Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un volume d’affaires record à deauville

Autres informations / 04.07.2013

Un volume d’affaires record à deauville

 

L’alchimie entre plusieurs wild cards d’importance

et des prospects intéressants pour l’obstacle, notamment en provenance des Aga

Khan Studs, a bien fonctionné lors de la seconde journée de la vente d’été

d’Arqana, consacrée aux chevaux à l’entraînement. Le top price a été réalisé

par un cheval inscrit à la dernière minute, Dell’ Arca (Sholokhov), récent deuxième sur les haies d’Auteuil,

adjugé 280.000 euros à Hubert Barbe, qui agissait pour l’entraîneur irlandais

David Pipe. Les grands entraîneurs britanniques se sont retrouvés sur les mêmes

lots, ce qui a fait grimper les enchères. Sans surprise, les chevaux présentés

par les Aga Khan Studs ont également connu beaucoup de succès, comme Baradari (Manduro), qui part chez

Venetia Williams. Willie Mullins s’est aussi montré actif. Chez les chevaux

axés "plat", le top price a été réalisé par Piana (Doyen), récente lauréate du Prix Mélisande (L), restera en

France : Alain Bonin a signé le bon à 170.000 euros pour son client,

Jean-François Vignion, qui s’était déjà fait remarquer à la vente de l'“Arc” en

achetant Gaieté (Kentucky

Dynamite). Au final, les indicateurs affichent des progressions importantes, et

le taux de vendus, supérieur à 85 %, témoigne du fait que cette vente a de

nouveau bien rempli son rôle, c’est-à-dire la rotation des effectifs. Le C.A.

atteint un niveau record, à 5.377.000 euros, soit une hausse de près de 40 %

par rapport à 2012. Éric Hoyeau a analysé : « Nous avons vécu une vente assez

exceptionnelle, portée par le dynamisme du marché de l’obstacle mais aussi par

la demande pour les jeunes chevaux de plat à potentiel. Le C.A. atteint un

record et les wild cards, un concept désormais bien intégré, ont montré

qu’elles étaient tout à fait adaptées à ce type de vente. Cette dernière est

atypique dans la mesure où elle est constituée par trois segments d’offre

distincts, et tous ont bien répondu. Le petit regret que nous pouvons émettre

est l’offre trop faible chez les stores, qui offre pourtant un véritable

potentiel. Le transfert de Saint-Cloud à Deauville permet de donner à cette

vente un meilleur degré de professionnalisme, et plus de confort de travail.

C’est enfin une excellente opportunité pour faire découvrir Deauville à la

famille du National Hunt... »

 

LES FAITS MARQUANTS

DELL’ ARCA, LE CHEVAL DU

CATALOGUE

#235 DELL’ARCA(Sholokhov

& Daisy Belle, par Acatenango) 280.000 €

Acheteur : HB

Vendeur : Laurent Viel

Tous les grands entraîneurs britanniques présents

à Deauville se sont retrouvés sur la wild card attribuée à Dell’Arca, récent deuxième du Prix

Beaumanoir pour ses débuts à Auteuil, sous l’entraînement de Laurent Viel.

Jonjo O’Neill et Willie Mullins ont plié face à David Pipe, accompagné du

courtier français Hubert Barbe. L’entraîneur anglais a confié : « Nous étions

très intéressés par Vukovar, qui l’a devancé à Auteuil, mais il n’était pas à

vendre... Cela dit, Dell’ Arca a très bien couru dans la même épreuve. Pour

moi, c’était le cheval du catalogue. Il a prouvé qu’il aimait les terrains

souples, et vu les hivers que nous connaissons, c’est mieux ! Je vais le

ramener à la maison et nous verrons ce que nous ferons avec. Il est encore

novice sur les haies... » Le poulain avait été acheté yearling à Baden- Baden

pour 25.000 euros par Crispin de Moubray.

LES AGA KHAN TOUJOURS

CONVOITES POUR L’OBSTACLE

#285 BARADARI (Manduro

& Behra, par Grand Lodge) 235.000 €

Acheteur : Guy Petit

Vendeur : Aga Khan Studs

Deuxième du Derby du Midi (L), et troisième du

Prix Marcel Caillault (L), Baradari était

l’un des éléments phares du lot des Aga Khan Studs. Finalement, c’est Guy Petit

qui est sorti vainqueur d’une vive lutte. Il accompagnait l’entraîneur anglais

Venetia Williams, qui nous a raconté : « Il a tout ce que l’on recherche pour

aller à Cheltenham ! C’est un cheval magnifique, et ce sera le premier Manduro

que je vais entraîner. Je l’ai payé cher, mais il le vaut bien. »

#326 DISPOUR (Monsun

& Dalataya, par Sadler’s Wells) 175.000 €

Acheteur : Tom Malone

Vendeur : Aga Khan Studs

Autre lot d’importance au sein du consignment des

Aga Khan Studs, Dispour, grand

poulain alezan, a séduit les investisseurs d’obstacle. Tom Malone, qui avait

déjà acheté quelques lots et avait été battu sur d’autres, a réussi à l’acheter

pour 175.000 euros. Le courtier nous a expliqué : « Il ira à l’entraînement

chez Donald McCain. J’aime tout chez ce poulain. Il ressemble beaucoup à son

frère, Dalasiri, que j’avais

essayé d’acheter en Irlande. J’espère qu’il réussira aussi bien ! » Dalasiri

s’est placé au niveau Groupe. Sa mère est une sœur de Dalakhani.

#330 ASHFAR (Oasis Dream

& Asharna, par Darshaan) 120.000 €

Acheteur : PB Bloodstock

Vendeur : Aga Khan Studs

Willie Mullins repartira avec un "Aga

Khan" dans son van. Il a en effet réussi à enlever Ashfar, deuxième du Prix Mandesha (D). C’est aussi le frère d’Ashkiyr (Rock of Gibraltar), troisième

du Hong Kong Classic Cup (Gr1). Il prendra bien évidemment la direction de

l’obstacle, comme l’a expliqué l’entraîneur : « Dans un premier temps, je vais

le faire castrer, puis nous le dresserons sur les obstacles. Pour cette

discipline, Oasis Dream n’est pas confirmé, mais nous prenons le risque, car

nous pensons qu’il sautera... »

PIANA POUR UN

PROPRIETAIRE FRANÇAIS

#259 PIANA (Doyen &

Gaudera, par Big Shuffle) 170.000 €

Acheteur : Alain Bonin

Vendeur : Yan Durepaire

Piana, récente

lauréate du Prix Mélisande (L), était l’une des pouliches de plat les plus

attractives du catalogue. C’est aussi la sœur de Grandcamp (Platini), gagnant du Prix Noailles (Gr2). Gérard Larrieu

et Alain Bonin étaient les derniers enchérisseurs, et c’est finalement

l’entraîneur mansonnien qui a eu le dernier mot à 170.000 euros. « Je l’ai

achetée pour Jean-François Vignion, et bien sûr, elle ira à l’entraînement chez

moi », a-t-il expliqué. Jean-François Vignion est un investisseur relativement

récent dans les pur-sang, mais il s’était déjà distingué en achetant Gaieté (Kentucky Dynamite) lors de la

dernière vente de l'“Arc”. Il a connu un certain succès avec Ten  Years  After (Shirocco), acheté yearling.

Jean-François Vignion est chef d’entreprise dans le domaine du cheval. Il

commercialise dans beaucoup de pays différents de l’équipement pour le cheval

et le cavalier.

WILLIE MULLINS TOUJOURS

TRES ACTIF

#234 SMASHING (Smadoun &

Faragreen, par Green Tune) 130.000 €

Acheteur : PB Bloodstock

Vendeur : Mickaël Seror

« J’espère qu’il va justifier son nom ! », a

plaisanté Willie Mullins, au sujet de Smashing,

pour lequel il a déboursé 130.000 euros. Ce pensionnaire de Mickaël Seror vient

de débuter par une troisième place en steeple, après s’être placé à 3ans des

Prix Fifrelet et Ketch (L-rs). L’entraîneur a ajouté : « Il vient de montrer sa

forme. C’est un cheval sain, qui devrait encore progresser avec le temps. Il

est qualifié pour les novice chases. Je pense que c’est un excellent rapport

qualité/prix compte tenu du prix des autres chevaux... »

MARCILHAC PART CHEZ

VENETIA WILLIAMS

#206 MARCILHAC (Smadoun &

One Way, par Exit to Nowhere) 110.000 €

Acheteur : Guy Petit

Vendeur : Marcel Rolland

Marcilhac, deuxième du

Prix James Hennessy (L) et troisième du Prix Duc d’Anjou (Gr3), faisait partie

des wild cards d’importance du catalogue. Guy Petit a dû monter jusqu’à 110.000

euros pour l’emporter, face notamment à Tom Malone. Le courtier français était

accompagné de Venetia Williams, qui nous a raconté : « Le cheval compte des

très bonnes performances récentes. Il est très grand et devrait encore

s’améliorer avec le temps. Je l’ai acheté pour le même propriétaire pour lequel

j’avais acheté Katenko l’an

dernier. Je savais que le marché serait très fort pour ce genre de chevaux. »

#272 ADRIANA DES MOTTES (Network

& Daisy des Mottes, par Abdonski) 100.000 € Acheteur : PB Bloodstock

Vendeur : Patricia Butel

Cette 3ans encore toute neuve, qui vient de se

classer troisième sur les haies d’Auteuil, a attiré les investisseurs

britanniques, et c’est finalement Willie Mullins, accompagné de Pierre Boulard,

qui l’a emportée pour 100.000 euros. L’entraîneur irlandais a raconté : « Nous

l’avons achetée dans l’idée d’en faire une bonne jument de steeple-chase, mais

elle va d’abord avoir de belles opportunités sur les haies. Nous avons

plusieurs clients qui aiment les pouliches, et celle-ci est issue d’un étalon

que nous aimons beaucoup. Elle a aussi du modèle. »

LA PRECOCE CHEG RESTERA

EN FRANCE

#307 CHEG (Kheleyf &

Ansina, par Distant View) 105.000 €

Acheteur : Anthony Stroud

Vendeur : Thierry Lemer

Cette 2ans, wild card d’importance chez les

chevaux de plat, a gagné en débutant à Tarbes, en laissant une belle

impression. Anthony Stroud ne l’a pas laissée échapper, mais il a été obligé de

monter jusqu’à 105.000 euros. Matt Colman nous a expliqué : « Nous l’avons

achetée pour un client français et elle restera ici à l’entraînement, mais nous

ne savons pas encore chez qui. Elle a vraiment bien gagné en débutant, dans le

style d’une pouliche qui devrait pouvoir gagner une course de Stakes. » Cheg

est issue d’une sœur d’Asi Siempre (El

Prado), gagnante de Gr1 aux États-Unis.

VIDE CAVE CHEZ PAUL

NICHOLLS

#204 VIDE CAVE (Secret

Singer & Kenna, par Epervier Bleu) 90.000 €

Acheteur : Highflyer Bloodstock

Vendeur : Alain Couétil

Vide Cave faisait aussi partie des wild cards,

C’est un 4ans encore tout neuf, qui vient de gagner pour ses débuts en haies au

Lion-d’Angers. Anthony Bromley et David Powell ont poussé les enchères jusqu’à

90.000 euros. Anthony Bromley a raconté : « Je l’ai acheté pour Paul Nicholls.

C’est un grand cheval, qui fera un bon élément de steeple-chase plus tard, mais

pour le moment, il est encore novice en haies. Je pense que son prix est

correct compte tenu de sa qualité. »

DU 100 % POUR LA RÉDUCTION D’EFFECTIF DE L’ÉCURIE GÉRARD AUGUSTIN-NORMAND

Une vingtaine de chevaux de l’écurie Gérard

Augustin-Normand sont passés sur le ring à la fin de la journée. L’objectif,

comme nous l’avait raconté Sylvain Vidal, était la rotation de l’effectif, pour

ne pas dépasser une centaine de chevaux à l’entraînement, sachant que les

produits de l’élevage du propriétaire viennent maintenant s’ajouter à l’écurie.

Gérard Augustin-Normand a joué le jeu, puisque tous les chevaux ont changé de

propriétaire. C’est Dieppe (Dutch

Art), provenant de l’entraînement de Nicolas Clément et pris en valeur 37,5,

qui a réalisé le top price à 30.000 euros. Le bon a été signé par Véronique

Devaux.