Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Véréma trouve son groupe sur son terrain

Autres informations / 14.07.2013

Véréma trouve son groupe sur son terrain

Le terrain a été jugé bon, samedi, à Longchamp. Il était en réalité plus léger que bon. Dans le Prix Maurice de Nieuil, cette donnée a été déterminante. Les deux premières de l’épreuve, Véréma (Barathea) et La Pomme d’amour (Peintre Célèbre), sont des pouliches adeptes de bon terrain. Au contraire, Les Beaufs (Apsis) a besoin d’une piste très assouplie, voire lourde, pour pouvoir creuser le trou avec ses adversaires et conserver son avance dans la ligne droite.

Les Beaufs, fidèle à sa tactique de prédilection, a vite pris la tête de l’épreuve et a mené la course à un rythme très soutenu. Il a tenté de creuser davantage l’écart dès la fausse ligne droite et a pris beaucoup d’avance sur ses adversaires. Mais Véréma et La Pomme d’Amour, laquelle a voyagé en dernière position, ont pu faire parler leur aptitude et placer leurs pointes de vitesse pour venir le chercher. Verema a devancé la pensionnaire d’André Fabre nettement. Les Beaufs n’a pas pu contrer ses adversaires et a fini cinquième et dernier, mais avec des excuses. Il est à revoir à l’automne.

VEREMA A EU UNE COURSE IDEALE

Véréma a besoin d’un bon terrain pour s’exprimer, mais aussi d’une course avec du rythme, pour ne pas être trop tendue. Avec la présence de Les Beaufs au départ, ce dernier point était acquis d’avance. Alain de Royer Dupré a expliqué : « La course, avec Les Beaufs, a été très vite. Mais ce dernier est meilleur en terrain lourd. Notre pouliche a une grande action, et cela la gêne pratique- ment lorsqu’elle est dans un peloton. Elle a besoin de venir finir sur les autres. Mais ce samedi, à la vitesse où le peloton est allé, elle était bien posée sur ses rênes et bien détendue, alors qu’elle se tend lorsque son action est contrariée. »

Christophe Lemaire, son jockey, a confirmé les dires de l’entraîneur : « Nous avons eu le genre de course qui favorise Véréma. D’habitude, nous tombons sur des courses à la française. Nous savions qu’elle avait la pointure d’un lot comme ça. Quand le terrain est très souple, elle évolue un poil en-dessous... Même si elle était tombée sur des courses qui n’avaient pas marché, lorsque ce cas de figure s’était présenté. »

L’avenir de Véréma est encore à définir. La pouliche possède de la qualité, mais les courses de stayers de l’automne se déroulent souvent en terrain souple. « Pour la suite, je ne sais pas, a conclu Alain de Royer Dupré. Elle a eu une vraie course aujourd’hui, il faut voir comment elle va récupérer. Et ce n’est pas une vraie jument de terrain lourd. »

LA POMME D’AMOUR REUSSIT SES PREMIERS PAS SUR LA DISTANCE

Comme Véréma, La Pomme d’Amour a trouvé un terrain à sa convenance. La pouliche entraînée par André Fabre n’avait jamais couru au-delà de 2.500m. Elle réussit ses premiers pas sur 2.800m. De là à envisager une reconversion dans les épreuves pour stayers... Pourquoi pas, mais le bon terrain sera obligatoire. L’important, surtout, est qu’elle rassure. Elle restait sur des performances décevantes dans le Prix Allez France (Gr3) et dans le Prix Corrida (Gr2).

Elle signe sa meilleure performance de l’année et rend hommage à Guy Reed, son propriétaire-éleveur, disparu cette semaine. Le programme de la pouliche n’est pas connu, mais on peut l’imaginer défendre son titre à Deauville dans le Prix de Pomone – Haras d’Etreham (Gr2).

UNE PETITE-FILLE DE VEREVA

Verema est une fille de Vermentina (Darshaan), restée inédite en compétition et qui ne s’était pas distinguée jusqu’à présent au haras. Mais Vermentina est une fille de Vereva (Kahyasi), lauréate du Prix de Diane (Gr1), et dont le meilleur produit était Virana (King’s Best), placée de Listed en province. Vereva est également une sœur de Valanour (Lomond), lauréat du Grand Prix de Paris et du Prix Ganay (Grs1). C’est la souche à laquelle on doit Vayrann (Brigadier Gérard), Valiyar (Red God), Yashgan (Hot Grove) ou encore Varadavour (Lomond), tous gagnants au meilleur niveau.

 

PRIX MAURICE DE NIEUIL

Gr2 - Plat - 130.000€?- 2.800m (G. P.) - Pour chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et au-dessus. Poids: 56 k.

1re VEREMA (F4)

C.-P. Lemaire (55) Barathea & Vermentina

Pr.:S.A.AgaKhan

Ent. : A. de Royer Dupré Él. : S.A. Aga Khan

2e la POMME D'AMOUR (F5)

P.-C. Boudot (55)

Peintre Célèbre & Winnebago Pr. : G. Reed

Ent. : A. Fabre

Él. : Suc. Guy Reed

3e GOLDTARA (F5)

T. Jarnet (55)

Gold Away & Diatara

Pr. : Assoc. A. Fehr/Mme M. Fehr Ent. : A. Lyon

Él. : Enrico Barbieri

Arqana, Deauville, octobre 2009, yearling, 8.000 €, Haras d’Omméel à J. Bidgood

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 2’02’’31

De 1.000m à 600m : 23’’00

De 600m à 400m : 11’’63

De 400m à 200m : 11’’58

De 200m à l’arrivée : 11’’49

Temps total : 3’00’’01