Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

So in love, sans forcer

Autres informations / 09.07.2013

So in love, sans forcer

À l’image de Rogue Agent chez les mâles, So in Love (Smart Strike) a gagné dans le Prix de la Verrerie (F), alors que ses origines n’indiquaient pas la possibilité d'être compétitive à pareil âge. Mais les grandes théories de l’élevage sont appelées à être bousculées par les exceptions : les bons chevaux. Or, So in Love est sûrement de cette trempe. Un peu prise de vitesse un moment, elle a finalement pris la mesure de l’animatrice This Time (Zafeen) dans les cent derniers mètres, et ce, très surement. So in Love a passé le poteau sans être sollicitée par Maxime Guyon, qui était déjà relevé depuis quelques dizaines de mètres. Le jockey a tenu à peu près le même discours qu’avec Rogue Agent, expliquant : « So in Love sera mieux quand elle sera rallongée. Elle est encore "bébé", mais gagne avec classe. » Si Rogue Agent a obtenu une JDG Rising star, So in Love en mérite une tout autant. Avec le temps, elle progressera et devrait décrocher du black type sans difficulté lorsque les distances vont se rallonger. À noter qu’elle a gagné dans un temps inférieur à celui de Rogue Agent.

Deuxième, This Time réalise une belle opération. Si Henri- Alex Pantall avait choisi de la débuter à Chantilly, il fallait y voir un signe – il y a un an, l’entraîneur avait d’ailleurs gagné le maiden des mâles couru ce jour. Foal, This Time n’avait fait afficher que 3.500 euros sur le ring...

LA FAMILLE DE STARLIT SANDS

So in Love a pour troisième mère Shimmering Sea, une fille du gagnant de Derby Slip Anchor. Shimmering Sea a notamment produit Starlit Sands (Oasis Dream), gagnante du Prix d’Arenberg (Gr3) pour l’entraînement "Prescott". La deuxième mère de So in Love est Summer Night (Nashwan), génitrice de Songerie (Hernando), vainqueur du Prix des Réservoirs (Gr3), et de Souvenance (Hernando), placée de Gr1 en Italie et de Gr3 en France. La famille maternelle de So in Love, souvent entraînée en Angleterre par Sir Mark Prescott, a souvent bien réussi en France.

AU BON SOUVENIR DE SOFT MORNING

So in Love porte la casaque de son éleveur, Kirsten Rausing. Cette dernière était déjà l’éleveur et la propriétaire de la mère de cette 2ans, Soft Morning (Pivotal). Entraînée par Sir Mark Prescott, Soft Morning était venue courir en France. Elle avait gagné à Deauville le Prix Petite Étoile (L) en décembre 2007, montée par Jean-Bernard Eyquem.