Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Snow fairy tire sa révérence

Autres informations / 17.07.2013

Snow fairy tire sa révérence

Ed Dunlop a annoncé ce mardi matin que sa championne Snow Fairy (Intikhab) ne serait plus revue en compétition. Son ancienne blessure, à un tendon de l’un de ses antérieurs, s’est à nouveau réveillée dans la matinée, consécutivement à un exercice. Son entourage a donc décidé de mettre fin à sa carrière.

ED DUNLOP REND HOMMAGE A SA CHAMPIONNE

Ed Dunlop a rédigé un communiqué pour annoncer la retraite de Snow Fairy. « C’est avec beaucoup de tristesse qu’a été prise, ce matin, la décision de mettre Snow Fairy à la retraite. Malheureusement, après un travail habituel de vitesse, sa blessure au tendon, celle qui lui cause des soucis depuis deux ans, s’est réveillée. Je tiens à remercier personnellement madame Patino pour tout ce qu’elle a fait. Elle a été la plus merveilleuse propriétaire d’un cheval fabuleux. La plupart des propriétaires l’auraient mise à la retraite beaucoup plus tôt, et dans ce cas, elle n’aurait pas remporté les Irish Champion Stakes (Gr1) l’an dernier. Cela reste sa plus belle victoire. Je tiens aussi à remercier toute mon équipe, qui a pris soin d’elle, l’a montée, et qui a l'accompagnée à travers le monde. Elle reste le seul cheval étranger à s’être imposé à deux reprises au niveau Gr1 au Japon. » Ed Dunlop avait déjà entraîné une grande championne avant Snow Fairy : Ouija Board (Cape Cross). Il a rendu un bel hommage à Snow Fairy, déclarant : « Au niveau des ratings officiels, Snow Fairy était la meilleure. Nous savons combien il est difficile d'être victorieux au Japon et le fait qu’elle ait remporté deux épreuves la rend hors norme. »

RACHETEE 1.800 EUROS, SNOW FAIRY A REMPORTE SIX GRS1

Snow Fairy sera rachetée 1.800 euros par sa propriétaire, lors de la Breeders Flat Sale de Tattersalls. Elle gagnera son maiden pour sa deuxième sortie, à 2ans. Snow Fairy effectuera deux essais au niveau Groupe à cet âge. Elle se classera quatrième des Sweet Solera Stakes et troisième des Prestige Stakes (Grs3). Elle conclura cette année sur une neuvième place dans une Listed. C’est en effet à 3ans que Snow Fairy se révélera, survolant en premier lieu les Radley Stakes (L) pour sa rentrée. Supplémentée dans les Oaks d’Epsom (Gr1), où elle s’imposera, elle décrochera également l’équivalent irlandais, les Irish Oaks (Gr1). Elle échouera dans les Yorkshire Oaks (Gr1) un mois plus tard. Mais elle était battue ce jour-là par Midday (Oasis Dream), une grande championne également. Elle sera ensuite quatrième du St Leger de Doncaster (Gr1), une course très à part dans le calendrier.

Dotée d’une accélération fulgurante sur bon terrain, Snow Fairy se démarquera aussi par sa réussite à l’international. Elle conclura son année de 3ans par deux victoires en Asie : à Kyoto dans le Queen Elizabeth II Commemorative Cup (Gr1), puis dans le Hong Kong Cup (Gr1).

L’année de 4ans sera sans victoire, du moins en Europe, pour cette championne aux pieds d’argile, mais elle n’aura en aucun cas à en rougir. Quatrième des Eclipse Stakes (Gr1) de So you Think (High Chaparral), deuxième des Nassau Stakes de Midday et des Irish Champion Stakes (Grs1) de So you Think, elle se classera excellente troisième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) de Danedream (Lomitas), avant de conclure à nouveau troisième, quinze jours plus tard, des Champion Stakes (Gr1) remportés par Cirrus des Aigles (Even Top). C’est au Japon qu’elle retrouvera le chemin du succès, à nouveau dans le Queen Elizabeth II Commemorative Cup. Blessée, elle n'effectuera sa rentrée – victorieuse – que tardivement, en 2012, dans le Darley Prix Jean Romanet (Gr1) à Deauville. Elle sera disqualifiée quelques semaines plus tard, son prélèvement vétérinaire n’étant pas conforme. Elle fera ensuite étalage de toute sa classe dans les Irish Champion Stakes (Gr1), en septembre 2012, où elle battra Nathaniel (Galileo) et St nicholas Abbey (Montjeu). Snow Fairy ne participera pas alors une seconde fois au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2012, sa blessure au tendon étant de nouveau d'actualité.

Attendue à Royal Ascot, Snow Fairy préparait finalement son retour dans le Darley Prix Jean Romanet, cet été à Deauville. Le destin en a décidé autrement. Snow Fairy compte en tout plus de 4 millions d’euros de gains.

DIRECTION LE HARAS ET ELUSIVE PIMPERNEL

En raison de ses blessures, le haras avait depuis longtemps été évoqué pour Snow Fairy. Mais, à chaque reprise, elle revenait à la compétition encore plus forte qu'auparavant. Le choix de l’étalon à qui elle sera présentée a été déterminé depuis longtemps et il n’a pas changé : ce sera Elusive Pimpernel (Elusive Quality), qui appartient à la même propriétaire, madame Patino. Patrick Cooper, manager de la propriétaire de la jument, a déclaré : « Nous avons vécu des moments incroyables. Cela touche à sa fin, mais c’est ainsi. Nous avons pris beaucoup de plaisir durant tout ce temps. Elle sera présentée à Elusive Pimpernel. Propriété de madame Patino, il a été un excellent 2ans. Snow Fairy restera chez Ed [Dunlop, ndlr] encore un peu de temps, puis elle rejoindra Islanmore Stud à Limerick. »

Elusive Pimpernel était entraîné par John Dunlop. Il a remporté les Acomb Stakes (Gr3) à 2ans, avant de se classer deuxième de St Nicholas Abbey dans le Racing Post Trophy (Gr1). Il s’est aussi imposé dans les Craven Stakes (Gr3). Snow Fairy et Elusive Pimpernel appartiennent à la même famille : Gay Fantasy (Troy), la quatrième mère de Snow Fairy, est aussi la deuxième mère d’Elusive Pimpernel.