Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Très blue s’invente des rêves d’“arc”

Autres informations / 26.08.2013

Très blue s’invente des rêves d’“arc”

Le Lucien Barrière Grand Prix de Deauville (Gr2) a sacré un 3ans en plein épanouissement, très Blue (Anabaa Blue). Après le succès de Vancouvérité (Dansili) dans le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint Germain (Gr2), c’est un nouveau prétendant au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) qui se dessine à Deauville. Courage, tenue, aptitude au terrain souple : Très Blue a beaucoup d’atouts dans son jeu pour se présenter avec des ambitions à Longchamp le premier week-end d’octobre.

Le pensionnaire d’Henri-Alex Pantall n’est pas le genre de cheval à gagner de loin et laisser une forte impression. « Il faut être dessus constamment, c’est un vrai cheval allemand ! », confirmait son entraîneur après la course. Fabrice Veron a en effet commencé à accompagner Très Blue aux bras dès le tournant final, et à mi-ligne droite, le poulain ne faisait pas vraiment figure de lauréat face à Slow Pace (Distorted Humor), l’animateur qui ne lâchait rien, ou Penglai Pavilion (Monsun), qui commençait à prendre la mesure du représentant Wertheimer. Mais Très Blue, comme il l’avait fait dans la préparatoire, l’OSAF Prix de Reux (Gr3), n’a jamais rien lâché. Mettant son cœur sur la piste, il est venu prendre une tête à Penglai Pavilion. Henri-Alex Pantall a commenté : « C’est un poulain dur et courageux, et j’ai l’impression que les courses qu’il a disputées en Allemagne lui ont beaucoup appris. Au départ, nous pensions courir le Grand Prix de Baden-Baden, mais la présence de Novellist nous a dirigés vers ce Grand Prix de Deauville. Maintenant, il devrait logiquement aller sur l'“Arc”! »

PENGLAI PAVILION S’AFFIRME A CE NIVEAU

Penglai Pavilion a assis la domination des 3ans en prenant la deuxième place, après avoir été monté en confiance par Maxime Guyon. Jusqu’à présent, il n’avait pas encore montré qu’il avait l’étoffe d’un cheval de Groupe, même s’il avait fait galoper Vancouvérité. C’est le genre de poulains qui pourrait vraiment trouver la bonne carburation à l’automne, voire à 4ans.

En conservant la troisième place après avoir mené, Slow Pace se comporte remarquablement, mieux que dans la préparatoire où il avait terminé à deux longueurs du trio de tête. Freddy Head nous a dit : « Le cheval court bien dans ce Gr2 que nous avons visé en passant par le Prix de Reux où il devait rendre beaucoup de poids. Comme d'habitude il est allé devant et avoir un cheval comme Cirrus des Aigles à son extérieur l'oblige à partir un petit peu trop tôt. Mais bon, la course parfaite, cela n'existe pas. Slow Pace court de manière formidable, c'est un cheval de classe, qui est compétitif de 2.000m à 2.500m. »

LA BELLE LIGNE DROITE DE VERY NICE NAME

Very nice name (Whipper) s’est fait remarquer par sa belle ligne droite. Comme à son habitude, il a été monté en dernière position, et son effort final est prometteur. Alban de Mieulle a analysé la performance de son pensionnaire : « Il aurait aimé une course encore plus rythmée et une ligne droite plus longue ! Mais il court bien, et cette sortie va lui faire du bien. Quant à son programme futur, entre l’Australie et la France, nous prendrons une décision en fin de semaine prochaine avec le Prince. » Malgré la pluie arrivée le matin à Deauville, qui a permis d’assouplir le terrain, Cirrus des Aigles (Even Top) n’a pas été capable d’accélérer comme il avait l’habitude de le faire dans la ligne droite. Il a même concédé la quatrième place à Very Nice Name.

LE FRERE DE TRES RAPIDE

Très Blue a été élevé par son propriétaire, Horst Rapp. Sa mère, Très Ravi (Monsun), s’est classée deuxième du Prix de la Nonette (Gr3) et a ensuite bien réussi au haras, puisqu’elle a déjà donné Très Rock Danon (Rock of Gibraltar), plusieurs fois gagnant de Gr3 en Allemagne, ainsi que Très Rapide (Anabaa Blue), deuxième du Prix de Royallieu (Gr2) et du Prix Allez France (Gr3), et troisième du Prix de Pomone (Gr2). Sa deuxième mère, Très Magnifique (Gay Fandango), s’est également illustrée au niveau Groupe.

UNE BELLE OPPORTUNITÉ POUR LES 3ANS

Très Blue, âgé de 3ans, a dominé ce Grand Prix de Deauville, où il recevait, comme ses compagnons de génération, cinq kilos de ses aînés. Depuis 2003, donc en onze éditions, ils sont d’ailleurs six 3ans à avoir battu les chevaux d’âge. C’est beaucoup, et cet avantage de poids y est certainement pour quelque cause. Freddy Head, qui a sellé le troisième de l’épreuve et premier cheval d’âge, Slow Pace, en a fait la remarque : « Je trouve qu'on ne fait pas de cadeaux aux aînés dans cette course. Rendre cinq kilos aux 3ans, c'est beaucoup, alors que dans l'“Arc” par exemple, l'écart n'est déjà plus que de trois kilos et demi. » Dans une épreuve comme le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard Jacques Le Marois, sur le mile, l’avantage aux 3ans n’est que de 3 kilos. Dès lors, avec un poulain de 3ans d'un certain niveau, il y a une belle opportunité à saisir, surtout quand aucun épouvantail parmi les chevaux d’âge n’est au départ, comme c’était le cas cette année.

 

PRIX LUCIEN BARRIERE - GRAND PRIX DE DEAUVILLE

Gr2 - Plat - 200.000€?- 2.500m - Pour chevaux entiers, hongres et juments de 3 ans et au-dessus. Poids: 3 ans, 53 k.

1er TRES BLUE (M3)

F. Veron (53,5)

Anabaa Blue & Très Ravi

Pr. : H. Rapp

Ent. : H.-A. Pantall

El. : Chevotel de la Hauquerie

2e PENGLAI PAVILION (M3)

M. Guyon (53,5)

Monsun & Maiden Tower

Pr. : Godolphin SNC

Ent. : A. Fabre

El. : Darley Stud Management Co. Ltd

3e SLOW PACE (H5)

O. Peslier (58,5)

Distorted Humor & Slow Down Pr. : Wertheimer et Frère

Ent. : F. Head

El. : Wertheimer & Frere