Retrouver le grand "cirrus

Autres informations / 27.07.2013

Retrouver le grand "cirrus

Le français Cirrus des Aigles (Even Top) joue gros samedi à Ascot. Depuis la retraite de Frankel (Galileo) et le retrait de st Nicholas Abbey (Montjeu), le pensionnaire de Corinne Barande Barbe est plus que jamais considéré comme le meilleur cheval d’âge en Europe. Mais, Cirrus a maintenant 7ans et de nouveaux venus tentent de lui contester son leadership. Après des ennuis de santé, le cheval a fait sa rentrée à Saint-Cloud, dans le Grand Prix (Gr1) de cet hippodrome.

Loin d’être à cent pour cent, il a terminé cinquième et s’est fait dépasser pour finir par Meleagros (King’s Best) qui, cela dit sans lui faire injure, est en théorie bien en dessous de lui. Cirrus est annoncé sur la montante depuis et il faut qu’il le soit. Car il a plus de quatre longueurs à refaire sur l’allemand Novellist (Monsun), qui est en pleine possession de ses moyens. Après une rentrée gagnante, du minimum, dans son pays, celui-ci a survolé le Grand Prix de Saint-Cloud. Ce pensionnaire d’Andreas Wohler a toujours été considéré comme un champion. Battu l’an dernier dans le Derby Allemand par Pastorius (Soldier Hollow), il est en train de prouver toute l’étendue de ses capacités. C’est le cheval à redouter pour Cirrus des Aigles. Un an après Danedream (Lomitas), l’Allemagne peut conserver son titre dans les "King George".

PETITE OPPOSITION COTE BRITANNIQUE

Les bons chevaux d’âge manquent actuellement en Europe et l’armada britannique dans ces "King George" ne contient pas de star. Ektihaam (Invincible Spirit), qui reste sur une chute malheureuse, le globetrotteur Red Cadeaux (Cadeaux Généreux), sur la descendante, ou Universal (Dubawi), qui progresse à grands pas cette année, sont, en théorie, nettement inférieurs à des chevaux comme Cirrus des Aigles ou Novellist. Le seul cheval qui peut faire un peu peur du côté des anglais est Hillstar (Danehill Dancer), présenté par Sir Michael Stoute. Il a gagné facilement sur ce tracé les King Edward VII (Gr2). Ce 3ans est sur la montante, ses limites sont inconnues et pour sa première à ce niveau, il peut frapper un grand coup.

TRADING LEATHER CHERCHE UNE CONFIRMATION

Fort de sa victoire dans le Derby d’Irlande (Gr1), Trading Leather (Teofilo) va commencer le plus dur maintenant : tenter de confirmer face à ses aînés. Jim Bolger annonce que son pensionnaire a progressé depuis. Il le faut, car le niveau des Derbies d’Irlande et d’Angleterre n’a pas paru élevé. Mais face à des aînés qui ne font pas si peur que ça, Trading Leather a un coup à jouer.

VERY NICE NAME FACE A L’ELITE EUROPEENNE

Entraîné à Chantilly cet été, Very Nice Name (Whipper) s’est fait un nom au Qatar cet hiver où il a gagné un Gr1 local. Il a confirmé ensuite dans le Dubai Sheema Classic (Gr1) de Meydan, s’y classant troisième. L’an dernier, en Europe, son niveau n’était pas suffisant pour viser une course comme ces "King George". Mais le cheval a passé un cap depuis. Il va se frotter cette fois à l’élite des chevaux d’âge en Europe et sa chance est difficile à situer. D’autant qu’il rentre directement ici, ayant dû faire l’impasse sur le Grand Prix de Chantilly (Gr2). Son atout est d’être associé à un jockey français de talent, Olivier Peslier.