Qui sont les bons 2ans en italie ?

Autres informations / 03.07.2013

Qui sont les bons 2ans en italie ?

La première partie de la saison de galop en Italie

s’est terminée dimanche à San Siro avec le Premio Primi Passi (Gr3) – pour les

2ans sur les 1.200m en ligne droite –, puis deux autres Listed- races pour la

promotion née en 2011, et enfin le Premio Giubileo, un Gr3 réservé aux chevaux

d'âge. Stefano Botti a laissé son empreinte sur cette journée en remportant les

deux courses de Groupe de la réunion. Au total, il a gagné neuf des quatorze

Groupes de la saison, une véritable domination.

Sa victoire la plus importante a eu pour cadre le

Premio Primi Passi avec Arpinati (Lucky

Story), un poulain acheté pour 12.000 euros en Irlande par Alduino Botti. Il

faut savoir que la famille Botti n'avait gagné le Primi Passi qu'une seule

fois, en 1971, avec Francesca Bionda,

bien avant la naissance de Stefano, de son frère Marco et de ses cousins

Alessandro et Endo. « Les 2ans précoces ne sont pas une spécialité de la

maison. Arpinati n’est pas précoce et j’avais longtemps hésité avant de le

déclarer dans le Primi Passi. J’ai finalement décidé de le courir sur 1.200m

plutôt que de rencontrer Fanoulpifer dans la Listed sur 1.500m. Arpinati a bien

gagné mais en septembre, à la reprise, on le verra sur plus long », a expliqué

Alduino Botti.

DIRECTION LE

"ROBERT PAPIN" POUR OMATICAYA

À l’issue d’une course tactique Arpinati a battu

d’une demi-longueur la pouliche Omaticaya

(Bernstein) qui paraissait dominer l’épreuve à trois cents mètres du

poteau. Vincenzo Fazio, qui entraîne la belle Omaticaya avec sa femme Manila

Illuminati, a annoncé : « J’aimerais bien prendre ma revanche sur Arpinati dans

le Prix Robert Papin, mais je ne pense pas que le poulain effectuera le

déplacement. Si tout se passe bien, Omaticaya sera au départ à

Maisons-Laffitte. Cette première défaite ne change rien à son programme ».

Achetée à l’amiable après la vente en septembre de

Tattersalls Irlande, Omaticaya a un très bon pedigree. Sa mère, Pronghorn (Gulch), achetée 290.000

dollars aux ventes Keeneland de janvier 2008, est une sœur du gagnant de Gr1 Muhtarram et de Profit Column (Private Column), une

autre lauréate de Groupe qui avait coûté 1.650.000 dollars à la vente Keeneland

de novembre.

Omaticaya a débuté à Capannelle le 13 avril, dans

la première course pour 2ans de la saison, un "réclamer". Elle a

perdu quelques longueurs au départ, est revenue en trois foulées sur les autres

et s’est détachée pour gagner de quatre longueurs, avec un très bon chrono à la

clé (57’’95 sur les 1.000m). Heureusement pour Vincenzo Fazio, sa femme et leur

associé Enrico Mancini, personne n’a souhaité acquérir Omaticaya au prix de 20.000

euros. « Nous étions prêts à la racheter », indique Vincenzo Fazio. Omaticaya a

ensuite dominé une bonne course à conditions sur 1.200m ainsi que le Prix

Alessandro Perrone, une Listed sur 1.100m. La défaite de dimanche est déjà

oubliée et Vincenzo Fazio explique : « Nous avions dit à son jockey, Gian

Pasquale Fois, d’attendre le plus longtemps possible avant de lui demander de

prononcer son effort. Elle était facile en tête et quand Arpinati est venu

l’attaquer, la pouliche est restée un peu surprise. C’est une pouliche avec un

caractère dominant et même à l’entraînement, elle n’avait jamais trouvé un

cheval capable de la pousser. Je n’aime pas être battu mais cette défaite lui

aura beaucoup appris. »

La décision concernant le déplacement éventuel en

France d'Omaticaya ne sera prise que la semaine prochaine, mais Fazio a de bons

arguments à faire valoir pour se rendre à Maisons-Laffitte : « Les 2ans

italiens ont toujours bien couru dans le Prix Robert Papin. Les victoires de

Lui Rei et Rolly Polly, aussi bien que les places de Magritte, Shifting Place

et des autres, sont là pour le prouver. Je pense qu'Omaticaya est de la même

classe ».

BLACK ELEGANCE PREND LA ROUTE DES ÉTATS-UNIS Une autre bonne

pouliche, Black Elegance (Footstepsinthesand),

a dominé le Prix Mantovani, une Listed sur 1.500m. Achetée avant la course par

le Team Valor, elle va poursuivre sa carrière en Amérique, où elle sera

entraînée par Rick Mettee. Parmi les bons éléments de ce dimanche milanais,

l'autre 2ans à retenir se nomme Fanoulpifer

(High Chaparral) et a remporté le Premio De Montel, Listed sur 1.500m.

Facile lauréat de maiden, ce poulain entraîné par Bruno Grizzetti a placé une

belle pointe de vitesse pour se détacher de trois longueurs, alors que Dress Drive (Yeats) s'est emparé du

premier accessit. Fanoulpifer est un produit de l’élevage de Luciano Salice. Sa

mère, Furbeseta (Danehill

Dancer), est issue de Fafinta,

une demi-soeur du champion Falbrav.

Il faut savoir que Luciano Salice donne à ses chevaux des noms en argot milanais.

Falbrav signifie "sois gentil", et Fanoulpifer veut dire "ne

fais pas le c** ".

RÉGIME SEC EN ITALIE

Les turfistes italiens sont au régime. Le

calendrier de cette semaine offrait : lundi, Corridonia (petite piste de huit

cents mètres en sable) ; mardi, Sassari (en Sardaigne) et Varese (joli

hippodrome estival) ; mercredi et jeudi, aucune réunion ; vendredi, Grosseto

(six courses, dont une d’anglo-arabes) et Syracuse (en Sicile) ; samedi, Varese

de nouveau ; et enfin, dimanche, Merano (obstacle et courses pour amateurs) et

Tagliacozzo (piste en sable au centre de l'Italie).

Le programme pour juillet et août ne sera guère

mieux. La fermeture de Naples et Livourne a écrasé les piliers du programme

estival. En effet, Naples offrait un très beau meeting de plat (18 réunions en

juillet et août) sur une piste sélective, avec trois Listed-races au programme.

Les grosses écuries de Rome utilisaient ce meeting pour débuter des bons 2ans

avant la reprise de Capannelle au début du mois de septembre. Livourne (17 réunions

en juillet et août) avait à son programme une Listed pour les 2ans ainsi que la

Coppa Del Mar, un handicap très convoité.

Les municipalités de Naples et Livourne sont

encore à la recherche de preneurs pour gérer les hippodromes et il est probable

qu'à l'automne, les courses effectueront leur retour dans ces deux villes où la

passion pour l'hippisme est encore très forte.

En attendant, les gérants du galop italien n’ont pas prévu de programme

de remplacement. On a dit les gérants ? Existent-ils vraiment ?