Non-partants a dax : reaction du syndicat des proprietaires, du syndicat des eleveurs, de l’association les pp. province-paris, des entraineurs de france.

Autres informations / 06.07.2013

Non-partants a dax : reaction du syndicat des proprietaires, du syndicat des eleveurs, de l’association les pp. province-paris, des entraineurs de france.

Nos Syndicats et Associations ne pouvaient rester sans réaction après ce qu’il s’est passé le 4 juillet sur l’hippodrome de Dax. Dire que nous désapprouvons, déplorons, regrettons est certes juste mais insuffisant. Cela va bien au-delà : il est incompréhensible et inadmissible que des acteurs des courses élus ou représentés à France Galop se permettent de prendre en otages leurs pairs et tous ceux qui contribuent à l’existence des courses françaises. Car tout le monde en sort perdant : les propriétaires dont les chevaux ont été déclarés non-partants, les éleveurs de ces mêmes chevaux, les jockeys qui étaient supposés se mettre en selle. Perdants également les entourages, propriétaires, entraîneurs, éleveurs et jockeys des nombreux chevaux qui ont été éliminés aux partants probables... Le parieur et, par voie de conséquence, le PMU, la société de courses organisatrice... Et que dire de l’image des courses qui s’en trouve ternie ?

Alors que tous s’accordent à dire que la période économique est difficile, comment peut-on balayer de la sorte des opportunités de gains et en priver des socio-professionnels qui continuent à investir et s’investir dans le système ?

Nous faisons face à une crise économique sans précédent. Si nous voulons perdurer et souhaitons progresser, sachons faire preuve d’unité et de solidarité.

Philippe Bouchara Loïc Malivet Hubert Tassin François Rohaut