Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Zaliapour, le cheval de rêve

Autres informations / 04.08.2013

Zaliapour, le cheval de rêve

Zaliapour (Daliapour) est un sauteur de qualité, comme il nous l’a encore prouvé dans la Grande Course de Haies de Deauville (L). Il ne fait pas partie de l’élite et n’aligne pas les victoires dans les Groupes à Auteuil, mais il est le genre de cheval que tout le monde aimerait avoir. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder sa musique de trente courses pour treize victoires et onze places. En plat ou sur les haies, Zaliapour fait toutes ses courses. Dans ce gros handicap, il était le seul vrai cheval de niveau Listed/Gr3. Habitué à porter de lourdes charges, il s’est parfaitement sorti des 72 kilos qu’il avait à porter. Son jockey, Fabrice Barrao, ne l’a pas mis tout de suite dans la bagarre, patientant dans la seconde moitié du peloton. Rapproché en dehors, dans le tournant final, il a lutté avec Rocketir (Poliglote) dès l’entrée de la ligne droite, avant de s’en débarrasser facilement.

En l’absence de son entraîneur Charles Gourdain, c’est Fabrice Barrao qui nous a expliqué : « Zaliapour a réalisé une belle performance. Ce n’est pas la première fois qu’il portait 72 kilos, mais il est toujours là. Il est haut comme trois pommes, mais c’est un bon cheval, qui donne toujours le meilleur de lui-même. Il a beaucoup de qualité, c’est le genre de cheval qui marque une carrière. Aujourd’hui, le terrain était fouillant en dedans et ce n’est pas sa tasse de thé, mais il a fourni sa valeur. » À l’aise à Auteuil comme sur les parcours coulants, Zaliapour a enlevé deux éditions du Prix du Cher (L) à Enghien, et c’est certainement sur l’hippodrome du plateau de Soisy que l’on devrait le retrouver cet automne. En espérant qu’il ne trouve pas des terrains trop lourds.

La deuxième place est revenue à Rocketir, lequel a devancé Ninive (Sinndar), qui a terminé fort en dehors.

ZALIAPOUR, LE FRERE DE DON PREUIL

Élevé par l’Écurie Biraben, Zaliapour est né de Spleen (Sillery), une bonne jument d’obstacle qui a remporté huit courses dont la grande majorité en haies. Elle a produit Don Preuil (Saint Preuil), lauréat du Prix Camille Duboscq (L). Ainsi, Zaliapour est son deuxième gagnant de caractère gras en obstacle. La troisième mère de Zaliapour, Golondrina (Sheshoon) a notamment donné Prospero (Faraway Son), gagnant du Prix du Muguet (Gr3, à l’époque) et du Prix du Pin (L), à Longchamp, ainsi que du Prix des Écuries (L), à Chantilly.

 

GRANDE COURSE DE HAIES - PRIX GUILLAUME D'ORNANO

Listed - Haies - Handicap divisé (+5) - Première épreuve - 105.000€?- 3.600m - Pour tous chevaux de 5 ans et au- dessus, ayant couru depuis le 1er janvier de l'année der- nière inclus et ayant, lors de l'une de leurs six dernières courses en obstacles, soit été classés dans les sept premiers d'une course Premium, soit ayant reçu une allocation de 7.500, soit été classés dans les trois premiers d'un prix (à réclamer excepté) couru sur un hippodrome de 1ère Catégorie.

1er ZALIAPOUR (H7)

F. Barrao (72)

Daliapour & Spleen

Pr. : A. Whitehead

Ent. : C. Gourdain - El. : Ecurie Biraben

Arqana, Deauville, octobre 2007, yearling, 36.000 €, Doumy Béarn-Pyrénées à C. Gourdain

2e ROCKETIR (h5)

R. O'Brien (72)

Poliglote & Rochambelle

Pr. : Ec. Armand Israel

Ent. : Y.-M. Porzier - El. : Serge Becerra

Arqana, Deauville, décembre 2009, yearling, 17.000 €,

Haras de la Placière, rachat

3e NINIVE (F6)

G. Masure (63)

Sinndar & Narcose

Pr. : Mme P. Nicolle

Ent. : F. Nicolle - El. : Jean-Pierre Colombu