une fille de Fall Aspen (Pretense), gagnante des Matron Stakes (Gr1) aux États- Unis, deuxième mère de Dubai Millenium.

 

PRIX MESSIDOR

Gr3 - Plat - 2e poteau - 80.000- 1.600m - Pour chevaux entiers, hongres et juments de 3 ans et au-dessus. Poids: 3 ans, 53 k.

1er INTELLO (M3)

O. Peslier (57,5)

Galileo & Impressionnante

Pr. : Wertheimer et Frère

Ent. : A. Fabre - El. : Wertheimer & Frere

2e MAINSAIL (M4)

C. Soumillon (59,5)

Oasis Dream & Docklands Pr. : K. Abdullah

Ent. : P. Bary

El. : Juddmonte Farms

3e DON BOSCO (M6)

G. Benoist (60,5)

Barathea & Perfidie

Pr. : O. Sharif

Ent. : D. Smaga - El. : Haras d'Etreham

Arqana, août 2008, Deauville, Yearling, 55.000 €, Etreham à David Smaga