La demande ne mollit pas

Autres informations / 30.08.2013

La demande ne mollit pas

Sur la lancée d’une première journée dynamique, le jour 2 des ventes de yearlings DBS a lui aussi été marqué par un marché très actif. L’an dernier, huit poulains au total avaient atteint la barre des 100.000 livres. Ils sont seize cette année, dont quatre qui ont même atteint ou dépassé 200.000 livres. Le top du jour 2 est revenu à un fils de Lawman, pour qui Amanda Skiffington, qui a longtemps bagarré avec Angus Gold, est montée jusqu’à 215.000 livres. Le poulain est issu de Zuniga’s Date, une fille de Diesis qui n’a pour le moment produit que des petits gagnants. Deux fils de Dark Angel ont réalisé chacun 200.000 livres. Peter et Ross Doyle ont ainsi acheté le frère de Toormore (Arakan), le lauréat des Vintages Stakes (Gr2), qui va également aller à l’entraînement chez Richard Hannon. Angus Gold, qui termine en tête des acheteurs avec dix-neuf lots, n’est pas passé à côté du second, un fils de Folga (Atraf), placée de Listed et fille de la rapide Desert Dawn (Belfort), gagnante du Prix d’Arenberg (Gr3). Ce sont de nouveau les étalons produisant précoce qui ont été à l’honneur.

Chez les étalons de première production, Makfi s’est fait remarquer, avec seulement deux yearlings catalogués, qui se sont vendus respectivement 110.000 et 155.000 livres. Au final, le prix moyen est en hausse de 21 %, à 32.441 livres, alors que le prix médian s’établit à 25.000 livres, soit une progression de 25 %. Le taux de vendus frôle le score exceptionnel de 90 %.

Henry Beeby, Directeur de DBS, a analysé : « Dire que nous avons vécu deux jours exceptionnels n’est pas exagéré. La demande a été incroyablement soutenue du début à la fin. Je dois juste remercier nos vendeurs, qui ont présenté des yearlings parfaitement adaptés à cette vente. DBS n’a jamais eu d’autres ambitions que de proposer un catalogue de yearlings corrects, bien faits et commerciaux, et il est très gratifiant de voir tant d’acheteurs nous rejoindre chaque année pour ces deux jours.