Des soucis en moins... pour du plaisir en plus

Autres informations / 08.09.2013

Des soucis en moins... pour du plaisir en plus

Merci à JDG de nous donner la possibilité de nous exprimer sur un sujet aussi important.

D’autres avant moi, à l’instar de Messieurs Temam ou d’Indy, ont décrit parfaitement le plaisir, l’enthousiasme et la passion comme étant le principal moteur de l’activité d’un propriétaire. Nous voulons bien dépenser de l’argent, consacrer une part de nos revenus à notre loisir favori, à condition d’en retirer un véritable plaisir. Encore faut-il que le plaisir d’avoir des chevaux, de les voir courir et parfois gagner ne soit pas pollué par un contexte administratif, par un carcan réglementaire pesant, choquant et insupportable.

De la constitution du dossier de demande de l’agrément comme propriétaire en passant par la complexité des contrats de location, d’association ou par la présentation parfois incompréhensible des relevés de comptes France Galop, nous sommes confrontés quotidiennement à un maquis administratif soigneusement entretenu. Voilà qui peut rebuter plus d’un propriétaire ou candidat. Et ce n’est pas le site internet lourd et compliqué de France Galop qui nous aide à nous en sortir... Quant au Code des courses, il va devenir un jour plus épais que le Code du travail !... Ceux d’entre nous qui ont reçu certains courriers de demande de documents après la mort d’un cheval sur un hippodrome ou de rappel du service des comptes, témoigneront de l’impression qu’ils ont eue d’avoir affaire à la plus lourde et la plus froide des administrations, certainement pas à une association conviviale au service de ses membres.

Je ne nie pas que ces contraintes soient parfois justifiées, rendues nécessaires par un environnement général de plus en plus procédurier. Mais, de grâce, Monsieur le Président de France Galop, faites vite, selon vos propres engagements, de cette entreprise une société de services.

Aussi, je veux faire une suggestion concrète au Président Bélinguier. Certains gouvernements ont nommé des ministres en charge de la réorganisation de l’État et de la simplification administrative. Intention aussi louable que nécessaire. Pourquoi ne confieriez-vous pas à l’un de vos élus du Comité une mission de quelques mois : rechercher dans les différents services toutes les simplifications administratives possibles et vous proposer les modifications et aménagements des procédures qui en découlent, tant au niveau des comptes et des flux financiers que du Code des courses. Vous y trouverez sans doute une source d’économies et les petits propriétaires sans secrétariat ni expert comptable, souvent éloignés de votre siège parisien et de vos services, des soucis en moins... pour du plaisir en plus.

Éric Péchadre, Représentant des Propriétaires PP au comité Régional Ouest/Anjou-maine