Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un été favorable aux  pouliches de 3ans

Autres informations / 23.08.2013

Un été favorable aux pouliches de 3ans

La défaite de Toronado (High Chaparral) – qui doit avoir son lot d’explications – dans les Juddmonte International Stakes (Gr1), mercredi, a mis une nouvelle fois en avant la fragilité de la hiérarchie chez les mâles de 3ans. Celui qui est considéré comme le meilleur cheval d’Europe a failli, tout comme les poulains battus dans le Prix du Jockey Club (Gr1) ont du mal à s’affirmer.

À l’inverse, l’été 2013 a mis en avant la solidité de la hiérarchie des femelles de 3ans instaurée par le Prix de Diane- Longines (Gr1). Le "Diane" survolé par trêve (Motivator) ne cesse de prendre du galon, alors que ce qui a paru comme le meilleur "Jockey Club" vu sur 2.100m peine à faire ressortir de grands chevaux de Groupe qui répètent et créent des "lignes" très solides, ce qui est pourtant propre aux grandes générations.

• PRIX DE DIANE : UNE "LIGNE" ON NE PEUT PLUS SERIEUSE

Trêve, la très bonne gagnante du "Diane", n’a pas recouru et sera revue dans trois semaines, le dimanche 18 septembre, dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1). Plusieurs des pouliches qu’elle a battues ont recouru et n’ont fait que rehausser la valeur de la pouliche de Criquette Head-Maarek :

• Deuxième du "Diane", Chicquita (Montjeu) est allée en Irlande remporter les Oaks locales (Gr1) sur 2.400m. Cette performance a d’emblée donné du crédit au Prix de Diane, puisqu’en Irlande, Chicquita a notamment laminé la gagnante des Oaks d’Epsom (Gr1), Talent (New Approach). Chicquita, pouliche un peu "spéciale" en course, avait été devancée de quatre longueurs par Trêve, ce qui prouve le haut niveau de cette dernière et la supériorité des pouliches françaises sur leurs homologues irlandaises et anglaises.

• La troisième du "Diane", Silasol (Monsun), a effectué sa rentrée dans le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2) face aux mâles. Attentiste, elle a fini fort pour prendre la quatrième place. C’était la seule femelle d'une course qui ne faisait pas partie de ses objectifs. Dans ce contexte, même à 80 %, Silasol a montré que les femelles étaient meilleures que les mâles de 3ans de valeur Gr2 actuellement. Hyper régulière, Silasol est un cran en- dessous de Trêve en bon terrain mais l’écart entre les deux se réduirait nettement en terrain lourd.

• Quatrième du "Diane", Tasaday?(Nayef) a recouru deux fois. Elle a survolé le Prix de Psyché (Gr3) et le Prix de la Nonette-Shadwell (Gr2) à Deauville. Elle est bien inférieure à Trêve et ses limites sont cernées. Mais la voir gagner aussi facilement un Gr2 – devant une autre gagnante de Gr3, Sparkling Beam (Nayef) – après sa quatrième place du "Diane", prouve que le classique cantilien était d’un très bon niveau.

Toutes proportions gardées, la génération des 3ans de 2013 sur 2.000m et plus rappelle celle de l’année 2008. Toutes les pouliches battues par Zarkava?et Goldikova?notamment ont répété ensuite et avaient ou ont gagné des courses de Groupe : Top Toss, Halfway to Heaven, Gagnoa... ou encore, même si elle n’a pas participé au "Diane", Sahpresa.

• PRIX DU JOCKEY CLUB : UNE ARRIVEE QUI TARDE A S’AFFIRMER

Au premier abord, le Prix du Jockey Club mérité d’être considéré comme l’un des tout meilleurs vus sur 2.100m, avec un très bon gagnant qui fait l’unanimité, Intello?(Galileo). Et pourtant, les chevaux à l’arrivée peinent à répéter et à créer une hiérarchie fiable.

• Très net gagnant à Chantilly, Intello a tenté un beau challenge en courant le Prix de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1). Troisième, il n’a pas à rougir de ce classement, car il affrontait des chevaux qui étaient bien plus dans leur élément que lui. C’est un fils de Galileo et il lui a sûrement manqué un peu de vitesse pour gagner ce championnat d’Europe du mile. Son aura a été un peu touchée par cette défaite, mais n’enlève rien au fait qu’il a gagné le "Jockey Club" en bon cheval et qu’il était le meilleur poulain au départ du Derby français.

• Dauphin d’Intello à Chantilly, Morandi (Holy Roman Emperor) a été battu, pas de si loin, mais bien battu quand même dans le "Guillaume d’Ornano". Cette course n’est qu’une consolante au "Jockey Club" et un cheval comme Morandi méritait d’y être le grand favori. Son échec, imputable au terrain selon son entourage, jette tout de même un froid sur la "ligne" du Prix du Jockey Club.

• Le troisième du Derby français, Sky Hunter?(Motivator), est allé gagner sa Listed à Vichy. Il ne s’y est pas imposé en champion du monde mais a au moins le mérite d’avoir passé le poteau en tête.

• Miler rallongé, Mshawish?(Medaglia d’Oro), quatrième du classique cantilien, est revenu sur 1.600m et a gagné sa Listed à Deauville. Comme Sky Hunter, il faut le revoir au niveau Groupe pour avoir un meilleur jugement le concernant.

• Derrière, parmi les battus du "Jockey Club", ni Shikarpour (Dr Fong), ni Willie the Whipper (Whipper), ni Bravodino (Dynaformer) et ni Dalwari (More than Ready) n’ont réussi à gagner une course de Groupe. Au contraire du Prix de Diane, l’arrivée du Prix du Jockey Club tarde à répéter. Seul Intello, qui est allé "ramasser" un "Messidor" (Gr3) qui lui était promis, et superplex (Multiplex), lauréat du Prix Daphnis (Gr3), ont réussi à gagner un Groupe après le French Derby.

Même si le "Jockey Club" a offert une arrivée limpide, sans discussion possible, le Prix de Diane nous paraît nettement supérieur en qualité.

• ANGLETERRE/IRLANDE : UNE GENERATION BANCALE

Les Derbies d’Epsom et d’Irlande (Grs1), sur 2.400m, n’ont convaincu personne. Ruler of the World (Galileo) a dominé une arrivée qui s’est jouée dans un mouchoir de poche à Epsom. Il a ensuite été bien battu au Curragh, où Trading Leather (Teofilo) s’est imposé. Ce dernier a le mérite d’avoir pris ensuite les deuxièmes places des "King George", puis des International Stakes (Gr1), mercredi face à ses aînés. Mais, à chaque fois, il n’a jamais fait illusion pour la victoire, battu par un aîné dont il recevait du poids, et a donné l’impression d’obtenir un bon classement uniquement en cheval tenace.

En vue du prochain Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), les 3ans anglais et irlandais n’effraient personne à ce jour. Il manque à nos voisins un leader. Le bon indicateur, c’est Ocovango (Monsun). Gagnant de Gr2, le Prix Greffulhe, devant Bravodino, il a ensuite terminé cinquième du Derby d’Epsom en étant malheureux. C’est un cheval de valeur Gr2, par encore de valeur Gr1, et cet indice montre que les mâles français sont supérieurs à leurs contemporains anglais et irlandais sur 2.000m et plus.

• AVANTAGE AUX FEMELLES

En conclusion, à six semaines du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), ma préférence va aujourd’hui à une pouliche comme Trêve. Elle a gagné en championne son "Diane", face à une opposition qui ne cesse de s’affirmer. Avec seulement 54,5 kilos dans "l’Arc" – dans lequel elle doit toutefois être supplémentée –, elle s’annonce redoutable. Dans toute l’Europe, un seul mâle de 3ans donne encore l’impression de pouvoir lutter avec Trêve dans "l’Arc" : ce n’est pas Intello, qui n’a pas encore fait ses preuves sur 2.400m, mais son compagnon d’entraînement Flintshire (Dansili), dont les limites sont inconnues et dont le profil rappelle Rail Link (Dansili), lauréat de l'“Arc” en 2006. Il a remporté en roue libre le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), avec une marge évidente, face à des chevaux de valeur Gr2 – Ocovango notamment. S’il continue à progresser et que le terrain n'est pas trop souple le premier dimanche d’octobre, il est le seul garçon à pouvoir remettre en cause la supériorité des filles.