Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Visiyani trouve enfin son jour

Autres informations / 07.07.2013

Visiyani trouve enfin son jour

Visiyani (Rock of Gibraltar) n'avait pas passé le poteau en tête depuis ses débuts, en septembre 2012. Or, le poulain princier a renoué avec la victoire dans ce Prix Banstar (B). Le pensionnaire d'Alain de Royer Dupré trouvait un engagement idéal dans cette épreuve. Il était sans conteste le poulain de classe du lot, puisqu'il s'était placé à deux reprises dans des Grs3 à 2ans. Et il ne devait pas rendre de poids à ses adversaires ce dimanche. Remporter une victoire représentait une étape importante, avant de courir à nouveau dans des Listeds ou des Groupes.

Visiyani a eu un bon parcours, à l'extérieur de l'animateur, Lava (Rock of Gibraltar). Visiyani est venu l'attaquer dans la ligne droite, mais il lui a bien résisté, avant de s'avouer vaincu à la fin. Les deux poulains se sont montrés au-dessus des autres, les autres concurrents étant bien plus loin.

VISIYANI REPREND SA MARCHE EN AVANT

Visiyani avait effectué une rentrée correcte au mois d'avril à Longchamp. À cette occasion, il avait été devancé par Anodin (Anabaa), futur gagnant du Prix Paul de Moussac (Gr3), et par Dastarhon (Dansili), par la suite deuxième de la Poule d'Essai des Poulains (Gr1). Pour sa deuxième sortie de l'année, il n'avait pas convaincu, même s'il avait mis du temps à trouver le passage. Or il avait donné des espoirs à 2ans, et se devait de rassurer en s'imposant dans cette "B", taillée pour lui. C'est chose faite. Alain de Royer Dupré, son entraîneur, a déclaré : « C'est un parcours de province qui peut être un piège, mais son jockey s'est montré vigilant. Il avait déjà effectué une bonne rentrée. C'est un bon cheval. »

Visiyani, avec ce succès dans une "B", s'ouvre à nouveau la porte des Listeds et des Groupes. Son mentor confirme : « Je pense qu'il a les moyens de gagner une Listed ou un Gr3. » Reste à définir lequel...

LAVA NE DEMERITE PAS

Lava possède une très belle "musique". En cinq sorties, il compte quatre deuxièmes places et une victoire. Il lui manque peut-être la petite étincelle, mais c'est un rêve pour tout propriétaire.

Nicolas Clément, son entraîneur, était satisfait après la course : « Je suis fier de mon cheval. Il répond toujours présent. Il fait toujours l'arrivée et il n'y a rien à lui reprocher. »

ROCK OF GIBRALTAR BRILLE

L'étalon Rock of Gibraltar (Danehill) signe le jumelé gagnant de ce Prix Banstar. Visiyani et Lava sont en effet tous deux issus de cet étalon stationné à Coolmore, en Irlande, à un tarif de 17.500 euros. Le cheval a également été à l'honneur cette semaine grâce à sa fille Samintar, une jument gagnante de Gr1 qui a renoué avec le succès aux États-Unis. Society Rock, deuxième des Diamond Jubilee Stakes (Gr1) à Royal Ascot cette année et au départ du July Cup (Gr1) à Newmarket, samedi prochain, tentera à nouveau de le mettre au premier plan.

LA FAMILLE DE VARENAR

Né de Visionnaire, troisième du Prix de Diane (Gr1) de Daryaba en 1999, Visiyani est le frère de Vison Célèbre (Peintre Célèbre), un espoir classique qui a remporté en débutant le Prix de Ferrières (B) en dominant Darsi, le futur lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1). Blessé, il est revenu à 4ans, prenant la deuxième place du Grand Prix de Chantilly (Gr2) pour sa rentrée. Visionnaire, la mère donc, est une sœur de Varenar (Rock of Gibraltar), vainqueur du Prix de la Forêt (Gr1) en devançant notamment Goldikova (Anabaa), mais aussi de Visindar (Sinndar), lauréat du Prix Greffulhe (Gr2) en 2006.