Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Synthèse du dernier conseil d’administration de france galop

Autres informations / 21.08.2013

Synthèse du dernier conseil d’administration de france galop

Le président de France Galop a réuni le conseil

d’administration le lundi 19 août 2013 à Deauville.

Bertrand Bélinguier a tout d’abord tenu à rendre

hommage et à remercier la représentante du ministère de l’Agriculture, madame

Adeline Bard, prochainement appelée à d’autres fonctions, pour la qualité de

son écoute et de son travail au service de la filière hippique au cours des

huit dernières années. Il lui a souhaité le succès dans ses nouvelles

fonctions.

? COMITE STRATEGIQUE

Le président a ensuite procédé à une présentation

détaillée du rapport du comité stratégique. Il a mis l’accent sur le parti pris

résolument économique de ce document, soulignant que dans le contexte

économique difficile des prochaines années, l’objectif que s’est fixé le comité

est de parvenir à mettre le maximum de ressources à la disposition des

professionnels, tout en réaffirmant l’attachement au pari mutuel, à la forme

associative et au partenariat avec l’État.C’est dans ce cadre que s’inscrit la

pérennisation du différentiel trot-galop pour un montant annuel de 16,7

millions d’euros.

Au-delà du rappel de l’historique du modèle

français, considéré dans le monde entier comme l’un des modèles de référence,

du contexte économique général et des différents facteurs qui sont venus

fragiliser la situation économique des courses françaises au cours des

dernières années, le président a rappelé les principales propositions de

réforme figurant dans le rapport Dupont.

Il a notamment souligné la volonté partagée avec

le trot de sanctuariser les encouragements dont la distribution est la raison

d’être des sociétés-mères, tout en précisant que le plan d’économies visant à

réduire de 50 M€ les coûts annuels de l’Institution ne pouvait être considéré

comme une fin en soi, mais avant tout comme la recherche de marges de manœuvre

pour développer l’activité future des courses hippiques.

Après avoir évoqué les nécessaires réformes à

conduire telles que décrites dans le rapport, le président a précisé que la

mise en œuvre des mesures lorsqu’elles auront été arrêtées, ferait l’objet d’un

suivi régulier par le comité stratégique qui se réunira au moins deux fois par

an.

Il a par ailleurs rappelé qu’un projet

d’entreprise de France Galop serait présenté à l’automne. Ce projet recherchera

une rationalisation de la gestion dans une perspective de développement à

partir d’une politique de marketing dynamique, afin d’assurer la distribution

d’allocations à un niveau compétitif.

? ENTREVUE AVEC LES

MINISTRES DE TUTELLE

Bertrand Bélinguier a ensuite rendu compte de

l’entrevue des présidents des sociétés-mères avec le ministre délégué au

Budget, M. Bernard Cazeneuve et le ministre de l’Agriculture, M. Stéphane Le

Foll, le 31 juillet dernier. Il a indiqué qu’à cette occasion les deux

ministres avaient tout d’abord rendu hommage à la qualité du rapport élaboré

dans le cadre du comité stratégique et indiqué leur adhésion aux diagnostics,

aux orientations ainsi qu’aux modalités de pilotage proposées pour la mise en

œuvre des réformes envisagées.

Le président a tenu à souligner l’importance des

décisions financières prises par le gouvernement lors de ce rendez- vous :

Sur demande du président de France Galop, le

ministre délégué au Budget a accepté le principe de la mise en place d’une

mesure compensatoire pour tenir compte de la hausse de la T.V.A. sur les

propriétaires de chevaux non assujettis. Un groupe technique réunissant le

ministère du Budget, France Galop et Le Trot sera mis en place dans les plus

brefs délais pour arrêter le montant et les modalités de reversement de ces

sommes aux sociétés-mères, les ministres ayant exprimé leur souhait de voir ces

montants réinjectés dans l’Institution au profit des propriétaires non

assujettis. Le ministre délégué au Budget a par ailleurs pris l’engagement non

seulement de mettre en place la nouvelle taxe affectée au taux de 5,6 dès la

loi de finances initiale 2014, mais également de mettre en place un mécanisme

permettant d’en garantir le montant pour les années futures.

? INDEMNITES DE TRANSPORT

: LA MISE EN PLACE REPORTEE AU 1ER JANVIER 2014

S’agissant de la refonte du régime des indemnités

de transport, les membres du conseil d’administration, après avoir pris

connaissance des remarques formulées par les différentes associations

représentatives de propriétaires et d’entraîneurs, ont décidé, afin de

permettre aux entraîneurs d’avoir plus de temps pour s’organiser, de reporter

son entrée en vigueur au 1er janvier 2014.

Il a toutefois été rappelé qu’à la suite de la dénonciation du contrat

relatif à l’obligation de transport par la STH Hipavia, cette obligation n’aura

plus cours à compter du 1er septembre 2013. D’autre part, il a demandé aux

services de France Galop d’instruire rapidement les demandes d’agrément des

nouveaux transporteurs.

? EVOLUTION DU PROGRAMME

Dans le cadre de la commission de réflexion sur

l’évolution du programme confiée à M. Loïc Malivet, vice-Président de France

Galop, en charge du plat, seront consultés les associations professionnelles

représentées au comité de France Galop ainsi que les comités régionaux sur des

évolutions possibles du programme de plat des réunions premium en 2014, en vue

de limiter les déplacements des chevaux de catégorie moyenne (course de niveau

inférieur à la catégorie D). Une synthèse des propositions ainsi recueillies

sera présentée au conseil du plat.

? DENSIFICATION DU

CALENDRIER

Concernant la densification du calendrier des

réunions premium en 2014, les membres du conseil d’administration ont demandé

une confirmation de la part du PMU, de la rentabilité marginale des réunions

supplémentaires, compte tenu des contraintes imposées aux sociétés de courses

en régions et aux professionnels.

? DEUX NOMINATIONS 

Enfin, les membres du conseil d’administration ont

décidé de nommer :

- M. Philippe Jeanneret comme représentant de

France

Galop au comité des chevaux de Basse Normandie.

- M. Louis Romanet comme représentant de France

Galop au conseil d’administration de l’Institut français du cheval et de

l’équitation (IFCE).