Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Valirann, en toute logique

Autres informations / 15.07.2013

Valirann, en toute logique

Grand favori de ce Prix Reverdy Nutrition Équine (F), Valirann (Nayef) s’est effectivement imposé, et ce, avec de la marge. Attentiste, il n’a pas eu vraiment à forcer son talent pour prendre la mesure de l’animateur, River Run (Stormy River). Et plus le poteau s’approchait, plus Valirann a creusé l’écart avec ses rivaux. Deuxième en débutant à Clairefontaine, en étant battu de très peu, Valirann, petit frère de Valyra?(Azamour), trouvait ici une course qui lui tendait les bras et il ne l’a pas laissée filer. Jockey de Valirann, Christophe Lemaire a indiqué après la course : « Valirann gagne et c’est assez logique. Il avait bien couru en débutant, tout en se montrant encore vert et immature. La course ici a été régulière. Valirann a été un peu débordé un instant avant d’enclencher. C’est aussi parce qu’il a mis un peu de temps à s’équilibrer. C'est un cheval encore un peu enrobé, qui jette un brin ses jambes n’importe où. Il possède donc encore de la marge. » Valirann est donc un cheval plutôt tardif, appelé à progresser encore avec le temps, et qui doit avoir les moyens de grimper encore quelques échelons.

LE FRERE DE VALYRA

Valirann appartient à une famille qui a pris du grade l’an dernier, grâce à la victoire de Valyra, dans le Prix de Diane- Longines (Gr1). Invaincue en trois sorties, Valyra est morte, hélas, quelque temps plus tard à Deauville. Valima (Linamix), la mère de Valirann, a été élevée par Jean-Luc Lagardère. Gagnante de deux de ses trois courses, dont le Prix Imprudence (Listed à l’époque), elle a aussi produit Valiyr (Alhaarth), lauréat en 2011 du Prix Matchem (L). Vadlava (Bikala), la troisième mère de Valirann, a aussi produit Val Royal (Royal Academy) et Grand Vadla (Grand Lodge).